La presse parle d'une "tentative d'agression sexuelle" :

"Koh-Lanta" dans la tourmente après un incident entre deux concurrents


Publié / Actualisé
Coup dur pour TF1: le tournage de la prochaine édition de Koh-Lanta, célèbre jeu d'aventure déjà frappé par le décès d'un candidat il y a 5 ans, a été annulé en raison d'un incident entre deux concurrents, que la chaîne et la production se refusent à commenter. CNews a évoqué une "tentative d'agression sexuelle", Europe 1 parlant de son côté d'"une tentative de viol d'un candidat sur une candidate".
Coup dur pour TF1: le tournage de la prochaine édition de Koh-Lanta, célèbre jeu d'aventure déjà frappé par le décès d'un candidat il y a 5 ans, a été annulé en raison d'un incident entre deux concurrents, que la chaîne et la production se refusent à commenter. CNews a évoqué une "tentative d'agression sexuelle", Europe 1 parlant de son côté d'"une tentative de viol d'un candidat sur une candidate".

"Un événement extérieur au jeu est survenu entre deux concurrents au cours de la nuit du 4e au 5e jour de tournage d'une nouvelle édition de Koh-Lanta, dans le Pacifique", a expliqué le producteur de l'émission, Adventure Line Productions (ALP), dans un communiqué publié vendredi. "Cet événement sur lequel il ne nous revient pas de faire davantage de commentaires nous a conduit, en concertation avec l'ensemble des équipes sur place, à suspendre le tournage", la production ayant conclu qu'il était "impossible de poursuivre cette nouvelle édition dans des conditions suffisamment sereines", a ajouté ALP.

De son côté, TF1 a rapporté avoir été informée par ALP "d'un événement survenu entre deux participants de la prochaine saison de Koh Lanta, qui a conduit à en interrompre le tournage, les conditions nécessaires à son bon déroulement n'étant plus réunies". "TF1 prend acte de cette décision qu'elle estime prudente, responsable et conforme aux valeurs de Koh-Lanta", a ajouté la chaîne.

Mais ALP comme TF1 ont refusé de donner plus d'explications sur la nature de cet incident et de commenter les informations données par plusieurs médias. CNews a évoqué une "tentative d'agression sexuelle", Europe 1 parlant de son côté d'"une tentative de viol d'un candidat sur une candidate".

Interrogée par l'AFP, une porte-parole d'ALP a décliné tout commentaire, se contentant de préciser qu'"il n'y a pas de blessés". "Cet événement est déconnecté du programme et de ses épreuves. Ni la production, ni le diffuseur n'ont à rendre cet événement public, ni à le commenter", a indiqué cette porte-parole, soulignant qu'"il appartient aux deux participants de décider s'ils souhaitent communiquer et sous quelle forme".

- Décès en 2013 -

L'annonce intervient alors même que TF1 diffuse depuis mars "Koh-Lanta Le combat des héros", une édition spéciale du jeu d'aventure présenté par Denis Brogniart qui met en scène d'anciens participants. Un nouvel épisode est d'ailleurs programmé ce vendredi à 21H00.

C'est un coup dur pour TF1, à qui le jeu lancé en 2001, et adapté du show américain "Survivor", assure toujours des audiences confortables. Le dernier épisode en date, diffusé vendredi 4 mai, avait attiré plus de 4,8 millions de téléspectateurs, donnant une part d'audience de 23,2% à la chaîne privée. Ce n'est pas cependant pas la première fois que le tournage de l'émission s'arrête brutalement.

En mars 2013, un candidat, âgé de 25 ans, était mort d'un arrêt cardiaque pendant la première journée de tournage au Cambodge. Le tournage avait aussitôt été arrêté par TF1 et ALP. Une semaine plus tard, le médecin chargé de veiller sur les participants s'était suicidé, estimant avoir été injustement mis en cause et "sali" par les médias. L'autopsie du candidat avait par la suite révélé une maladie cardiaque non décelée.

En outre, ALP, filiale du géant de la production audiovisuelle Banijay spécialisée dans les jeux d'aventure (Koh-Lanta, Fort Boyard, La carte aux trésors...), avait vue son image ternie il y a trois ans par une collision mortelle en Argentine entre deux hélicoptères sur le tournage de "Dropped", une nouvelle émission qui devait être elle aussi diffusée sur TF1.

ALP a été condamnée fin avril pour "faute inexcusable" et devra indemniser la famille d'une des victimes, un cameraman, suite à cet accident. La collision avait coûté la vie à dix personnes, dont trois vedettes du sport (la navigatrice Florence Arthaud, le boxeur médaillé olympique Alexis Vastine et la championne olympique de natation Camille Muffat), et provoqué une vive émotion.
AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !