Il a reçu le soutien de Macron :

Castaner confirme qu'il est candidat pour prendre la tête de La République en marche


Publié / Actualisé
Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a confirmé mercredi sur RTL sa candidature pour prendre la tête du parti La République en marche, précisant avoir reçu le soutien d'Emmanuel Macron et excluant de rester porte-parole s'il est élu.
Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a confirmé mercredi sur RTL sa candidature pour prendre la tête du parti La République en marche, précisant avoir reçu le soutien d'Emmanuel Macron et excluant de rester porte-parole s'il est élu.

"J'ai échangé bien sûr avec Emmanuel Macron, avec Edouard Philippe, mais aussi (...) avec celles et ceux qui ont accompagné Emmanuel Macron depuis le début", a déclaré M. Castaner après avoir répondu "oui" à la question de savoir s'il était candidat pour prendre la tête de LREM.
"S'il (Macron) m'a choisi et s'il a soutenu ma candidature (...), c'est parce que aujourd'hui j'ai aussi le soutien, je pense, de la base des militants de LREM", a-t-il ajouté. "C'est un challenge absolument extraordinaire", a-t-il dit.
Dans les faits, il reste quelques formalités à accomplir. Il doit réunir ses parrainages (60 adhérents membres du Conseil, dont 30 députés, 3 sénateurs, 10 référents territoriaux et 5 élus non parlementaires) et déposer son dossier avant le 2 novembre. Puis c'est le conseil national de LREM - le parlement du parti - qui l'élira au poste de "délégué général" lors d'une convention le 18 novembre à Lyon.
M. Castaner a précisé qu'il n'y avait "pour l'instant" pas d'autre candidat. "Pour l'instant les candidatures sont ouvertes, moi je n'ai pas formellement déposé la mienne. Il n'y en a pas pour l'instant, mais il y en aura peut-être".


Est-ce qu'il faut une autre candidature ? "On a fait un appel à candidature, donc si certains qui n'ont pas forcément la notoriété que j'ai disent +je suis candidat+, mais qu'on leur dit +oui, mais tu comprends, tu n'es pas assez connu+, c'est pas la peine d'ouvrir la candidature".
A la question de savoir s'il pouvait, une fois élu à la tête de LREM, rester au gouvernement et plus précisément son porte-parole, M. Castaner, qui est également en charge des Relations avec le Parlement, a déclaré : "Je pense que le porte-parole ne peut pas être le représentant d'un des mouvements politiques qui est dans la majorité". Pour ce qui est de rester au gouvernement, "la question ne se pose pas à l'instant présent".
"La fonction de délégué général du mouvement LREM est une fonction bénévole qui implique de toute façon d'avoir une autre activité", a-t-il poursuivi. Par exemple député ? "C'est une autre activité", a convenu M. Castaner.
"Je suis candidat pour être délégué général de LREM, je garderai mes activités ministérielles tant que le président de la République et le Premier ministre m'en confient la responsabilité et évidemment nous aurons cet échange au moment de l'élection si je suis élu à la tête de LREM", a-t-il développé.

- © 2017 AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !