France :

Marseille: faute d'un feu vert, l'assaillant n'a pu être placé en rétention


Publié / Actualisé
L'assaillant de Marseille, qui a tué deux femmes dimanche à la gare, n'a pas pu être placé en centre de rétention la veille après son arrestation pour vol le vendredi à Lyon car la préfecture du Rhône n'a pas donné son feu vert, a-t-on appris lundi de sources proches de l'enquête.
L'assaillant de Marseille, qui a tué deux femmes dimanche à la gare, n'a pas pu être placé en centre de rétention la veille après son arrestation pour vol le vendredi à Lyon car la préfecture du Rhône n'a pas donné son feu vert, a-t-on appris lundi de sources proches de l'enquête.

"La personne de permanence à la préfecture du Rhône, ayant autorité pour signer l'Obligation de quitter le territoire (OQTF) et le placement en centre de rétention de l'assaillant de Marseille, était absente", ce qui a empêché la procédure d'arriver à son terme, a expliqué une de ces sources. "Il y avait aussi un problème de disponibilité de place en rétention le samedi matin", a fait valoir de son côté une source proche du dossier, confirmant une information du Parisien.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !