Making of de l'AFP :

Le prix des droits de l'Homme


Publié / Actualisé
Anthony Wallace, 41 ans, chef photographe à Hong Kong, vient tout juste de remporter un prestigieux prix, le "Human Rights Press Award" du Club de la presse étrangère de l'île, pour sa série de photos sur le mouvement pro-démocratie qui a secoué Hong Kong pendant plus de six mois en 2019. Dans la série primée, plusieurs concernent une journée particulièrement intense de manifestations, autour de l'université polytechnique, où quelques centaines de manifestants s'étaient retranchés (Photo Anthony Wallace/AFP)
Anthony Wallace, 41 ans, chef photographe à Hong Kong, vient tout juste de remporter un prestigieux prix, le "Human Rights Press Award" du Club de la presse étrangère de l'île, pour sa série de photos sur le mouvement pro-démocratie qui a secoué Hong Kong pendant plus de six mois en 2019. Dans la série primée, plusieurs concernent une journée particulièrement intense de manifestations, autour de l'université polytechnique, où quelques centaines de manifestants s'étaient retranchés (Photo Anthony Wallace/AFP)

"Je suis le seul photographe permanent à Hong Kong, et le bureau, par ailleurs siège régional de l'AFP en Asie, compte aussi trois rédacteurs. Mais des reporters d’autres pays sont venus à tour de rôle et pour couvrir les manifestations pro-démocratie trois ou quatre photojournalistes se sont relayés chaque jour, presque 24 heures sur 24" relate Anthony Wallace. Il ajoute : "en tant que coordinateur, je tentais d’identifier les endroits où il fallait être mais aussi de ne jamais envoyer mes co-équipiers sur des couvertures sur lesquelles je n’irais pas moi-même. L’histoire était telle que de toutes manières, armé d’une simple caméra, il aurait été impossible de ne pas en revenir avec des images incroyables".

"Sur ce genre d’événement, le plus important est de garder en tête que l’on couvre une histoire et ne pas se laisser absorber par l’intensité d’un instant, ne pas s’y laisser enfermer, continuer à penser à ce qui se produit ailleurs. Parfois, un moment de calme peut être tout aussi parlant que des images de gaz lacrymogènes" dit-il encore .

Plusieurs photographies faisant partie de la série primée choisies pour ce blog datent du 18 et du 19 novembre 2019. Elles ont toutes été prises à l’intérieur ou autour de l’université polytechnique de Hong Kong.

La suite est à lire ici

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !