France :

Météorage, PME gauloise qui ne craint pas que le ciel lui tombe sur la tête


Publié / Actualisé
Pas un éclair ne s'abat en France ou chez ses voisins sans que Météorage ne le sache: la petite PME basée à Pau est l'un des leaders européens de la prévention du risque de foudre, qui veille jour et nuit sur les piscines ou les campings, et même Mickey Mouse.
Pas un éclair ne s'abat en France ou chez ses voisins sans que Météorage ne le sache: la petite PME basée à Pau est l'un des leaders européens de la prévention du risque de foudre, qui veille jour et nuit sur les piscines ou les campings, et même Mickey Mouse.

Fondée en 1987 à Paris avant son déménagement dans les Pyrénées-Atlantiques, Météorage est l'opérateur historique du réseau français de détection de foudre, filiale de Météo-France depuis 2001. La société a développé une technologie de pointe utilisant des capteurs high-tech de conception américaine, répartis sur tout le territoire français. "Ils localisent en temps réel les décharges électriques appelées aussi coups de foudre", résume Marc Bonnet, directeur export de Météorage.

"Nous ne détectons pas l'orage lui-même, mais l'impact de la foudre: le court-circuit qui circule entre le nuage et le sol qui produit des milliers d'ampères en altitude. Un événement très bref. Le plus long répertorié serait de sept secondes", explique-t-il.
Les capteurs Météorage détectent ces impacts jusqu'à 1500 kilomètres, avec une précision de localisation d'environ 100 mètres. Aux débuts de l'activité, voici trente ans, la précision n'était que de 5 km.

Dès que l'impact est détecté, une alerte est envoyée par SMS à destination des clients de Météorage concernés par le phénomène. L'alerte est alors suivie, via un système d'applications mis au point par Météorage, de consignes de sécurité à appliquer du début jusqu'à la fin de l'épisode.

Météorage propose aussi un service de gestion du risque. "Notre application la plus performante est le calcul du risque de foudre en temps réel. Nous sommes capables de prévenir nos clients moins d'une heure avant l'impact", assure M. Bonnet. L'idéal pour un directeur de camping en cas d'orage, qui peut alors connaître "l'heure où il doit évacuer la piscine et les aires de jeux".

- Vingt capteurs pour toute la France -

Météorage compte aujourd'hui plus de 1.600 abonnés de toutes tailles, dans une multitude de secteurs d'activité. "C'est un marché de niche, pour une large gamme d'utilisateurs", résume Stéphane Schmitt, chef de produit. Parmi les clients de Météorage, on trouve ainsi l'entreprise aéronautique Turboméca, le parc d'attraction Disneyland, mais aussi des hôpitaux et la Fédération de l'hôtellerie de plein air (FNHPA).

"Nous avons des clients plus surprenants, les vétérinaires. Il est difficile de dire qu?une vache a été foudroyée, sauf si elle est calcinée, car en général la foudre ne laisse pas de trace. Les vétérinaires utilisent nos applications pour géolocaliser la vache lors de l'impact", détaille-t-il.

Pourquoi donc? "Une vache foudroyée est remboursée, une vache non foudroyée, non", sourit M. Schmitt.
La sensibilité et la précision des capteurs utilisés par Météorage est telle que vingt seulement d'entre eux suffisent à couvrir le territoire français. Mais leur installation a été compliquée car tous doivent être placés loin des interférences magnétiques, sur des grandes plaines ou des aérodromes.

"Le problème spécifique des impacts de foudre, c'est qu'ils tournent à des endroits, des moments et des amplitudes différents", analyse M. Schmitt. Et pour localiser un impact de foudre, un seul capteur ne suffit pas. "Il faut un réseau de capteurs qui mesurent le même événement et déterminent, par des différences d'angle et de temps, la localisation, la datation et l'amplitude de l'événement", précise-t-il.
Sept capteurs sont sollicités en moyenne à chaque impact de foudre.

Depuis peu, Météorage a commencé à étendre son implantation en Europe de l'Ouest: "40 nous appartiennent, 140 sont des capteurs interconnectés de sociétés partenaires", indique M. Bonnet. Météorage génère un chiffre d'affaires d'environ trois millions d'euros, réalisé entre 80 à 90% en France mais en progression continue depuis 2001, dans la foulée notamment des besoins accrus en matière de sécurité. Et la société compte bien poursuivre sur cette lancée: "Nous avons une matière inépuisable, la foudre".
AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !