Le photojournaliste a couvert la bataille de Mossoul en Irak :

[VIDEO] Visa pour l'Image : Laurent Van der Stockt remporte le Visa d'or News


Publié / Actualisé
Le photographe belge Laurent Van der Stockt a remporté samedi soir à Perpignan le prix le plus prestigieux du festival international de photojournalisme, Visa pour l'Image, pour sa couverture de la bataille de Mossoul (Irak) pour le quotidien Le Monde. (Vidéo : Le Monde)
Le photographe belge Laurent Van der Stockt a remporté samedi soir à Perpignan le prix le plus prestigieux du festival international de photojournalisme, Visa pour l'Image, pour sa couverture de la bataille de Mossoul (Irak) pour le quotidien Le Monde. (Vidéo : Le Monde)

Agé de 53 ans, ce reporter avait déjà décroché le Visa d'Or News en 2013 pour son travail effectué dans la clandestinité aux côté des rebelles durant la guerre en Syrie. Il avait notamment été témoin d'attaques au gaz chimique par les forces du régime de Bachar al-Assad.

 

Lire aussi : [PHOTOS] Visa pour l'image 2017 - Les meilleurs clichés montrant la réalité du monde

 

L'édition 2017 du Visa d'Or Paris Match News récompense son travail sur la bataille de Mossoul, considérée comme la plus longue bataille urbaine depuis Stalingrad, qu'il a suivie quasiment du début à la fin, "embedded" (embarqué) avec les forces spéciales irakiennes.

Il était au plus près des combats, des attaques-suicides et des destructions, mais aussi des civils terrorisés. Cette proximité, ces risques partagés, cette couverture au long cours donnent à ses clichés une force singulière.

Depuis plus d'un quart de siècle qu'il couvre les conflits, il explique ne s'être jamais "jamais retrouvé avec autant d'accès aux opérations militaires et pendant autant de temps".

"Jamais ou très très rarement, un journaliste part avec un petit groupe de +special forces+. Il est avec l'armée qui avance mais jamais avec le petit groupe qui fait de la pénétration", a-t-il souligné à l'AFP avant la remise du prix.


 

"Bataille de Mossoul, crise au Venezuela, exécutions aux Philippines : Visa pour l’image expose, du 2 au 17 septembre, un monde violent et tragique. Un choix assumé par le directeur du festival, Jean-François Leroy cité par Le Monde : "La brutalité inédite des affrontements conjuguée aux cruciaux enjeux géopolitiques qu’ils impliquent mérite que l’on s’y arrête, et même s’y attarde"

www.ipreunion.com avec AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !