Ligue 1 :

Le drame à Amiens relègue au second plan la fête à Paris


Publié / Actualisé
Le football est passé au second plan samedi: un accident dans une tribune à Amiens a fait 26 blessés dont 4 graves selon le dernier bilan des pompiers. Ce match contre Lille a été interrompu.
Le football est passé au second plan samedi: un accident dans une tribune à Amiens a fait 26 blessés dont 4 graves selon le dernier bilan des pompiers. Ce match contre Lille a été interrompu.


De quoi faire oublier une journée qui avait bien commencé sur les terrains avec le festival proposé par le PSG et sa MCN, qui ont écrasé Bordeaux 6 à 2.


. Amiens: Stupeur, chaos et confusion


Amiens-Lille, débuté à 20h00, se jouait depuis un quart d'heure. But de Lille. Alors que Fodé Ballo-Touré se dirige vers le kop du Losc après son but, les fans nordistes se ruent comme un seul homme sur le grillage séparant la tribune latérale de la pelouse. Il cède. Des dizaines d'entre eux se sont retrouvés sur le sol, écrasés par leurs camarades.
Des soigneurs de la Croix-rouge et des pompiers ont alors prodigué les premiers soins aux blessés, devant les CRS sur la pelouse, a constaté un journaliste de l'AFP. Le dernier bilan des pompiers faisait état de 26 blessés dont 4 graves.
L'arbitre Thomas Leonard a interrompu le match à 20h16 et renvoyé les deux formations aux vestiaires. La partie ne reprendra pas: un délégué de la Ligue de football professionnel (LFP) officialisera le report du match vers 21h00 en s'exprimant en direct sur BeIN Sports, diffuseur du match. Il est reporté à une date ultérieure.
Des scènes de confusion ont également eu lieu pendant cet accident: Des chants contre Amiens sont ainsi venus du parcage lillois, et des Amiénois ont répliqué par des sifflets.
Le stade de la Licorne d'Amiens connaît des travaux de rénovation, et la tribune latérale face à celle de l'incident est d'ailleurs fermée pour réfection. Amiens était monté pour la première fois de son histoire en élite au printemps dernier.


. Paris et Neymar, les pleins pouvoirs


Pour ce qui est du football, le PSG et Neymar avaient donné bien des leçons plus tôt samedi après-midi. Paris, leader, est désormais le seul club invaincu en L1 cette saison après avoir écrasé Bordeaux 6 à 2.
Et Neymar a marqué son territoire. Le Brésilien a ainsi tiré le penalty, sans que Edinson Cavani ne bronche, alors que les deux hommes s'étaient disputés en plein match il y a quinze jours pour savoir qui avait la priorité au club dans cet exercice.
La préférence a donc été donnée à l'ancien crack de Barcelone, devenu cet été le joueur le plus cher de l'histoire (222 M EUR), qui avait déjà tiré face à Bordeaux le premier coup franc accordé au PSG, ce qui a d'ailleurs donné un splendide but inscrit de 30 mètres.
Reste à savoir si c'est une règle immuable - c'est à dire que Neymar les tirera à chaque fois - ou si Cavani aura priorité au prochain match.
Difficile d'être affirmatif après l'explication du coach Unaï Emery donnée à l'issue du match contre Bordeaux: "Pour moi le plus important dans les penalties, c'est de les marquer. Le plus important, c'est que les deux voient cette opportunité et que les deux puissent frapper les penalties. La décision porte sur les deux. Nous avons parlé de cela en interne".
En "interne", mais pas devant tout le groupe, à entendre Kylian Mbappé: "Je ne savais pas (qui allait le tirer). Je l'ai vu comme vous, il (Neymar) a pris le ballon, c'est lui qui a tiré et qui a marqué. Point".
Les autres matches ont été moins spectaculaires: Dijon-Strasbourg (1-1); Guingamp-Toulouse (1-1), Nantes-Metz (1-0), Rennes-Caen (0-1).


Résultats de la 8e journée:
vendredi
Monaco - Montpellier 1 - 1
samedi
Paris SG - Bordeaux 6 - 2
Dijon - Strasbourg 1 - 1
Guingamp - Toulouse 1 - 1
Nantes - Metz 1 - 0
Rennes - Caen 0 - 1
dimanche
(15h00) Troyes - Saint-Etienne
(17h00) Angers - Lyon
(21h00) Nice - Marseille
. reporté
Amiens - Lille

- © 2017 AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !