Dès le 1er janvier 2018 :

Feu vert de l'Assemblée au passage de 3 à 11 vaccins obligatoires


Publié / Actualisé
L'Assemblée nationale a voté vendredi l'extension de 3 à 11 du nombre de vaccins obligatoires pour les jeunes enfants qui naîtront à partir du 1er janvier 2018, à l'issue de vifs débats. Ces onze vaccins - coqueluche, rougeole-oreillons-rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae (source de méningites), pneumocoque, méningocoque C, en plus de la diphtérie, du tétanos et la poliomyélite - seront indispensables à l'enfant pour être admis en collectivité (crèche, école...), ainsi que le prévoit l'article du projet de budget de la Sécu, qui a été adopté en première lecture.
L'Assemblée nationale a voté vendredi l'extension de 3 à 11 du nombre de vaccins obligatoires pour les jeunes enfants qui naîtront à partir du 1er janvier 2018, à l'issue de vifs débats. Ces onze vaccins - coqueluche, rougeole-oreillons-rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae (source de méningites), pneumocoque, méningocoque C, en plus de la diphtérie, du tétanos et la poliomyélite - seront indispensables à l'enfant pour être admis en collectivité (crèche, école...), ainsi que le prévoit l'article du projet de budget de la Sécu, qui a été adopté en première lecture.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !