Il était âgé de 75 ans :

Décès de l'ex-ministre Patrick Devedjian des suites du coronavirus


Publié / Actualisé
Le président du conseil départemental des Hauts-de-Seine, et ancien ministre de Nicolas Sarkozy, Patrick Devedjian (LR) est décédé dans la nuit de samedi à dimanche des suites du coronavirus, a annoncé à l'AFP son service de presse. Diagnostiqué positif au Covid-19, l'homme politique de 75 ans avait été placé en observation mercredi dans un hôpital du département (Patrick Devedjian avec François Fillon lors séjour à La Réunion en juillet 2009 - Photo rb/www.ipreunion.com)
Le président du conseil départemental des Hauts-de-Seine, et ancien ministre de Nicolas Sarkozy, Patrick Devedjian (LR) est décédé dans la nuit de samedi à dimanche des suites du coronavirus, a annoncé à l'AFP son service de presse. Diagnostiqué positif au Covid-19, l'homme politique de 75 ans avait été placé en observation mercredi dans un hôpital du département (Patrick Devedjian avec François Fillon lors séjour à La Réunion en juillet 2009 - Photo rb/www.ipreunion.com)

Ce jeudi,  l'ancien ministre avait annoncé sur son compte twiter qu'il était touché par l'épidémie. Il ajoutait pouvoir "témoigner directement du travail exceptionnel des médecins et de tous les personnels soignants" et indiquait "Fatigué mais stabilisé grâce à eux, je remonte la pente et leur adresse un très grand merci pour leur aide constante à tous les malades."
 

Placé en observation mercredi dans un hôpital du département de Hauts-de-Seine, son état n'avait pas nécessité une intubation. Son cas s'est subitement aggravé dans la nuit de samedi à dimanche et il n'a pu être maintenu en vie.

Patrick Devedjian était venu à La Réunion en juillet 2009. Il était alors ministre chargé de la mise en oeuvre du plan de relance. Il accompagnait le Premier ministre de l'époque, François Fillon.

Les réactions à La Réunion

• Cyrlle Melchior, président du conseil départemental

J’ai appris ce matin le décès de mon collègue Patrick Devedjian, Président du département des Hauts-de-Seine et ancien ministre, à l’âge de 75 ans.


Je tiens à présenter à sa femme et à ses enfants mes plus sincères condoléances au nom de l’ensemble de mes collègues conseillers départementaux.

Ce mal invisible peut tous nous toucher. Encore une fois,  je voudrais lancer un appel à la plus grande prudence de chacun d’entre nous.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !