Tennis :

Masters 1000 de Monte-Carlo : les Français reçus 2 sur 4 mardi


Publié / Actualisé
Jo-Wilfried Tsonga et Adrian Mannarino éliminés, Gilles Simon et Pierre-Hugues Herbert qualifiés : les Français ont été reçus deux sur quatre mardi au premier tour du Masters 1000 de Monaco.
Jo-Wilfried Tsonga et Adrian Mannarino éliminés, Gilles Simon et Pierre-Hugues Herbert qualifiés : les Français ont été reçus deux sur quatre mardi au premier tour du Masters 1000 de Monaco.

Tsonga, qui ouvrait la journée sur le spectaculaire court Rainier III, a été contraint à l'abandon, victime d'une blessure au dos après moins d'une heure de jeu et alors qu'il était mené 6-4, 2-0.
L'ancien N.1 tricolore a ainsi laissé son adversaire Taylor Fritz (65e mondial) accéder facilement au tour suivant où l'Américain affrontera l'Argentin Diego Schwartzman (24e).

Visiblement gêné depuis quasiment le début de la partie, Tsonga a fait venir le kinésithérapeute sur le court juste après avoir perdu le premier set. Il a passé un moment allongé sur la terre battue pour se faire manipuler et a repris le jeu. Mais il a rapidement abandonné quelques échanges plus tard, incapable de lutter.

Demi-finaliste la semaine dernière à Marrakech, il avait bénéficié d'un classement protégé pour entrer dans le tableau principal à Monte-Carlo malgré sa 102e place à l'ATP.

Tsonga avait bien démarré la partie en prenant d'entrée le service de son adversaire et en confirmant son break. Mais l'Américain a ensuite aligné 3 jeux de suite tandis que le Français paraissait de plus en plus inoffensif.
Manque d'explosivité, service défaillant et pas aussi puissant qu'à son habitude, difficultés croissantes côté revers et déplacements insuffisants... l'issue de la partie est apparue de plus en plus inexorable.

- A la régulière -

Adrian Mannarino (58e), lui, a été battu à la régulière par le Britannique Cameron Norrie (56e) 6-4, 6-3. De son côté, Gilles Simon (26e) a tenu son rang face à l'Australien Alexei Popyrin (120e), issu des qualifications, 7-5, 6-1. Au 2e tour, le Niçois, demi-finaliste à Marrakech la semaine dernière, sera opposé à l'Italien Fabio Fognini, 18e mondial et grand spécialiste de la terre battue.

Autre satisfaction dans le camp français, le succès de Pierre-Hugues Herbert (49e) face à l'Espagnol Fernando Verdasco (38e) 6-4, 6-4. "La terre battue est une surface qui me demande plus de temps d'adaptation et donc je suis très content de mon match et d'avoir gagné contre lui", a commenté l'Alsacien, qui avait perdu ses trois confrontations précédentes avec l'Espagnol.
"Sur terre, pour moi l'équilibre entre efficacité et non-efficacité est très fin, alors je ne peux pas dire (après cette victoire) que je vais être très bon toute la saison" sur cette surface, a-t-il ajouté.

Au prochain tour, il faudra qu'il le soit, très bon: il va retrouver sur son chemin le finaliste de l'an dernier Kei Nishikori (6e). "Je n'ai jamais gagné contre lui en deux fois. C'est un énorme test", a relevé Herbert qui va tenter de profiter d'une meilleure préparation que le Japonais: "Ce sera son premier match sur terre alors que moi j'en ai déjà cinq dans les jambes".

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !