Football :

Europa League: Nice passe, Marseille devra encore lutter


Publié / Actualisé
Pas de problème pour Nice: grâce à un doublé de l'Italien Mario Balotelli contre Zulte Waregem (3-1), le club azuréen s'est assuré une place en seizièmes de finale de l'Europa League jeudi soir.
Pas de problème pour Nice: grâce à un doublé de l'Italien Mario Balotelli contre Zulte Waregem (3-1), le club azuréen s'est assuré une place en seizièmes de finale de l'Europa League jeudi soir.

Marseille, en revanche, devra attendre la dernière journée après son nul contre Konyaspor (1-1). Bien peu inspirés et brouillons, les hommes de Rudi Garcia se sont fait surprendre par un penalty de Nejc Skubic dans les 10 dernières minutes, causé par Jordan Amavi, exclu et qui manquera donc le dernier match. Ils ont arraché une égalisation inespérée au bout du temps additionnel, sur un but contre son camp de Wilfred Moke, causé par le Camerounais Clinton Njie (90+3). A l'aller, les Marseillais avaient déjà peiné à battre les Turcs, s'imposant 1-0 au Vélodrome.

Ce résultat médiocre n'oblitère néanmoins pas leurs chances de qualification, puisqu'ils restent deuxièmes de leur groupe avec quatre points de retard sur le Red Bull Salzburg, vainqueur du Vitoria Guimaraes (3-0) et qualifié.

Mais les Marseillais devront ferrailler pour se qualifier contre les Autrichiens, car une défaite couplée à une victoire de Konyaspor contre Guimaraes lors de la dernière journée le 7 décembre les éliminerait de la compétition européenne. Pour Nice, en revanche, la soirée a été plutôt tranquille. Les joueurs de Lucien Favre, à la peine en championnat dont ils n'occupent que la 17e place, se sont offert une petite respiration en écartant les Belges de Zulte Waregem (2-0), qu'ils avaient déjà rossés 5-1 au match aller.

Mario Balotelli a inscrit les deux premiers buts, sur penalty (5e) puis sur un service en or d'Alassane Pléa (31e). Les autres buts ont été marqués par Brian Hamalainen pour Zulte et Adrien Tameze pour Nice (86e). Les Niçois, qui avaient fini bons derniers de leur poule la saison dernière, sont ainsi d'ores et déjà assurés de disputer une compétition européenne en début d'année civile 2018. Ils disputeront leur dernier match dans le groupe K le 7 décembre contre Vitesse Arnhem, déjà éliminé et tenu en échec jeudi par la Lazio Rome, l'autre qualifié du groupe K.

Dernier club français en lice, l'Olympique Lyonnais est pour sa part presque qualifié: les hommes de Bruno Genesio partagent la tête de leur groupe E avec les Italiens de l'Atalanta Bergame et seront qualifiés en cas de succès ou même de nul jeudi soir à domicile contre les Chypriotes de l'Apollon Limassol. A l'aller, les Lyonnais avaient été tenus en échec (1-1), un résultat qui n'avait vraiment pas plu à leur président Jean-Michel Aulas.

Dans les autres rencontres, les Suédois d'Ostersund se sont qualifié pour les seizièmes après leur succès 2-0 face au Zorya Luhansk (groupe J), de même que la Real Sociedad (groupe L), le Viktoria Plzen (groupe G), et Villarreal (groupe A).

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !