Coronavirus :

Le foot belge jette l'éponge... et montre la voie ?


Publié / Actualisé
La Belgique siffle la fin de partie: la Ligue belge de football a recommandé jeudi de mettre définitivement fin au championnat interrompu par la pandémie de coronavirus, une première mesure drastique en Europe qui pourrait faire boule de neige sur le Vieux continent.
La Belgique siffle la fin de partie: la Ligue belge de football a recommandé jeudi de mettre définitivement fin au championnat interrompu par la pandémie de coronavirus, une première mesure drastique en Europe qui pourrait faire boule de neige sur le Vieux continent.

Réuni en audioconférence, le conseil d'administration de la Pro League "a décidé à l'unanimité qu'il n'était pas souhaitable, quel que soit le scénario envisagé, de poursuivre la compétition après le 30 juin". Et émis le souhait, surtout, "de ne pas reprendre les compétitions de la saison 2019-2020".

Cet avis doit être désormais ratifié par l'Assemblée générale de l'instance le 15 avril, mais il ne devrait s'agir que d'une formalité. La Belgique, première nation au classement Fifa, deviendrait alors le premier championnat européen d'élite en football à prendre cette mesure drastique.

Concrètement c'est la phase des play-offs, disputée sous forme de mini-championnat de clôture, qui n'aura pas lieu. La Ligue affirme avoir pris sa décision après avoir "pris connaissance" des recommandations formulées par les autorités, "selon lesquelles il est très peu probable que des matches avec public puissent avoir lieu avant le 30 juin", un argument qui fera frémir les supporteurs des autres championnats.

- Le FC Bruges champion? -

"Même si les matches à huis clos étaient théoriquement possibles, il convient d'éviter la pression supplémentaire que l'organisation de ces matches exercerait sur les services de santé et les forces de l'ordre", explique la Pro League dans un communiqué.

Selon un bilan officiel communiqué jeudi par les autorités sanitaires, la pandémie du nouveau coronavirus a causé la mort de plus de 1.000 personnes en Belgique.

Décréter une saison blanche, sans champion ni relégué? Figer le classement à l'issue de la phase aller? Ou après la dernière journée complète disputée? Dans ce débat qui a agité tous les grands championnats ces dernières semaines, parfois de manière virulente, les Belges ont opté pour la dernière option.

A l'unanimité, les administrateurs de la Ligue ont convenu "d'accepter le classement actuel de la Jupiler Pro League comme classement final", précisent-ils.
Au moment de la suspension du championnat, soit après 29 journées disputées, le FC Bruges occupait le fauteuil de leader avec une large avance (15 points) sur La Gantoise, deuxième avec un seul point d'avance sur Charleroi.

- Implications financières -

Dans cette configuration, le FC Bruges serait qualifié directement pour la phase de groupe de la lucrative Ligue des champions. La Gantoise se contenterait du troisième tour préliminaire de la C1.

En revanche, le sort réservé à Waasland-Beveren, lanterne rouge et donc potentiel relégué, n'est pas encore connu. "La question des relégations n'est pas encore tranchée et devra être étudiée par le groupe de travail" mis en place jeudi, selon un porte-parole de la Pro League contacté par l'AFP.

Ce groupe de travail établi par la Ligue est chargé d'examiner "les problèmes sur le plan sportif et les implications financières de cette décision".

Les négociations s'annoncent serrées en particulier avec les diffuseurs télévisuels qui, comme ailleurs en Europe, fournissent une très large partie des recettes aux clubs belges.

Le contrat, scellé avec le trio Proximus-Voo-Telenet et arrivant à échéance à la fin de cette saison, tourne selon les médias belges autour de 82,5 millions d'euros par saison.

Le groupe de travail devra également se pencher sur "la possibilité de disputer la finale" de la Coupe de Belgique, qui devait opposer le Club Bruges à Anvers, et sur l'épilogue du Championnat de deuxième division.

AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !