Ouragan destructeur :

Ce que l'on sait sur Irma : dégâts, bilans et trajectoire


Publié / Actualisé
L'ouragan Irma, qui dévaste actuellement les Caraïbes, est d'une intensité sans précédent sur l'Atlantique et a provoqué de très lourds dégâts dans plusieurs îles des Antilles, avec un bilan humain encore incertain.
L'ouragan Irma, qui dévaste actuellement les Caraïbes, est d'une intensité sans précédent sur l'Atlantique et a provoqué de très lourds dégâts dans plusieurs îles des Antilles, avec un bilan humain encore incertain.

Irma a généré des vents à 295 km/h pendant plus de 33 heures, battant le record du super typhon Haiyan qui, en 2013 aux Philippines, avait produit les mêmes vents pendant 24 heures. Classé mardi en catégorie 5 --maximum possible en terme de puissance pour un cyclone-- par le Centre national des ouragans (NHC) américain, Irma a été rétrogradé vendredi en catégorie 4.

Selon les déclarations des gouvernements concernés, le bilan provisoire est de 18 morts (9 dans les îles françaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, 4 dans les îles Vierges américaines, 2 à Porto Rico, deux dans la partie néerlandaise de Saint-Martin et une à Barbuda). Quelque 1,2 million de personnes ont déjà été affectées, un nombre qui pourrait grimper à 26 millions, selon la Croix-Rouge.

Les pertes et dommages pourraient totaliser 120 milliards de dollars aux Etats-Unis et dans les Antilles et Caraïbes, selon l'agence de modélisation Enki Research.

- Barbuda -

Irma frappe Barbuda mercredi vers 06H00 GMT avec des vents atteignant 295 km/h. Cette petite île est "totalement dévastée", selon le Premier ministre d'Antigua-et-Barbuda, Gaston Browne, qui fait état d'un premier bilan d'un mort. "Nous vivons les conséquences du changement climatique", déplore-t-il.

- Saint-Barthélemy et Saint-Martin -

Quelques heures plus tard, l'ouragan traverse l'île française de Saint-Barthélemy, puis celle franco-néerlandaise de Saint-Martin. Météo-France mentionne des rafales de vent à 360 km/h. Irma fait 9 morts dans la partie française de Saint-Martin, et deux morts dans la partie néerlandaise. Les dégâts sont énormes, et les gouvernements des deux pays dénoncent des pillages.

Côté français, le président du conseil territorial Daniel Gibbs parle d'une "catastrophe énorme: 95% de l'île de Saint-Martin est détruite". Le coût des dégâts devrait largement dépasser les 200 millions d'euros aux Antilles françaises, selon la Caisse Centrale de Réassurance.

- Iles Vierges américaines et britanniques -

Au moins quatre personnes trouvent la mort dans les îles Vierges américaines après le passage d'Irma, annoncent jeudi les autorités et les services de secours.
Dans les Iles Vierges britanniques, le gouverneur Gus Jaspert décrète l'état d'urgence, citant des informations "faisant état de victimes, et de morts".

- Porto Rico -

Irma longe entre mercredi soir et jeudi matin le nord du territoire américain de Porto Rico, avec des vents de 295 km/h, provoquant coupures de courant et fortes précipitations et faisant au moins deux morts.
Plus de la moitié des 3 millions d'habitants sont désormais sans électricité et des rivières sont sorties de leur lit dans le centre et le nord de l'île.

- République dominicaine -

L'ouragan longe la République dominicaine à partir de jeudi. Des vents de 285 km/h et de fortes pluies frappent le pays, obligeant à évacuer quelque 20.000 personnes. Au moins 2.135 logements sont affectés par les inondations, des chutes d'arbres et les rafales de vent, et les autorités procèdent à des coupures électriques préventives.

- Haïti -

Le passage d'Irma provoque des inondations et fait plusieurs blessés dans le nord-est d'Haïti jeudi et vendredi, selon les services de protection civile. L'ouragan est passé un peu plus au nord d'Haïti que prévu, ce qui pourrait avoir atténué son impact sur ce pays, classé parmi les plus pauvres du monde.

- Bahamas et Cuba -

Irma se dirigeait vendredi vers le sud de l'archipel des Bahamas et devait longer la côte nord de Cuba de vendredi à samedi après-midi. A 14H00 GMT, l'ouragan se trouvait à 115 km du nord-est de Cuba qui recevait les premières précipitations et rafales. L'île a été placée en état d'alerte, et plus de 10.000 touristes ont reçu l'ordre de quitter leurs hôtels ou résidences sur les côtes les plus exposées.

- Trajectoire prévue -

L'ouragan a été rétrogradé en catégorie 4 vendredi par le Centre national des ouragans (NHC) américain, selon qui le danger reste extrême. Irma est accompagné de vents de 250 km/h. Après Cuba, Irma devrait remonter vers la côte sud-est des Etats-Unis, frappant d'abord la Floride dimanche matin puis la Géorgie et la Caroline du Sud.

Des ordres d'évacuations obligatoires ont été émis pour les zones côtières de Floride et en Géorgie, concernant près d'un million de personnes, la plus importante évacuation depuis 2005.

- Deux autres ouragans -

Un autre ouragan, Jose, qui s'est renforcé vendredi en catégorie 4 avec des vents de 240 km/h, progressait vers l'ouest, se trouvant vendredi à 15H00 GMT à 470 km de la Guadeloupe, selon Meteo France.
Un troisième ouragan, Katia, de catégorie 2, menace la côte atlantique du Mexique et pourrait affecter plus d'un million de personnes dans l'Etat de Veracruz.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !