Football :

Espagne: le Barça tutoie le titre, attendu mercredi ou samedi


Publié / Actualisé
La Liga lui tend les bras! Vainqueur d'Alavés 2-0, le FC Barcelone a effleuré mardi son 26e titre de champion d'Espagne, qu'il peut décrocher samedi s'il bat Levante. A moins qu'une défaite de l'Atlético Madrid contre Valence n'offre le trophée aux Catalans dès mercredi. Pour la 34e journée au stade de Mendizorroza, le Barça s'est permis de laisser sur le banc des remplaçants au coup d'envoi son capitaine Lionel Messi, entré pour la dernière demi-heure. Cela n'a pas empêché Carles Aleña (54e) puis Luis Suarez sur penalty (60e) de mettre les Barcelonais sur orbite, pour les trois points comme pour la conquête du titre.
La Liga lui tend les bras! Vainqueur d'Alavés 2-0, le FC Barcelone a effleuré mardi son 26e titre de champion d'Espagne, qu'il peut décrocher samedi s'il bat Levante. A moins qu'une défaite de l'Atlético Madrid contre Valence n'offre le trophée aux Catalans dès mercredi. Pour la 34e journée au stade de Mendizorroza, le Barça s'est permis de laisser sur le banc des remplaçants au coup d'envoi son capitaine Lionel Messi, entré pour la dernière demi-heure. Cela n'a pas empêché Carles Aleña (54e) puis Luis Suarez sur penalty (60e) de mettre les Barcelonais sur orbite, pour les trois points comme pour la conquête du titre.

Au classement, Barcelone (1er, 80 pts) compte provisoirement douze points d'avance sur son dauphin l'Atlético (2e, 68 pts). Et comme l'équipe d'Ernesto Valverde a l'avantage en cas d'égalité en vertu d'une différence de buts particulière favorable, une défaite des "Colchoneros" mercredi ou un succès barcelonais samedi contre Levante seront à coup sûr synonymes de sacre.

Bref, quel que soit le scénario, on voit mal ce qui pourrait empêcher ce Barça si solide et si fiable de décrocher cette semaine sa huitième Liga en l'espace de onze ans.
Cela lancerait idéalement sa moisson printanière en lui permettant de reporter tous ses efforts sur la Ligue des champions, avec une demi-finale contre Liverpool (1er et 7 mai). Ensuite, il sera toujours temps de penser à la finale de Coupe du Roi le 25 mai contre Valence, et à un éventuel triplé Liga-Coupe-C1, comme en 2009 et 2015.

- Pari gagnant -

En attendant, Valverde est resté fidèle mardi à sa politique de rotation d'effectif... en dépit de l'imminence du titre, attendu pour cette semaine. C'est que la Ligue des champions est le grand objectif annoncé par Messi et les Barcelonais en début de saison. Et comme le Barça l'a appris à ses dépens l'an dernier (élimination en quarts), il faut se ménager en Liga pour espérer briller en Europe.

A Vitoria, le pari blaugrana a été gagnant: Lionel Messi, remplaçant, n'a joué que la dernière demi-heure, tandis que Jordi Alba est entré pour 20 minutes. Certes, sans eux, le Barça a un peu manqué d'efficacité en première période: Suarez, lancé en profondeur, a buté sur le gardien avant que Philippe Coutinho ne trouve le corps d'un défenseur (6e). Et le centre-tir de Sergi Roberto aurait mérité mieux (24e), de même que les accélérations d'Ousmane Dembélé. Mais après la pause, alors que Messi s'échauffait en bord de terrain (47e), les Barcelonais ont fini par prendre un ascendant mérité.

- Feinte subtile -

Il y a d'abord eu cette feinte subtile de Suarez laissant filer le ballon pour Carles Aleña, qui a bien ouvert son pied gauche pour loger le ballon au ras du poteau (54e).
Puis, sur une action confuse après un coup franc joué par Ousmane Dembélé, Samuel Umtiti, nettement hors-jeu, a poussé le ballon au fond (57e). L'arbitre est alors allé visionner les images en bord de terrain, pour annuler le but, imaginait-on. Pas du tout, c'était pour visualiser une main du milieu d'Alavés Tomas Pina et pour offrir un penalty heureux aux Catalans.

Suarez l'a transformé avec sang-froid (60e) pour inscrire son 21e but de la saison en Liga, rejoignant le Madrilène Karim Benzema à la deuxième place du classement de meilleur buteur derrière l'intouchable Messi (33 buts). Et ce dernier a pu faire son entrée dans un contexte soudainement très favorable...

Le petit Argentin n'a pas eu à beaucoup s'employer, même s'il a tout de même trouvé le poteau sur un tir à angle fermé détourné par le gardien (69e). Qu'importe: le Barça a rempli sa part du contrat dans cette 34e journée et va pouvoir attendre sereinement le match de l'Atlético à domicile contre Valence (19h30/17h30 GMT) mercredi. Ou bien la réception de Levante samedi, qui pourrait lancer un mois riche de conquêtes pour le FC Barcelone.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !