Football :

Ligue 1: Lille piétine, Courbis supervise Caen


Publié / Actualisé
C'est un petit évènement: Lille, 2e, qui restait sur cinq succès consécutifs en championnat, a concédé le nul contre Montpellier (0-0), équipe-épine dans le pied des grosses cylindrées cette saison.
C'est un petit évènement: Lille, 2e, qui restait sur cinq succès consécutifs en championnat, a concédé le nul contre Montpellier (0-0), équipe-épine dans le pied des grosses cylindrées cette saison.

Cette affiche de la 25e journée de L1 s'est déroulée sous les yeux de José Mourinho, ex-entraîneur de Manchester United, dans les tribunes, pour voir le match de "Nicolas Pépé et Thiago Mendes", deux joueurs qui l'intéressent, a précisé une source proche du dossier à l'AFP.

Le dimanche, il y a du beau monde côté spectateurs. Dans les loges de Caen-Strasbourg (0-0) on a vu Rolland Courbis, sollicité pour assister, dans un rôle encore vague, l'entraîneur normand Fabien Mercadal pour la course au maintien.

Lille cale

La tête des mauvais jours de Christophe Galtier en dit long sur sa déception. "On a essayé, on a fait beaucoup de choses mais on n'y est pas arrivé", a-t-il déploré. Certes le match nul n'a pas d'impact immédiat sur la 2e place du LOSC. Mais avec 50 points, l'écart se réduit à quatre unités de Lyon, 3e. Et Marseille, 4e, qui vient d'enchaîner pour la première fois de la saison un troisième succès d'affilée (2-0 contre Amiens samedi) n'est plus qu'à dix points derrière les Nordistes.

Les Dogues sont donc passés à côté d'une belle occasion d'assommer la concurrence dans la course à l'Europe à 13 journées de la fin du championnat. Pour les Héraultais, c'est un bon point pris à l'extérieur, et une petite revanche sur la phase aller quand le LOSC était venu s'imposer à La Mosson 1 à 0. "On arrête la spirale de Lille et je suis très content de ce que les joueurs ont produit", s'est réjoui leur coach Michel Der Zakarian.

Et c'est le 6e match consécutif sans défaite pour les Montpelliérains en championnat. L'équipe de "Der Zak'", 6e, confirme qu'elle est à l'aise contre les gros (1-1 contre Lyon; 3-0 contre Marseille...). C'est donc un adversaire à prendre très au sérieux par le PSG, qui accueille Montpellier mercredi en match en retard de la 17e journée.

Courbis est bien là

En veste sombre, Rolland Courbis était bien là, assis en tribunes pour Caen-Strasbourg (0-0), résultat nul qui n'arrange pas les Normands, toujours 19es et avant-derniers.
Caen avait confirmé samedi être en contact avec Courbis pour qu'il vienne apporter sa "collaboration" à Mercadal. Ce dernier, sans doute sous pression, est apparu très énervé à la fin du match, entrant même sur le terrain...

"Avec Rolland, on a échangé à la mi-temps, a confié Mercadal. On partage intelligemment pour apporter le maximum aux joueurs. C'est notre vent de fraîcheur, celui qu'on n'a pas pu avoir au mercato hivernal avec de nouveaux joueurs. Cela ne va pas se faire en trois minutes. Il y a du travail qui a été fait avant par un staff, on espère que ce travail va payer avec la plus-value de Rolland".

Cette mission de l'ex-coach de Marseille en rappelle une autre: en janvier 2016, Courbis était arrivé à Rennes comme conseiller du président René Ruello. Huit jours plus tard, Courbis fut finalement nommé entraîneur de Rennes après le limogeage de Philippe Montanier, au lendemain d'une défaite de trop à domicile, en Coupe de France...
Dans les autres matches de ce dimanche Bordeaux s'est imposé 2 à 1 contre Toulouse et Reims a refroidi Rennes (2-0), à cinq jours du 16e de finale retour de Ligue Europa des Bretons contre le Betis à Seville (3-3 à l'aller).

La 25e journée se poursuit et se termine avec Saint-Etienne - Paris SG (21h00), premier match des Parisiens depuis leur coup d'éclat contre Manchester United (2-0) en Ligue des champions.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !