Cinéma :

Les Golden Globes arrivent dans un Hollywood sonné par l'affaire Weinstein


Publié / Actualisé
Hollywood se prépare à la cérémonie des Golden Globes qui lance traditionnellement la saison des récompenses du cinéma, avec "La forme de l'eau" et "Pentagon Papers" en tête des nominations et l'affaire Weinstein encore dans tous les esprits.
Hollywood se prépare à la cérémonie des Golden Globes qui lance traditionnellement la saison des récompenses du cinéma, avec "La forme de l'eau" et "Pentagon Papers" en tête des nominations et l'affaire Weinstein encore dans tous les esprits.

Il y aura toujours autant de stars dimanche à Beverly Hills où se déroule la soirée mais l'atmosphère devrait être un peu moins festive que d'ordinaire à l'heure où toute l'industrie du divertissement est en pleine introspection. Le producteur déchu Harvey Weinstein est accusé par plus de 100 actrices et anciennes collaboratrices d'abus allant du harcèlement sexuel au viol.

Depuis le début du scandale en octobre, une litanie de grands noms d'Hollywood (Kevin Spacey, Brett Ratner, Dustin Hoffman, John Lasseter, Jeffrey Tambor...) ont également été accusés d'abus sexuels et sont brutalement tombés de leur piédestal. Beaucoup font l'objet de poursuites mais aucun d'eux n'a été arrêté. "Ce déluge de comportements sexuels abusifs est l'histoire de l'année donc on peut s'attendre à ce que ce soit le thème de la soirée aux Globes", a estimé Debra Birnbaum, rédactrice en chef pour la télévision au magazine spécialisé Variety.

"Ca influencera tout, du discours d'introduction (du présentateur) Seth Meyers aux remerciements en passant par les tenues", a-t-elle ajouté, interrogée par l'AFP. La soirée de gala à l'hôtel Beverly Hilton donne une idée des films en vogue pour les Oscars même si les Globes, décernés par un groupe d'environ 90 journalistes de l'Association de la presse étrangère d'Hollywood (HFPA), forment un baromètre moins fiable que d'autres prix décernés par des professionnels du secteur comme les SAG ou les DGA, syndicats d'acteurs ou réalisateurs.

- Où sont les femmes? -

Les Globes restent malgré tout prestigieux et une soirée souvent plus divertissante --et bien plus arrosée-- que les Oscars. Par solidarité avec les victimes d'Harvey Weinstein et d'autres prédateurs sexuels, beaucoup d'acteurs et actrices devraient porter du noir sur le tapis rouge et laisser les paillettes au vestiaire. Parmi les récentes initiatives pour lutter contre le harcèlement sexuel, Time's Up --lancée par 300 vedettes dont Natalie Portman, Reese Witherspoon, Nicole Kidman ou encore Meryl Streep et Jennifer Lawrence-- veut défendre les victimes d'abus sexuels au-delà de Hollywood et notamment dans des secteurs moins "glamour" comme l'agriculture et la restauration.

En tout, 25 prix seront remis dimanche: 14 pour les films, 11 pour la télévision. Le film d'horreur et satire sociale "Get Out" est l'un des favoris dans la catégorie comédie tandis que du côté des drames "La forme de l'eau", "Pentagon Papers" et "Dunkerque" tiennent la corde chez les pronostiqueurs. Malgré des années de polémique pour dénoncer le sexisme à Hollywood, aucune réalisatrice n'est sélectionnée pour le prix de la mise en scène.

Cette année a pourtant été riche en succès critiques ou commerciaux comme "Lady Bird", de Greta Gerwig, "Wonder Woman" de Patty Jenkins, "Mudbound" de Dee Rees, "Detroit" de Kathryn Bigelow et "Les proies" de Sofia Coppola. La nomination de Ridley Scott, qui a dû retourner des pans entiers de "Tout l'argent du monde" dans l'urgence à quelques semaines de la sortie du film après le scandale sexuel ayant touché sa star Kevin Spacey, a été interprété comme un soutien de l'HFPA aux victimes de crimes sexuels et du mouvement #MeToo.

Deux autres interprètes du film sont nommés: Michelle Williams et Christopher Plummer, 89 ans, qui a remplacé au pied levé Kevin Spacey expurgé du film. James Franco ("The Disaster Artist") fait l'unanimité des pronostics pour la statuette de meilleur acteur dans une comédie, et devrait l'emporter face à Daniel Kaluuya ("Get Out"), d'après le site spécialisé Goldderby, qui s'attend également à ce que Saoirse Ronan ("Lady Bird") double Margot Robbie ("Moi, Tonya") chez les comédiennes.

En télévision, la mini-série de HBO "Big Little Lies" mène la compétition avec six nominations, suivie par "Feud: Bette and Joan", en lice pour quatre prix, tandis que "La servante écarlate", "Fargo" et "This is Us" concourent pour trois prix. Amanda Spears, de Goldderby.com, s'attend à ce que l'attention portée aux violences sexuelles dope les chances de Shailene Woodley, qui incarne une mère dont l'enfant est né d'un viol dans "Big Little Lies", pour le meilleur second rôle féminin.

La cérémonie sera diffusée en direct sur la chaîne NBC à partir de 17H00 (01H00 GMT) et le défilé de stars sur le tapis rouge sera retransmis en streaming sur Facebook à partir de 15H00 sur la page des Golden Globes.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !