Rugby :

XV de France: neuf changements, dont une charnière Serin/Trinh-Duc face au Japon


Publié / Actualisé
Du sang frais: pour terminer samedi contre le Japon les tests de novembre sur une bonne note, le sélectionneur du XV de France Guy Novès devrait procéder à neuf changements, dont deux à la charnière où Serin et Trinh-Duc devraient démarrer, selon les informations mardi de l'AFP.
Du sang frais: pour terminer samedi contre le Japon les tests de novembre sur une bonne note, le sélectionneur du XV de France Guy Novès devrait procéder à neuf changements, dont deux à la charnière où Serin et Trinh-Duc devraient démarrer, selon les informations mardi de l'AFP.

Deux test-matches perdus de suite, face à la Nouvelle-Zélande (18-38) et l'Afrique du Sud (17-18), et c'en est fini de la stabilité aux postes de demi de mêlée et d'ouvreur. Exit donc Antoine Dupont et Anthony Belleau, titulaires lors de ces deux rencontres -- avec succès pour Dupont lors de la première -- retour a priori de Baptiste Serin et François Trinh-Duc dans la composition d'équipe qui sera annoncée jeudi (14h15).

Serin avait été titularisé lors de sept des huit rencontres de 2017 disputées avant cet automne, alors que Trinh-Duc, passé de numéro 1 à numéro 3 dans la hiérarchie en un an, avait démarré avec la réserve des Bleus contre celle des All Blacks le 14 novembre à Lyon (23-28), rencontre qui n'avait pas valeur de test-match.

Il s'était montré plutôt à son avantage. Gabriel Lacroix, lui, avait brillé sur son aile, inscrivant deux essais, et devrait être récompensé de cette prestation par une première titularisation samedi, d'entrée à la place de Yoann Huget, très décevant face aux Springboks.
Derrière, deux autres "Lyonnais" devraient être promus. L'arrière Scott Spedding, "rétrogradé" par l'encadrement pour cette rencontre mais qui profite de la mauvaise performance de Nans Ducuing face à l'Afrique du Sud pour revenir en grâce, et Henry Chavancy.

Le centre devrait lui être titularisé sur la foi de sa seule performance au Parc OL, puisque Mathieu Bastareaud, qu'il remplacerait, n'était pas particulièrement passé à côté face aux All Blacks et aux Boks. Au passage, Chavancy jouerait donc à la U Arena, futur antre du Racing 92, avant ses coéquipiers en club, comme l'ailier Teddy Thomas.

- Macalou d'entrée -

Chavancy serait associé au centre à Damian Penaud, révélation de la tournée de juin en Afrique du Sud mais remplaçant de Geoffrey Doumayrou cet automne. Le Rochelais a déçu contre l'Afrique du Sud, surtout en défense. Devant, l'encadrement devrait procéder à trois changements. Dont deux en troisième ligne: Sekou Macalou, brillant à Lyon, connaîtrait également sa première sélection, à la place de Kévin Gourdon, blessé. Et côté fermé, Fabien Sanconnie serait préféré à Judicaël Cancoriet, qui ne s'est pas entraîné mercredi, pour encadrer Louis Picamoles.

Le capitaine Guilhem Guirado était également absent des séances de mardi, pour raisons familiales, mais il devrait tenir sa place au talonnage au côté de Jefferson Poirot et Rabah Slimani au sein d'une première ligne inchangée. Derrière eux prendra poussera en revanche, avec Sébastien Vahaamahina, Romain Taofifenua. Le joueur de Toulon, titulaire lors de deux des trois tests de juin et à Lyon, remplace Paul Gabrillagues, victime d'une commotion cérébrale samedi dernier.

Mardi, les Bleus ont eu droit à deux séances d'entraînement: séparés avant/trois-quarts le matin, collective l'après-midi, avant une séance vidéo. Mercredi, ils seront au repos.

Le XV de départ probable: Spedding - Thomas, Penaud, Chavancy, Lacroix - (o) Trinh-Duc, (m) Serin - Macalou, Picamoles, Sanconnie - R. Taofifenua, Vahaamahina - Slimani, Guirado (cap), Poirot
Remplaçants: Chat, S. Taofifenua, Kotze, Jedrasiak, Jelonch, Dupont, Belleau, H. Bonneval

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !