Football :

PSG: rester sur le nuage de Manchester


Publié / Actualisé
Dans le "Chaudron" hostile de Geoffroy-Guichard, gare à ne pas voir son ciel radieux assombri: le PSG espère rester sur son nuage contre Saint-Etienne, dimanche en clôture de la 25e journée de L1 (21h00), après sa prestation éclatante sur le terrain Manchester United.
Dans le "Chaudron" hostile de Geoffroy-Guichard, gare à ne pas voir son ciel radieux assombri: le PSG espère rester sur son nuage contre Saint-Etienne, dimanche en clôture de la 25e journée de L1 (21h00), après sa prestation éclatante sur le terrain Manchester United.

Près de 1400 km séparent Old Trafford de l'enceinte stéphanoise. Et pourtant, c'est comme si la météo était restée figée depuis le succès 2-0 des Parisiens lors de leur 8e de finale aller de Ligue des champions : un air de printemps européen plane désormais au-dessus du PSG, après deux ans de frustration.

- Chaleur à tempérer -

"C'est bien pour la ville, pour tous les Français, pour nos supporters", s'est félicité l'entraîneur Thomas Tuchel, premier témoin de l'"enthousiasme" qui agite un Paris ensoleillé, avant de mettre en garde contre tout excès de confiance avant la manche retour. "Mais nous, de notre côté, devons continuer de travailler, d'analyser, d'être critiques avec nous-mêmes et humbles, encore, encore et encore. C'est comme ça dans un grand club", a-t-il ajouté.

Défait pour la première fois de la saison en championnat à Lyon (2-1) il y a 15 jours, les coéquipiers de Kylian Mbappé reviennent dans la région Auvergne-Rhône-Alpes avec l'envie de confirmer leur démonstration collective. Attention toutefois aux Verts de Jean-Louis Gasset, l'ancien entraîneur-adjoint du PSG sous l'ère Laurent Blanc (2013-2016) encensé par Zlatan Ibrahimovic dans son autobiographie, qui peuvent revenir à trois points du podium en cas de succès.

Et au très bouillant public de Geoffroy-Guichard, qui devrait faire tout son possible niveau ambiance pour empêcher les supporters parisiens de réaliser la même démonstration de force qu'à Old Trafford. "Ils sont très forts contres les grandes équipes, les cinq premiers (de Ligue 1). C'est une équipe avec beaucoup de qualité et d'expérience, et (qui joue dans un stade avec) une atmosphère très forte sur le plan émotionnel. C'est un grand défi", a prévenu l'entraîneur parisien.

- Ciel azur malgré l'absence des stars -

Après deux jours de repos, d'éloge dans les journaux, et de compliments à gogo, l'objectif pour Paris sera surtout d'enclencher une série positive lors des cinq prochains matches sur la scène nationale avant son 8e de finale retour contre Manchester United, le 6 mars. "Ce match n'est pas dans notre tête. Le prochain match contre Manchester est dans deux-trois semaines. Maintenant la seule chose importante est de bien s'entraîner, et de bien nous préparer pour le match de dimanche", a encore prévenu Tuchel.

Pour cela, le technicien parisien peut s'appuyer sur des bases solides. En dépit des absences de ses stars Neymar et Edinson Cavani, mais aussi d'Adrien Rabiot pour raison contractuelle, "TT" a en effet réussi à éclaircir son début d'année 2019 en trouvant d'autres solutions. A commencer par la reconversion de Marquinhos, symbole par excellence de ses paris tactiques réussis. "Il est très fort à tous les postes ! Au milieu, que ce soit avec Marco (Verratti) ou seul en N.6. Il est l'un des meilleurs défenseurs du monde mais en ce moment on peut dire qu'il est l'un des meilleurs joueurs au milieu du monde", s'est-il enthousiasmé.

- Horizon dégagé pour le fair-play financier ? -

En attendant que l'infirmerie cesse de se remplir, le PSG a reçu une première bonne nouvelle concernant Neymar. Le N.10 brésilien s'est dit vendredi "content de l'évolution" de sa blessure dans une vidéo diffusée sur Youtube, où son kiné explique viser un retour pour les quarts de finale de Ligue des champions (aller les 9-10 avril) "si tout se passe bien". Même sur le terrain extra-sportif, un autre signal positif semble venir à l'horizon : la "jurisprudence Galatasaray" du Tribunal arbitral du sport (TAS) laisse espérer une issue positive au recours du PSG dans son litige avec l'UEFA concernant le fair-play financier.

Avec une décision vendredi en faveur du club turc dans une affaire similaire -- le TAS a estimé que l'appel interne de la chambre de jugement de l'organe de contrôle de l'UEFA n'a pas été formé dans les délais impartis, annulant par conséquent la demande d'"examen plus approfondi" des comptes de Galatasaray --, le PSG peut désormais attendre son verdict plus sereinement dans les prochaines semaines. Le prochain rayon de soleil à venir ?

- © 2019 AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !