Actualités du monde :

Ligue 1: Henry, Balotelli, Ganso, cracks en stock


Publié / Actualisé
Le champion du monde 1998 Thierry Henry qui débute comme entraîneur de Monaco, Mario Balotelli qui recroise l'OM après son transfert avorté, et Ganso, l'ami de Neymar, attendu au Parc: la 10e journée du Championnat de France ce week-end promet de beaux points chauds.
Le champion du monde 1998 Thierry Henry qui débute comme entraîneur de Monaco, Mario Balotelli qui recroise l'OM après son transfert avorté, et Ganso, l'ami de Neymar, attendu au Parc: la 10e journée du Championnat de France ce week-end promet de beaux points chauds.

. "Titi" déboule
Après les paroles, les actes. Il y avait 70 journalistes venus de toute l'Europe pour entendre mercredi les premières déclarations de Thierry Henry dans ses nouveaux habits de coach de Monaco. Mais samedi, à Strasbourg, il faudra passer au terrain et tenter de permettre à l'ASM de quitter son infamante 18e place de la Ligue 1.
"Titi", qui a récupéré son effectif tardivement cette semaine après la coupure internationale, et doit gérer pas mal de pépins physiques, n'aura sans doute pas eu le temps de faire passer sa vision du football, inspirée par les architectes du beau jeu à la nantaise "José Arribas, Jean-Claude Suaudeau et Raynald Denoueix", comme il l'a confié.
Reste à savoir si le fameux choc psychologique aura bien lieu. C'est ce que craint le coach de Strasbourg, Thierry Laurey, toujours sans filtre: "En général, c'est l'arrivée d'un nouvel entraîneur qui provoque un déclic. Ce pourrait être le dernier des connards ? pardonnez l'expression ! ? que ça ne changerait rien au fait que les joueurs voudront se montrer".
Ca ne marche pas à chaque fois. "Coach Vahid", appelé à la rescousse d'un Nantes à la dérive, s'est cassé les dents à Bordeaux (3-0) pour son premier match. Cette fois, il ne faudra pas se manquer à domicile face à Toulouse.
. "Balo" et le flirt avec l'OM
Cet été, quand Mario Balotelli a été aperçu à la Commanderie, tout le monde a pensé que l'attaquant italien allait passer de Nice à Marseille. Mais l'affaire a capoté et les deux camps se sont renvoyé la responsabilité de cet échec, par voie de presse.
"Super Mario", qui a parfois la réputation de choisir ses matches, a-t-il coché la venue de l'OM dans son agenda? Son coach Patrick Vieira aimerait bien: "Balo" n'a toujours pas marqué en L1 cette saison...
Dans les rangs marseillais, Florian Thauvin, touché avec les Bleus, n'est pas encore sûr de jouer. Mais Rudi Garcia sait qu'il pourra compter sur son taulier Dimitri Payet. "Il a de la bouteille, ça lui a aussi permis d'être plus exigeant avec lui-même", a salué le technicien dans un entretien à l'AFP. Parfois, il réagit comme un coach: quand des choses ne lui plaisent pas, il n'hésite pas à venir m'en parler ou il intervient lui-même."
. Ganso-Neymar, retrouvailles avortées
Quand ils évoluaient tous deux à Santos à la fin des années 2000, on se demandait lequel des deux deviendrait le premier un crack planétaire. Neymar a atteint cette dimension, Ganso (Oie en portugais) n'a pas percé.
Les deux hommes sont restés liés: Ganso est le parrain du fils de Neymar et le second a été témoin du mariage du premier. Ils vont se croiser samedi, au Parc des Princes, à l'occasion de la venue d'Amiens face au PSG.
Mais ce ne sera pas sur le terrain: l'entraîneur Thomas Tuchel a décidé de laisser la star brésilienne au repos, en vue du match contre Naples en Ligue des champions, mercredi.
C'est d'ailleurs ce qu'espérait Ganso comme il l'avait dit avec humour dans L'Equipe ce vendredi: "Je vais lui suggérer de rester tranquille à la maison, de se reposer. Il y a un match de Ligue des champions la semaine prochaine? Très bien, qu'il reste tranquille, relax chez lui (...) et qu'il nous laisse jouer tranquilles".
Programme de la 10e journée (en heures GMT)
Vendredi
(18h45) Lyon - Nîmes
Samedi
(15h00) Paris SG - Amiens
(18h00) Caen - Guingamp
Dijon - Lille
Nantes - Toulouse
Strasbourg - Monaco
Reims - Angers
Dimanche
(13h00) Montpellier - Bordeaux
(15h00) Saint-Etienne - Rennes
(19h00) Nice - Marseille

- © 2018 AFP
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !