Football :

Ligue 1: Marseille euphorique, Lille pathétique


Publié / Actualisé
Encore un festival! L'Olympique de Marseille a massacré Lille (5-1) avec des doublés de Florian Thauvin et Kostas Mitroglou pour revenir à hauteur de Lyon dans la course à la 3e place, samedi pour la 34e journée de Ligue 1.
Encore un festival! L'Olympique de Marseille a massacré Lille (5-1) avec des doublés de Florian Thauvin et Kostas Mitroglou pour revenir à hauteur de Lyon dans la course à la 3e place, samedi pour la 34e journée de Ligue 1.

Avec ce nouveau carton, l'OM reste au niveau de l'OL avec 69 points mais n'a refait assez de son retard à la différence de but (+31 contre +39) sur Lyon, qui l'avait soignée la veille contre Dijon (5-2). Monaco (2e), attendu à Guingamp samedi soir (20h00) n'a plus qu'une longueur d'avance sur le duo olympique...

Mais la bonne affaire n'est pas seulement comptable. L'OM a aussi dopé son incroyable confiance du moment et confirmé la grande forme de ses hommes forts, son duo de créateurs, Dimitri Payet et Thauvin. L'effet Leipzig dure encore, dix jours après ce rocambolesque quart de finale d'Europa League (5-2).

A Troyes, les hommes de Rudi Garcia avaient remonté deux fois le score (3-2): cette fois, ils ont vite pris le large face à un LOSC dépassé et avant-dernier, doublé à la différence de buts par Troyes, en déplacement à Saint-Étienne dimanche (17h00). Le malheureux gardien Hervé Kouakou Koffi symbolise la faillite psychologique de Lille. Coupable d'erreurs de main, et ce dès son premier ballon, il n'a jamais pu endiguer les vagues des Ciel et Blanc.

Florian Thauvin lui, en revanche, est euphorique. Il a marqué à chacun des trois matches de la série en cours. Le voilà à 19 buts en L1, 22 toutes compétitions confondues.

- Payet laisse le penalty à Thauvin -

Il a d'abord coupé de la tête un malin centre au premier poteau de Bouna Sarr (12) puis a marqué sur penalty. Ce coup de pied aux 11 m est un autre signe de la bonne santé du collectif à l'OM. Thauvin et Payet s'étaient un peu accrochés pour tirer un coup franc à Troyes (frappé par Flotov)? "Dim", frappeur habituel, a laissé à son coéquipier botter le penalty qu'il venait pourtant lui-même d'obtenir, percuté par Hamza Mendyl.

A 2-0, Lille, qui avait inquiété Yohann Pelé, s'est éteint pour de bon et le fossoyeur avait une barbe. Kostas Mitroglou a signé deux buts en trois minutes. Sur le premier, le Grec a marqué de la tête la deuxième passe décisive en six jours de Jordan Amavi; sur le second, il a repris de volée une tête en retrait de Lucas Ocampos intelligemment jouée.

Très en jambe après sa suspension contre l'Estac, Lucas Ocampos a signé le 5-1 (68), sur une nouvelle "assist" de Payet, qui a eu le 6-1 au bout du pied mais n'a trouvé que le poteau (71). Seuls bémols, l'OM a perdu Hiroki Sakai et sa concentration, laissant Yassine Benzia réduire le score (54) en dribblant trop aisément dans la surface marseillaise.

Encore aligné côté gauche, le Japonais Sakai est sorti en boitant au bout de 20 minutes, remplacé par Jordan Amavi. Il semble s'être tordu une cheville en disputant un ballon à Kévin Malcuit.

A propos d'infirmerie, Rolando lui effectuait son retour après trois semaines d'absence et a joué une bonne heure, avant d'être remplacé par Frank Anguissa (63) et relayé par Luiz Gustavo en défense centrale. Au final, la fête fut belle dans un Vélodrome bien garni (52.530 spectateurs), qui devrait être archi-comble pour la demi-finale aller de C3 contre Salzbourg, jeudi. Si l'OM garde cet élan, il peut rêver de remplir le stade de Lyon pour la finale...

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !