Cinéma :

Festival de Cannes: une édition XXL


Publié / Actualisé
Après la polémique Netflix en 2017, puis la tempête #MeToo l'an dernier, le Festival de Cannes qui s'ouvre dans une semaine s'impose d'emblée par son casting quatre étoiles, avec en tête le très attendu Quentin Tarantino.
Après la polémique Netflix en 2017, puis la tempête #MeToo l'an dernier, le Festival de Cannes qui s'ouvre dans une semaine s'impose d'emblée par son casting quatre étoiles, avec en tête le très attendu Quentin Tarantino.

Les réalisateurs Pedro Almodovar, Terrence Malick, Céline Sciamma, Arnaud Desplechin, Xavier Dolan ou Ken Loach; les acteurs Leonardo DiCaprio, Brad Pitt, Léa Seydoux, Isabelle Huppert, Alain Delon ou Bill Murray; le footballeur Diego Maradona; les chanteurs Elton John, Iggy Pop, Tom Waits... tous fouleront le tapis rouge du plus grand événement mondial du 7e Art, du 14 au 25 mai.

Il y a deux ans, le festival avait été bousculé par les débats autour de la présence en compétition de films du géant américain Netflix - désormais absent du fait d'un nouveau règlement imposant une sortie en salle. L'an dernier, il avait été marqué par le séisme #MeToo avec, pour sa première édition post-Weinstein, une montée des marches historique de 82 femmes du 7e Art.
Cette année, le 72e Festival de Cannes rassemble d'abord une série de très grands noms, en particulier pour les 21 films de la compétition, que devra départager le jury présidé par le cinéaste mexicain Alejandro Gonzalez Iñarritu.

Parmi eux, le suspense a plané pendant plusieurs semaines autour de la venue du réalisateur américain Quentin Tarantino pour "Once Upon a Time... in Hollywood" avec Leonardo DiCaprio et Brad Pitt, qui revisite le Los Angeles de 1969 à travers l'histoire d'une star de télévision et de sa doublure.
La présence en compétition de cet objet cinématographique ultra-attendu, 25 ans après la Palme d'or de "Pulp Fiction", a finalement été confirmée dans la dernière ligne droite.

Troisième Palme d'or?

En tout, cinq films en compétition sont signés par des réalisateurs ayant déjà eu une ou deux Palmes d'or, le total le plus élevé depuis la création du festival, à égalité avec les éditions de 1982 et 1949.
Le vétéran britannique Ken Loach, 82 ans, briguera ainsi une troisième Palme avec "Sorry We Missed You", et les frères belges Luc et Jean-Pierre Dardenne avec "Le jeune Ahmed".
Le Franco-Tunisien Abdellatif Kechiche, Palme d'or en 2013 avec "La Vie d'Adèle", tentera un doublé avec "Mektoub my love: Intermezzo", et l'Américain Terrence Malick avec "Une vie cachée", huit ans après "The Tree of life".
Au total, 13 ?uvres sont réalisées par des cinéastes ayant déjà été en compétition, parmi lesquels également l'Américain Jim Jarmusch --qui ouvrira le Festival avec son film de zombies "The Dead don't die", avec Bill Murray, Adam Driver et Iggy Pop--, l'Espagnol Pedro Almodovar, l'Italien Marco Bellocchio, le Sud-coréen Bong Joon-ho, le Canadien Xavier Dolan, le Palestinien Elia Suleiman, le Brésilien Kleber Mendonça Filho et le Français Arnaud Desplechin.
Les Américains seront quatre, le double de l'an dernier, tandis que le contingent hexagonal, composé de six films, sera complété par quatre nouveaux venus: Céline Sciamma, Justine Triet, Ladj Ly (membre du collectif Kourtrajmé) et la Franco-Sénégalaise Mati Diop.

Films de genre

Avec l'Autrichienne Jessica Hausner, quatre femmes seront en lice, toutes pour la première fois. Soit autant qu'en 2011 (contre trois réalisatrices l'an dernier).
Au total, 15 femmes seront présentes dans l'ensemble de la sélection, composée d'une cinquantaine de films, alors que le festival a dit avoir cette année pour "phare inspirant" la réalisatrice Agnès Varda, décédée fin mars, à l'honneur sur l'affiche.
Présentée par le délégué général du Festival Thierry Frémaux comme "romantique et politique", cette sélection sera aussi marquée par "une certaine prédominance du cinéma de genre" (horreur, fantastique, policier...).
Ce sera le cas aussi dans les sections parallèles du festival, avec notamment le film d'horreur "The Lighthouse" de Robert Eggers avec Robert Pattinson et Willem Dafoe, ou "Zombi Child" de Bertrand Bonello, tous deux à la Quinzaine des réalisateurs.
Des événements auront lieu aussi hors compétition, avec une Palme d'or d'honneur remise à Alain Delon ou la présentation des "Plus belles années d'une vie" de Claude Lelouch avec Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée, nouvelle suite du légendaire "Un homme et une femme", Palme d'or 1966.
Elton John sera en lumière pour la présentation de son biopic "Rocketman", réalisé par Dexter Fletcher, tandis que le chanteur de U2 Bono accompagnera un documentaire sur la lutte contre le sida.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !