Cyclisme :

Tour de France: les attaquants prêts à jaillir au départ de la 15e étape


Publié / Actualisé
Le départ de la 15e étape du Tour de France, favorable aux attaquants sur les 181,5 km du parcours qui relie Millau à Carcassonne, a été donné dimanche à 13h21 pour les 151 rescapés, qui bénéficieront lundi de leur 2e journée de repos avant d'aborder les Pyrénées.
Le départ de la 15e étape du Tour de France, favorable aux attaquants sur les 181,5 km du parcours qui relie Millau à Carcassonne, a été donné dimanche à 13h21 pour les 151 rescapés, qui bénéficieront lundi de leur 2e journée de repos avant d'aborder les Pyrénées.

Deux principales difficultés figurent au programme du jour du peloton, toujours dominé par le Gallois de la Sky Geraint Thomas, qui possède 1 minute 39 secondes d'avance sur son coéquipier britannique et quadruple vainqueur de la Grande Boucle Christopher Froome.

Les coureurs, qui traverseront l'Aveyron, le Tarn et l'Aude, devront ainsi franchir notamment deux cols, pour le plus grand déplaisir des purs sprinteurs qui se sont élancés sous le célèbre Viaduc de Millau.

Le Britannique Adam Yates (Mitchelton-Scott) est sorti le plus vite, pour tenter de provoquer une accélération tandis que, tout derrière, le sprinteur Arnaud Demare (Groupama-FDJ) s'est tout de suite retrouvé distancé, alors que le parcours commence par trois petites bosses.

Si le premier col (Sié, classé en deuxième catégorie) présente une pente modérée pour rejoindre la petite ville de Lacaune réputée pour son jambon, le second, le Pic de Nore (première catégorie), est plus exigeant (12,3 km à 6,3 %) à 41,5 km de l'arrivée.

Carcassonne reçoit le Tour pour la 10e fois. Ville-départ en 2014 et 2016, elle n'avait pas eu d'arrivée d'étape depuis 2004 (victoire de Yaroslav Popovych).
L'arrivée est prévue vers 17h47 (prévision à 41 km/h de moyenne).

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !