Football :

Ligue 1: Paris prêt à repartir, Marseille toujours maudit?


Publié / Actualisé
Le Paris SG a impressionné avant la fenêtre internationale. Après quinze jours sans matches, il va s'efforcer de repartir sur les mêmes bases samedi (17h00) contre Nantes, avant que Marseile ne tente, comme chaque année depuis 40 ans, de s'imposer enfin chez les Girondins de Bordeaux.
Le Paris SG a impressionné avant la fenêtre internationale. Après quinze jours sans matches, il va s'efforcer de repartir sur les mêmes bases samedi (17h00) contre Nantes, avant que Marseile ne tente, comme chaque année depuis 40 ans, de s'imposer enfin chez les Girondins de Bordeaux.


. Paris, comme avant la trêve?


Exception faite du Classique presque gagné par Marseille (2-2 grâce à un coup franc de Cavani dans les arrêts de jeu), le PSG est impérial depuis cinq matches. Contre Anderlecht, (4-0 et 5-0), Nice (3-0) et Angers (5-0), le club parisien s'est montré à son avantage. La trêve internationale, deux semaines sans match avec leur club, a-t-elle pu lui couper les jambes? Ce serait dommage car Nantes, cinquième, impressionne pour sa part par sa solidité défensive sous la houlette du maître tacticien Claudio Ranieri. Et les Parisiens vont ensuite disputer l'un des chocs de la saison, la semaine suivante à Monaco.

Contre Nantes, l'entraîneur Unai Emery devra faire sans son métronome Thiago Motta, touché au genou droit et qui pourrait être indisponible jusqu'en janvier. En revanche, la 'MCN' devrait bien être au rendez-vous, y compris Neymar qui a beaucoup fait parler de lui récemment, notamment en fondant en larmes en mondiovision en réaction aux polémiques sur son arrivée à Paris.

Il a été défendu vendredi par son entraîneur Unai Emery, qui a aussi affirmé que le Brésilien, comme tous les joueurs, avait besoin d'un temps d'adaptation. "Je crois que le processus est bien, il est de mieux en mieux", a dit l'entraîneur basque.

. Lamouchi, grande première

Le Stade Rennais a-t-il bien fait de se séparer de son entraîneur Christian Gourcuff? Son limogeage a été annoncé mi-octobre, après une défaite à Guingamp (2-0), puis démenti par les faits avant d'être effectif début novembre, pendant que son président René Ruello était remplacé par Olivier Létang. Dans ce laps de temps, Rennes a gagné tous ses matches (trois en championnat, un en Coupe de la Ligue) et c'est donc dans ce cas de figure pour le moins atypique que Sabri Lamouchi va faire ses débuts, samedi (20h00) à Strasbourg.

Pas simple, d'autant que l'ancien Auxerrois ne jouit que d'une expérience limitée au poste d'entraîneur, se résumant à deux ans comme sélectionneur de la Côte d'Ivoire puis deux ans et demi comme entraîneur d'El-Jaish, au Qatar. "Je compare un peu l'arrivée de Sabri à l'arrivée de Laurent Blanc à Bordeaux ou de Jocelyn Gourvennec à Guingamp, qui étaient, entre guillemets et ce n'est pas péjoratif, de jeunes entraineurs avec beaucoup d'envie", a plaidé Létang lors de la présentation de son nouveau coach.

Rennes, 10e après 12 journées malgré un mercato ambitieux, recevra lors de la journée suivante Nantes pour le derby le plus attendu de l'année par les supporters.

. A Bordeaux, OM le maudit

C'est un anniversaire qui n'a pas été fêté trop bruyamment à Marseille: depuis le 1er octobre 1977, l'OM n'a plus gagné en Gironde contre Bordeaux. A l'époque, Alain Giresse avait ouvert le score pour les Girondins sur penalty avant que Marc Berdoll puis Victor Zvunka ne donnent la victoire aux Olympiens. Et depuis? "Malédiction. Malchance. Mauvais sort. Scoumoune. Sortilège.", égrène le club marseillais sur son site internet. Trente-deux matches se sont déroulés à Bordeaux, pour un bilan catastrophe de 20 défaites et 12 nuls.

La saison dernière, les Olympiens n'avaient pas été malheureux de ramener un point de Gironde (1-1) alors qu'ils luttaient pour une place en Europa League, mi-mai Dimanche pourtant, tout semble réuni pour faire des Marseillais les favoris de la rencontre. Ils sont quatrièmes à un point du podium et n'ont plus perdu en championnat depuis sept matches, tandis que Bordeaux a dégringolé en neuvième position depuis la correction reçue à Paris (6-2) fin septembre, et n'a pris qu'un point lors de ses cinq derniers matches. Mais puisque la malédiction rôde...


Programme de la 13e journée de Ligue 1:
 

Vendredi:

Lille - Saint-Etienne 3-1
Amiens - Monaco 1-1
Samedi:
(17h00) Paris SG - Nantes
(20h00) Dijon - Troyes
Guingamp - Angers
Toulouse - Metz
Strasbourg - Rennes

Dimanche:

(15h00) Caen - Nice
(17h00) Lyon - Montpellier
(21h00) Bordeaux - Marseille

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !