Les agences réunionnaises sont indépendantes :

Faillite de Thomas Cook : pas d'impact à La Réunion


Publié / Actualisé
Le voyagiste britannique Thomas Cook a annoncé lundi 23 septembre 2019 qu'il faisait faillite après avoir échoué à trouver des fonds nécessaires pour sa survie et va être placé en liquidation. Les autorités vont devoir organiser un rapatriement massif de quelque 600.000 touristes dans le monde dont 150.000 pour la Grande-Bretagne, deux fois plus que lors de la faillite de la compagnie aérienne britannique Monarch il y a deux ans, soit l'opération la plus importante pour des civils depuis la deuxième guerre mondiale. Le tour-opérateur est présent à La Réunion et organise de nombreux voyages, mais les agences appartiennent à l'entreprise Voyage Réunion, qui est indépendante du groupe anglais. Aucune perturbation n'est donc à prévoir pour les voyageurs ayant réservé à La Réunion. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Le voyagiste britannique Thomas Cook a annoncé lundi 23 septembre 2019 qu'il faisait faillite après avoir échoué à trouver des fonds nécessaires pour sa survie et va être placé en liquidation. Les autorités vont devoir organiser un rapatriement massif de quelque 600.000 touristes dans le monde dont 150.000 pour la Grande-Bretagne, deux fois plus que lors de la faillite de la compagnie aérienne britannique Monarch il y a deux ans, soit l'opération la plus importante pour des civils depuis la deuxième guerre mondiale. Le tour-opérateur est présent à La Réunion et organise de nombreux voyages, mais les agences appartiennent à l'entreprise Voyage Réunion, qui est indépendante du groupe anglais. Aucune perturbation n'est donc à prévoir pour les voyageurs ayant réservé à La Réunion. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Voyages Réunion a réagi via un communiqué à l'annonce de la faillite de Thomas Cook. Le voici :

"Nous avons appris comme vous les incertitudes financières qui pèsent aujourd’hui sur le groupe Thomas Cook. Sachez que notre société Voyages Réunion est une entreprise locale indépendante sans aucun lien capitalistique avec le groupe concerné.

Cette situation n’entraînera donc aucun impact sur nos clients et les prestations touristiques réservées. Tout notre personnel reste à votre disposition dans nos points de vente pour vous servir, comme depuis plus de vingt années, et répondre à vos questions."

Pas de pas panique à avoir alors, tout séjour réservé à La Réunion est bel et bien maintenu.

22.000 employés sur le carreau

"Malgré des efforts considérables (au cours du week-end), les discussions entre les différentes parties prenantes du groupe et de nouvelles sources de financements possibles n'ont pas débouché sur un accord. Le conseil d'administration a donc conclu qu'il n'avait d'autre choix que de prendre les mesures pour entrer en liquidation judiciaire avec effet immédiat", explique le communiqué.

En parallèle, l'autorité britannique de l'Aviation (CAA) a indiqué que le groupe Thomas Cook, "tour opérateur et compagnie d'aviation à la fois, a cessé ses activités avec effet immédiat. Toutes les réservations Thomas Cook, vols et séjours, sont désormais annulées".

Né en 1841, le tour opérateur indépendant le plus vieux du monde, compte 22.000 employés dont 9.000 au Royaume-Uni.

Le voyagiste très lourdement endetté a vu son horizon s'assombrir ces dernières années à cause de la concurrence acharnée des sites internet de voyage à bas prix et de la frilosité de touristes inquiets du Brexit notamment. Il avait annoncé une perte abyssale d'1,5 milliard de livres pour le premier semestre, pour un chiffre d'affaires de quelque 10 milliards.

Son destin s'est joué en quelques jours: des créanciers lui ont demandé la semaine dernière de trouver 200 millions de livres (227 millions d'euros) de financements supplémentaires pour qu'un plan de sauvetage déjà accepté de 900 millions de livres et mené par le chinois Fosun, premier actionnaire, soit validé.

Des discussions marathon ont eu lieu tout le week-end, mais en vain. Les réunions se sont enchaînées tout le week-end pour tenter de trouver un investisseur privé auprès de fonds spéculatifs ou d'investissements, ou auprès du gouvernement, sans sduccès.

La mine sombre, le patron du voyagiste, Peter Fankhauser, n'a fait aucun commentaire en sortant de la réunion avec les créanciers qui se tenait dans le cabinet d'avocats Latham & Watkins à Londres. Il s'est ensuite rendu à un conseil d'administration qui devait sceller le sort du tour opérateur. L'affaire a pris un tournant volontiers politique d'autant que la banque RBS a elle-même été sauvée par le gouvernement à grands frais après la crise financière de 2008.

La faillite d'un des plus anciens voyagistes au monde devrait créer une onde de choc dans le tourisme européen. Les autorités britanniques devront immédiatement organiser le rapatriement de 150.000 touristes Britanniques. Au total il y a 600.000 vacanciers partis (y compris de La Réunion) avec des vols ou des voyages pré-payés de Thomas Cook actuellement répartis dans le monde, ce qui en ferait le rapatriement de civils le plus important depuis la Seconde guerre mondiale dans le pays.

Tout au long du week-end des clients angoissés de savoir comment ils allaient rentrés chez eux ont déversé leurs frustrations sur les réseaux sociaux. Sans parler de ceux qui comme l'anglaise Chloé Hardy ont dépensé des fortunes pour un voyage de rêve à venir. Melle Hardy devait se marier en Grèce début octobre et sa famille, son fiancé et elle ont dépensé 45.000 livres, affirme-t-elle. "On ne sait pas si on pourra voler et encore moins se marier comme prévu. Nos familles, amis et nous sommes dévastés", a-t-elle confié à l'AFP.

- "Opération Matterhorn" -

Les autorités britanniques ont activé un plan d'urgence surnommé "Opération Matterhorn", du nom d'une campagne de bombardement américaine lors de la deuxième guerre mondiale.
"Les clients qui sont à l'étranger doivent consulter le site www.thomascook.caa.co.uk et ne se rendre à l'aéroport que lorsqu'ils ont un vol alternatif confirmé", enjoint la CAA qui précise les numéros des lignes téléphoniques spéciales ouvertes pour aider les voyageurs (0300 303 2800 en Grande-Bretagne et Irlande, +44 1753 330 330 depuis l'étranger).

La CAA ajoute avoir sécurisé des avions spéciaux pour cette opération colossale qui devrait durer jusqu'au 6 octobre, même si certains touristes pourront rentrer par des vols commerciaux. Elle rappelle que les voyages organisés bénéficient de la garantie ATOL, qui découle d'une directive européenne.
Cette législation s'applique aux autres membres de l'UE, notamment la France et l'Allemagne qui ont de gros contingents de clients de Thomas Cook, et ces derniers devraient bénéficier de fonds de garantie locaux.

"Vu l'ampleur de la situation, quelques perturbations sont inévitables, mais la CAA va faire son possible pour ramener les gens chez eux aussi près de la date prévue que possible", que ce soit pour les gens couverts par ATOL ou non. La CAA relève que les clients ayant acheté un séjour qu'ils n'ont pas encore utilisé auront droit à "un remboursement complet", et que ceux qui sont coincés à l'étranger pourront aussi recouvrer les frais encourrus sur place si leur retour est retardé.

C'est la troisième faillite dans le monde du voyage en quelques jours. Les compagnies aériennes Aigle Azur, qui louait un avion à Air Austral pour la rotation Mayotte - Paris, et XL Airways, qui dessert La Réunion, ont cessé leurs activités en raison de graves difficultés financières

www.ipreunion.com avec l'AFP

   

3 Commentaire(s)

Malou, Posté
Dans ce domaine comme dans d'autres comme la pollution par exemple mais pas que,l'homme est responsable de la situation dans laquelle il se retrouve.A votre avis pourquoi cette société de voyages auparavant si attractive se retrouve en dépÃ't de bilan,à cause d internet.Plus besoin de se déplacer dans une agence de voyages on fait nos réservations en quelques clics sur le coin de la table du salon,Les bureaux de poste disparaissent, là aussi c'est encore de notre faute.On ne fait plus de lettres on envoie des mails ou des sms.Oui c'est vrai c'est pratique mais à contrario plus de services publics ni de commerces technique et la science sont des bonnes choses mais leurs utilisations elles font le bien et le mal pour l'homme.A MEDITER.
Movélang, Posté
Bonne nouvelle pour ces (supprimé pour injure - webmaster), c''est plus qu''une petite revanche, ces (supprimé pour injure - webmaster) ont il n''y a pas si longtemps que déconseillé aux touristes de venir à la Réunion, ils nous considéraient comme des pestiférés à cause du chikoungounia Amen.
Domi, Posté
Bonjour, aucune inquiétude pour les réunionnais, nos réservations sont maintenues ! Ouf !!! Thomas Cook Reunion est une agence indépendante !
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)