États-Unis :

Donald Trump promulgue la baisse des impôts et part en vacances


Publié / Actualisé
Le président américain Donald Trump a promulgué vendredi la baisse d'impôts pour les entreprises et les ménages adoptée par le Congrès cette semaine, tenant sa promesse de la signer avant Noël.
Le président américain Donald Trump a promulgué vendredi la baisse d'impôts pour les entreprises et les ménages adoptée par le Congrès cette semaine, tenant sa promesse de la signer avant Noël.

Le dirigeant a signé la loi dans le Bureau ovale, devant les caméras, avant de partir en vacances dans son club privé de Mar-a-Lago, en Floride.
"Nous voulions attendre jusqu'au 7 ou 8 janvier pour une cérémonie formelle, mais toutes les télévisions se demandaient si j'allais tenir ma promesse et promulguer la loi avant Noël, donc j'ai tout de suite demandé qu'on la prépare", a-t-il déclaré, assis derrière son bureau.
"Une famille moyenne de quatre personnes gagnant 75.000 dollars verra son impôt baisser de plus de 2.000 dollars", a-t-il ajouté. "Ils commenceront à le voir en février."
"Cette loi est vraiment pour la classe moyenne et pour l'emploi. Les emplois viennent des entreprises et on voit déjà le résultat. Les entreprises se déchaînent déjà", a-t-il dit, citant des groupes qui ont annoncé cette semaine des primes pour leurs salariés ou de nouveaux investissements.
Donald Trump, qui n'a pas organisé de conférence de presse de fin d'année à Washington, a passé un moment à répondre aux journalistes, occasion de vanter le bilan de sa première année, selon lui la plus productive de l'histoire.
"Nous avons plus de victoires parlementaires que tous les autres présidents", a-t-il affirmé, citant le nombre de lois adoptées et de réglementations abrogées.
D'un point de vue strictement arithmétique, il a toutefois promulgué moins de 100 lois (la plupart mineures), soit moins que ses neuf derniers prédécesseurs au même point, selon le site GovTrack.
Il a également évoqué les infrastructures comme la probable prochaine réforme de 2018.
"Les infrastructures, c'est de loin le plus facile. Les gens le veulent. Les républicains et les démocrates", a-t-il dit. "J'aurais pu commencer par les infrastructures, mais je voulais garder le plus facile pour la suite".
Le Congrès, à majorité républicaine, a définitivement adopté la réforme de la fiscalité mercredi, quand une grande cérémonie de célébration a eu lieu à l'extérieur de la Maison Blanche.
"La plus grande réforme de la fiscalité depuis une génération est désormais inscrite dans la loi", s'est félicité vendredi le président républicain de la Chambre des représentants, Paul Ryan, dans un communiqué. "Comme promis, les Américains commenceront l'année avec un nouveau code des impôts."
Le milliardaire a également promulgué vendredi un texte distinct de financement temporaire de l'Etat fédéral, jusqu'au 19 janvier, qui permet d'éviter une fermeture des administrations fédérales vendredi à minuit.
Ce texte inclut aussi plus de quatre milliards de dollars pour l'achat et le développement de missiles et la construction d'une nouvelle base de missiles intercepteurs en Alaska.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !