Sport automobile :

Rallye de Catalogne: Ogier dit "presque" adieu au titre


Publié / Actualisé
Le Français Sébastien Ogier (Citroën) a "presque" dit adieu à la perspective d'un 7e titre mondial consécutif en 2019 en perdant plus de 3 minutes sur ses rivaux estonien Ott Tänak (Toyota) et belge Thierry Neuville (Hyundai) au Rallye de Catalogne vendredi matin.
Le Français Sébastien Ogier (Citroën) a "presque" dit adieu à la perspective d'un 7e titre mondial consécutif en 2019 en perdant plus de 3 minutes sur ses rivaux estonien Ott Tänak (Toyota) et belge Thierry Neuville (Hyundai) au Rallye de Catalogne vendredi matin.

"Mes perspectives n'avaient déjà pas l'air fantastiques avant le départ, maintenant c'est encore plus compliqué", a réagi Ogier, qui a subi un problème de direction assistée dès le début de la deuxième spéciale sur trois au programme de la matinée.

"Nous avons de très fortes chances de ne pas marquer beaucoup de points ce week-end, donc que je pense que nous pouvons presque dire que c'est terminé", a-t-il poursuivi après être parvenu tant bien que mal à ramener sa voiture à ses mécaniciens pour l'assistance prévue à la mi-journée.

"Il ne va pas être facile de garder notre motivation. Que pouvons-nous faire ce week-end ?", s'interroge celui qui est relégué à 3 min 36 sec du leader espagnol Dani Sordo (Hyundai).

Cette perte de temps fait les affaires de Tänak qui n'a besoin de marquer que deux points de plus que le Français ce week-end, tout en ne laissant pas Neuville lui reprendre plus de onze unités, pour s'offrir son premier titre mondial dimanche à l'issue des 17 spéciales.

Pour être sacré à l'issue de l'épreuve espagnole, le pilote de 32 ans a besoin d'une avance de trente longueurs, et non 31, en dépit des trente points encore à attribuer en Australie du 14 au 17 novembre.

En cas d'égalité comptable au terme de la saison, son plus grand nombre de victoires (six, contre trois au Français et deux au Belge) lui garantit en effet la première place chez les pilotes.

Or, au classement provisoire du rallye, Neuville est 2e à 1 sec de Sordo et Tänak 3e à 7 sec 5/10.

- Tänak: "encore notre travail à faire" -

"Il y a toujours le combat avec Thierry qui n'est pas moins important que celui avec Seb", pointe ce dernier. "Nous n'avons aussi terminé que trois spéciales, il en reste encore beaucoup. Personne ne peut dire que ce qui lui est arrivé (à Ogier) n'arrivera à personne d'autre. Nous avons encore notre travail à faire."

Neuville, qui affiche 41 points de retard sur Tänak et 13 sur Ogier au classement des pilotes, croit lui encore en ses chances, mêmes "petites" de son propre aveu. "Ca ne sera pas facile, reconnaît le pilote belge Hyundai. Il faut continuer de faire comme ce matin et continuer d'y croire."

Le second Français Sébastien Loeb (Hyundai) est pour sa part 6e à 11 sec 9/10. Un deuxième passage sur la même boucle de trois spéciales est prévu dans l'après-midi.

Le Rallye de Catalogne, disputé autour de la station balnéaire de Salou, le long de la Costa Daurada, au sud de Barcelone, est la 13e et avant-dernière manche de la saison 2019 du Championnat du monde des Rallyes (WRC).

Seule épreuve mixte de l'année, la manche espagnole est courue principalement sur terre vendredi puis sur asphalte samedi et dimanche. Les mécaniciens auront donc une soirée plus chargée qu'à l'accoutumée vendredi pour préparer les voitures pour le lendemain.

Chez les constructeurs, il est également possible, bien que peu probable, que le titre se joue ce week-end.

Hyundai n'a plus que huit points d'avance sur Toyota, avec 86 au maximum encore à prendre. Il faudrait que le constructeur coréen porte cet écart à 44 unités pour être couronné pour la première fois de son histoire en Catalogne.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !