Tennis :

Masters: Federer en demi-finale après sa victoire sur Anderson


Publié / Actualisé
Le Suisse Roger Federer, qui avait raté ses débuts au Masters de Londres, s'est bien repris en parvenant à se qualifier pour les demi-finales en battant 6-4, 6-3 jeudi soir le Sud-africain Kevin Anderson (N.3), assuré de rejoindre le dernier carré avant même de jouer.
Le Suisse Roger Federer, qui avait raté ses débuts au Masters de Londres, s'est bien repris en parvenant à se qualifier pour les demi-finales en battant 6-4, 6-3 jeudi soir le Sud-africain Kevin Anderson (N.3), assuré de rejoindre le dernier carré avant même de jouer.

La défaite inaugurale du N.3 mondial face à Kei Nishikori semble oubliée. Le Maestro aux 20 titres du Grand Chelem, bien loin de son meilleur niveau dimanche, a livré un match tout en maîtrise jeudi pour finir en tête du groupe Lleyton Hewitt. Une issue qui pourrait lui permettre d'éviter de croiser la route du numéro 1 mondial, Novak Djokovic, au tour suivant, ce qui laisserait possible une finale de Maîtres entre les deux stars du tournoi.

Le Serbe a déjà son billet et semble en bonne voie pour terminer en tête de l'autre poule, vendredi lors des derniers matches de groupe. C'est la quinzième fois, en seize participations, que le Maestro accède au dernier carré du tournoi des Maîtres. Il prend également sa revanche sur Anderson, qui l'avait battu en cinq sets en quart de finale à Wimbledon cette année, non sans avoir sauvé une balle de match.

"J'ai joué un bon tennis aujourd'hui, je suis heureux. Cela a été un groupe +fun+, avec des joueurs très différents, et je suis excité d'être en demi", a déclaré le le lauréat de 20 titres du Grand Chelem au bord du court, une fois la victoire acquise. "Le corps va bien, il reste de l'énergie dans le réservoir. L'année a été longue pour nous tous, mais la pause de cet été m'aide un peu, au moins au niveau mental, à me dire que je suis en forme, même si je ne suis pas le plus jeune", a déclaré dans un sourire celui qui a eu 37 ans en août.

- Anderson s'est déréglé -

La rencontre a démarré sur un rythme élevé, les deux joueurs remportant aisément leur engagement. Il faudra attendre le troisième jeu de service de Federer pour le voir perdre un point sur sa mise en jeu. Au septième jeu, le Suisse passe à l'offensive et n'hésite pas à monter derrière son retour de service. La machine de Kevin Anderson, jusque-là bien huilée, s'enraye: le Sud-africain met une attaque de coup droit dans le couloir et commet deux doubles fautes pour offrir son jeu de service, blanc, à son adversaire.

La suite est plus décousue. Anderson fait son retard immédiatement, bien aidé par quelques fautes du Suisse. Mais Anderson est incapable de tenir son service qu'il concède blanc une nouvelle fois. Le géant sud-africain (2m03) est mis en difficulté par le slice du Suisse qui le contraint à beaucoup fléchir. Alors qu'il sert pour le gain de la première manche, Federer se retrouve dos au mur à son tour, confronté à trois balles de break. Il s'appuie sur son service pour finalement s'adjuger le set après 38 minutes de jeu, ce qui lui assure une qualification pour les demies, peu importe l'issue du match.

Les deux joueurs entament la deuxième manche sur les mêmes bases que la première, mais le Suisse, plus régulier, commet moins de fautes directes (14 sur l'ensemble du match, contre 24 pour son adversaire). Il creuse encore une fois l'écart au septième jeu, en prenant le service d'Anderson sur un nouveau revers slicé défensif.

Le Suisse déroule ensuite: il remporte blanc son jeu de service pour mener 5-3, puis conclut le match sur un nouveau break, à sa troisième occasion.
Dans l'autre match du groupe Lleyton Hewitt jeudi, Dominic Thiem avait pris le meilleur sur Kei Nishikori, écarté 6-1, 6-4. Thiem aurait été qualifié pour les demi-finales à la place de Roger Federer si celui-ci n'avait pas inscrit plus de cinq jeux face à Anderson.

Vendredi, Alexander Zverev (N.5) rencontrera John Isner (N.10) à partir de 15h00 françaises (14H00 GMT), tandis que dans la soirée Novak Djokovic sera opposé à Marin Cilic (N.7). Dans la course aux demi-finales, après la qualification de Djokovic mercredi, l'Allemand est le seul à avoir son destin en main: une victoire face à l'Américain lui permettrait d'atteindre les demi-finales.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !