Championne :

La jument française Bélina Josselyn remporte le 98e Grand Prix d'Amérique


Publié / Actualisé
La jument française Bélina Josselyn, la favorite, drivée par Jean-Michel Bazire, a remporté dimanche à Vincennes le 98e Grand Prix d'Amérique devenant la nouvelle championne du monde du trot attelé.
La jument française Bélina Josselyn, la favorite, drivée par Jean-Michel Bazire, a remporté dimanche à Vincennes le 98e Grand Prix d'Amérique devenant la nouvelle championne du monde du trot attelé.

La deuxième place est revenue à l'outsider Looking Superb, mené par Alexandre Abrivard. Le tenant du titre, le suédois Readly Express piloté par Björn Goop a pris la troisième place.
L'icône du trot, le français Bold Eagle a fini 6e sans avoir été menaçant.

Après avoir pris un bon départ, Bélina Josselyn a attendu en 7e position au sein du peloton. Elle a appuyé son effort à l'intersection des pistes tout en dehors dans le dos de Looking Superb, le petit poucet de la course, pour venir gagner sur une pointe de vitesse.
"Bélina était parfaite, on a gagné ! J'étais très confiant", a déclaré Jean-Michel Bazire qui à 47 ans, signe une 4e victoire dans l'Amérique. "A l'entrée de la ligne droite, elle est allée chercher la victoire, c'est super", a-t-il ajouté.
Jean-Michel Bazire s'est par ailleurs offert le luxe de placer un autre de ses pensionnaires à la deuxième marche du podium en tant qu'entraîneur, le jeune 6 ans Looking Superb, le moins riche du lot, qui a réalisé une course exceptionnelle. Il a progressé nez au vent devant les tribunes et a dominé Readly Express aux abords du poteau pour conclure deuxième.

Grâce à ce succès dans cette course disputée, sous la pluie dans une ambiance électrique, sur le parcours classique de 2.700 mètres, la "ballerine de Vincennes", âgée de 8 ans, à la robe alezane, a offert à son propriétaire Pascal Bernard les 405.000 euros promis au vainqueur sur les 900.000 euros de primes diverses réparties entre les sept premiers.
Cette édition a opposé les dix-huit meilleurs trotteurs attelés de la planète, de nationalité française, suédoise, norvégienne, italienne et suisse devant près de 40.000 spectateurs.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !