Football :

Ligue des champions: la Juve coule, City s'arrache, la VAR s'illustre


Publié / Actualisé
L'Atlético Madrid, vainqueur de la Juventus (2-0), et Manchester City, renversant à Schalke (3-2), ont pris une belle option pour la qualification mercredi lors des derniers huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, lors desquels l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) a encore beaucoup fait parler.
L'Atlético Madrid, vainqueur de la Juventus (2-0), et Manchester City, renversant à Schalke (3-2), ont pris une belle option pour la qualification mercredi lors des derniers huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, lors desquels l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) a encore beaucoup fait parler.

On attendait le Français Antoine Griezmann ou le Portugais Cristiano Ronaldo pour les retrouvailles entre l'ex-vedette du Real et l'ancien ennemi madrilène: on a eu les Uruguayens Jose Gimenez (78e) et Diego Godin (83e).

Dans un match aussi intense que fermé, les attaquants ont été muselés: Alvaro Morata (70e) a vu un but justement refusé après intervention de la VAR, Griezmann a trouvé la barre (53e) et Diego Costa a beaucoup gâché, à commencer par un duel face à Wojciech Szczesny (51e). CR7, copieusement sifflé par le Metropolitano à l'annonce des équipes, avait lui commencé fort, envoyant une frappe monstrueuse sur la barre de Jan Oblak dès la 9e minute. Mais ce sont bien les Colchoneros qui ont un pied en quarts de finale.

L'autre rencontre de la soirée a également été pleine de suspense. Deux penalties de l'Algérien Nabil Bentaleb (38e, 45e), dont un obtenu après intervention de la VAR, semblaient avoir placé Schalke dans le bon sens.

Mais les Citizens, pourtant réduits à dix après l'exclusion de Nicolas Otamendi (68e), ont su renverser la vapeur en toute fin de rencontre grâce à Leroy Sané (85e) et Raheem Sterling (90e).

Les matches retour ont lieu le 12 mars.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !