Football :

Ligue 1: de Gueye à Maignan, cinq joueurs à suivre


Publié / Actualisé
Un jeune Brésilien méconnu, un milieu sénégalais très attendu, un défenseur prometteur à la relance... Focus sur cinq joueurs du Paris SG, de Lyon, Lille, Metz et Saint-Etienne qui vont tenter d'enflammer la Ligue 1 cette saison.
Un jeune Brésilien méconnu, un milieu sénégalais très attendu, un défenseur prometteur à la relance... Focus sur cinq joueurs du Paris SG, de Lyon, Lille, Metz et Saint-Etienne qui vont tenter d'enflammer la Ligue 1 cette saison.

Gueye, bon cru

"Il est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps". A en croire Jean-Michel Vandamme, qui l'a formé à Lille, le PSG ne s'est pas trompé en attirant Idrissa Gueye, milieu récupérateur de 29 ans qui faisait le bonheur d'Everton depuis trois saisons. Déjà courtisé cet hiver, "Gana" (son deuxième prénom) vient renforcer un secteur de jeu fortement dépeuplé à Paris.

"C'est un garçon qui a énormément de qualités, qui est capable de jouer comme sentinelle ou beaucoup plus haut sur le terrain. Il a un gros volume de jeu", l'a encensé Aliou Cissé, son sélectionneur avec le Sénégal, finaliste de la Coupe d'Afrique des nations en juillet.

Lucas, espoir méconnu

Recruter l'espoir brésilien Jean Lucas, en provenance de Flamengo, est un "coup de maître" selon le satisfecit que s'est auto-délivré Jean-Michel Aulas. Mais, s'est empressé d'ajouter le président de Lyon, "il ne faudra pas être trop exigeant tout de suite avec lui car il n'a que 21 ans".

Prêté la saison dernière à Santos au Brésil, le milieu formé à Flamengo était une cible désirée par Juninho, intronisé au poste de directeur sportif cet été. "Il a un potentiel pour le futur. C'est un numéro 8 +box to box+ (qui court d'une surface à une autre, NDLR) athlétique et qui court beaucoup et longtemps", selon Florian Maurice, responsable du recrutement lyonnais.

Maignan, envol à confirmer

A 24 ans, le gardien lillois Mike Maignan a pris son envol: nommé meilleur gardien de L1 en fin de saison, le Guyanais formé au PSG a honoré sa première convocation en équipe de France en juin. Dans la hiérarchie des portiers, il n'était certes que le N.3 des Bleus derrière le capitaine Hugo Lloris et sa doublure Alphonse Areola mais devant Benjamin Lecomte et Steve Mandanda. "Il dégage beaucoup de sérénité, il a une présence athlétique impressionnante", l'a félicité Didier Deschamps.

Indéboulonnable depuis deux saisons dans les cages du Losc, Maignan va découvrir en septembre la Ligue des champions avec, très certainement, un voire deux adversaires de gros calibre en phase de groupe.

Diallo sur sa lancée?

Habib Diallo s'est régalé la saison dernière avec le FC Metz, avalant but sur but jusqu'à pousser son compteur personnel à 26 réalisations en Ligue 2, soit presque la moitié du total de son équipe!

A 24 ans, le Sénégalais va refouler les pelouses de Ligue 1, qu'il a découvertes lors de la première moitié de saison 2016/17... sans grand succès (1 but). Mais il n'arrivera pas lancé: il n'a marqué aucun but lors de la préparation.

Moukoudi à la relance

Défenseur central prometteur, Harold Moukoudi s'est fait connaître ces derniers mois au Havre (L2) mais aussi pour le bras de fer engagé avec son club formateur. Le joueur de 21 ans a été écarté du groupe professionnel dès le mois de décembre pour avoir refusé de prolonger son contrat avec le HAC, une situation similaire à celle d'Adrien Rabiot au PSG. Sa mise à l'écart s'est éternisée jusqu'à ce que le natif de Bondy, approché par des clubs comme Rennes et West Ham, s'engage librement en avril avec Saint-Etienne.

Avec les Verts, quatrièmes du dernier exercice en L1, Moukoudi espère retrouver des couleurs en même temps que du temps de jeu. Il a déjà eu l'occasion de se montrer face à Marseille et Montpellier en juillet à Washington.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !