MENU

Il l'annonce dans une interview :

Jean-Louis Trintignant, 86 ans, malade d'un cancer


Posté par
L'acteur Jean-Louis Trintignant, âgé de 86 ans, souffre d'un cancer, fait-il savoir dans une interview au magazine Première de septembre. "Avant j'avais peur du cancer. Plus maintenant, j'en ai un!", confie le comédien, à l'affiche du dernier film du réalisateur autrichien Michael Haneke, "Happy End" qui l'avait déjà dirigé dans "Amour".
L'acteur Jean-Louis Trintignant, âgé de 86 ans, souffre d'un cancer, fait-il savoir dans une interview au magazine Première de septembre. "Avant j'avais peur du cancer. Plus maintenant, j'en ai un!", confie le comédien, à l'affiche du dernier film du réalisateur autrichien Michael Haneke, "Happy End" qui l'avait déjà dirigé dans "Amour".

 


"Quand je signe des autographes -comme je ne vois plus grand-chose, c'est difficile mais bon -je signe +Jean-Louis Trintignant+ et je précise en dessous +à la fin de sa vie+", plaisante-t-il, sans donner plus de précisions sur sa maladie. Au festival de Cannes, où "Happy End" était en compétition, il avait expliqué vouloir reprendre en décembre au théâtre Antoine à Paris puis l'an prochain aux Célestins à Lyon le spectacle donné au printemps à la salle Pleyel à Paris avec l'accordéoniste Daniel Mille et un quatuor à cordes.


"Je devrais m'arrêter, mais je ne veux pas. Les moments les plus heureux de ma vie, c'est quand je travaille, quand je fais du théâtre", confiait-il. Jean-Louis Trintignant a toujours mené en parallèle sa carrière au cinéma et au théâtre. Il a joué aux côtés de Brigitte Bardot, dans "Et Dieu créa la femme", de Roger Vadim, ou encore d'Anouk Aimée dans "Un homme et une femme" de Claude Lelouch et a fait plus de 120 films.


A la fin des années 1990, il avait commencé des récitals poétiques avec sa fille Marie, morte en 2003 des coups portés par son compagnon Bertrand Cantat.
"J'aurais pu arrêter ma vie à ce moment-là", avait-t-il dit. Mais poussé par ses proches, il est remonté sur scène, trouvant une "thérapie" dans le théâtre et la poésie.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !