Tennis :

Open d'Australie: le plomb de Thiem à l'épreuve du roc Djokovic


Publié / Actualisé
Novak Djokovic, tenant du titre, s'est montré solide comme un roc depuis le début du tournoi.
Novak Djokovic, tenant du titre, s'est montré solide comme un roc depuis le début du tournoi.

Les frappes de plomb que s'apprête à lui délivrer dimanche Dominic Thiem suffiront-elles à l'empêcher de remporter un 8e titre à l'Open d'Australie ? Le Serbe sera d'autant plus motivé qu'une victoire lui permettrait de récupérer le trône mondial qu'il a cédé à Rafael Nadal en fin de saison dernière. Un 17e trophée en Majeur le rapprocherait aussi de Roger Federer (20) et Nadal (19) dans la course au palmarès insensée que se livrent les trois hommes.

"Je suis content de la façon dont je joue", a déclaré Djokovic après sa victoire jeudi en trois sets contre Federer en demi-finales. "Je n'ai lâché qu'un set pour arriver en finale (contre Jan-Lennard Struff au premier tour, ndlr). J'ai deux jours avant mon prochain match, ce qui est tès bien car ça me donne plus de temps pour refaire le plein d'énergie", a souligné le Djoker jeudi.

Surtout que son adversaire, lui, a laissé beaucoup de forces. Après avoir joué plus de 4 heures contre Nadal et avoir remporté les trois tie breaks de la partie, Thiem a de nouveau disputé et gagné deux jeux décisifs contre Zverev vendredi pour boucler le match en 3h42.

- Trois matches -

Au total, il a passé 18h15 à se battre sur le court quand Djokovic a passé les 6 tours en 12h29, soit quasiment 6 heures de moins ou l'équivalent de trois de ses matches ! En plus, il se présentera tout auréolé de ses titres de gloire dans la Rod Laver Arena, ce que Thiem a forcément en tête. "J'ai joué deux finales à Roland-Garros contre Rafa qui est le Roi là-bas et qui a obtenu contre moi ses 11e et 12e titres. Et ici, je vais de nouveau jouer la finale contre le Roi d'Australie, Novak, qui a déjà gagné 7 fois !", a souligné Thiem.

Le Serbe est d'ailleurs en position de devenir le 3e joueur de l'histoire à s'imposer huit fois dans le même Majeur (il a gagné à Melbourne en 2008, 2011, 2012, 2013, 2015, 2016 et 2019), après Nadal à Roland-Garros (12) et Federer à Wimbledon (8). Mais il se méfie énormément de son futur adversaire, déjà assuré de repasser N.4 mondial lundi et qui pourrait même remplacer Federer à la 3e place, son meilleur classement, s'il remporte le titre.

- "L'un des meilleurs" -

"Dominic a gagné notre dernière rencontre, un match serré à Londres", a rappelé Nole en référence au match de la phase de groupes des Masters de fin d'année remporté par l'Autrichien 6-7 (5/7), 6-3, 7-6 (7/5). Mais c'était la fin de saison, en indoor et en deux sets gagnants. Dimanche ce sera en début de saison, en plein air (si la météo le permet) et au meilleur des cinq manches !

Mais Djokovic poursuit son éloge de l'Autrichien: "il a joué un match extraordinaire contre Rafa (en quarts). Il est évidemment l'un des meilleurs joueurs au monde. Il mérite d'être là où il est, d'autant qu'on dirait qu'il a beaucoup progressé sur dur, alors que son jeu, à la base, est plutôt fait pour les surfaces plus lentes".

D'ailleurs, Thiem a remporté l'an dernier le Masters 1000 d'Indian Wells sur dur, qui plus est en battant Federer en finale. "Ça lui a certainement donné confiance en lui prouvant qu'il pouvait aussi gagner des tournois sur d'autres surfaces que la terre battue", a estimé le Serbe.

Alors, avant de jouer sa 26e finale de Grand Chelem --seuls Federer (31) et Nadal (27) ont fait mieux dans l'histoire--, il assure que le jour n'est plus si lointain où Thiem remportera un Majeur. Et l'Autrichien y croit aussi: pour ce duel final, "il faudra être patient... mais j'ai hâte d'y être !"

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !