[LIVE] Le parquet antiterroriste se saisit des faits :

Deux blessés à l'arme blanche à Paris, deux suspects interpellés


Publié / Actualisé
Une attaque à l'arme blanche a fait deux blessés vendredi à Paris près des anciens locaux de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, en plein procès de l'attentat meurtrier qui l'avait visé en janvier 2015, et un "suspect" rapidement interpellé par la police. Un premier bilan de la préfecture de police (PP) faisait état de quatre blessés dont deux en "urgence absolue", avant d'être revu à la baisse. Le suspect a été interpellé par la police près de la place de la Bastille, a précisé la PP. Un deuxième suspect a aussi été interpellé aux alentours de 14 heures. (Photo AFP)
Une attaque à l'arme blanche a fait deux blessés vendredi à Paris près des anciens locaux de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, en plein procès de l'attentat meurtrier qui l'avait visé en janvier 2015, et un "suspect" rapidement interpellé par la police. Un premier bilan de la préfecture de police (PP) faisait état de quatre blessés dont deux en "urgence absolue", avant d'être revu à la baisse. Le suspect a été interpellé par la police près de la place de la Bastille, a précisé la PP. Un deuxième suspect a aussi été interpellé aux alentours de 14 heures. (Photo AFP)
  • IPR

    Sur BFMTV, l'un des responsables de la société Premières Lignes, Luc Hermann, affirme que ses deux collaborateurs blessés sont "un homme qui s'occupe de la post-production de nos documentaires" et "une femme qui s'occupe du planning des salles de montage".

  • IPR

    Une deuxième personne a été interpellée

    «Les policiers tentent de vérifier son implication », selon une source du média Le Parisien

  • IPR

    Le Parquet antiterroriste se saisit des faits

  • IPR

    Un périmètre de sécurité a été établi pour un "colis suspect"

    La BRI a été mobilisée et le laboratoire central de la préfecture se rend sur place, a encore dit la préfecture de Paris, invitant à "éviter le secteur". Une cellule de crise a été ouverte au ministère de l'Intérieur, où le ministre Gérald Darmanin et le Premier ministre Jean Castex devaient se rendre "en urgence". Cinq écoles ont également été confinées dans le périmètre, a indiqué à l'AFP le rectorat de Paris

  • IPR

    Le bilan est revu à la baisse, faisant état de deux blessés

     

  • IPR

    Emmanuel Macron "suit de près la situation" depuis l'Elysée d'après les médias nationaux

  • IPR

    Les blessés ont été évacués, les forces de l'ordre et les secours sont sur place

  • IPR

    Selon Europe 1 toujours, certains blessés seraient des salariés de la société Première ligne

    Société qui avait filmé les frères Kouachi lors des attaques en 2015

  • IPR

    Selon Europe 1, le suspect interpellé aurait reconnu être à l'origine de l'attaque

  • IPR

    Un suspect a été interpellé près de la place de la Bastille, annonce la préfecture de Paris

  • IPR

    Deux personnes se trouvent actuellement en urgence absolue

    Deux autres personnes ont été blessées dans cette attaque à l'arme blanche

  • IPR

    Bonjour, nous ouvrons ce live pour suivre les événements à Paris

    Suivez-nous

A propos

Après une attaque au couteau dans le 11ème arrondissement de Paris ce vendredi, deux personnes se trouvaient en "urgence absolue", a indiqué la préfecture de police de Paris, ajoutant que les deux auteurs présumés de l'agression étaient "en fuite". Un périmètre élargi a été établi autour des anciens locaux de Charlie Hebdo pour un "colis suspect", a ajouté la préfecture.

La BRI a été mobilisée et le laboratoire central de la préfecture se rend sur place, a encore dit la préfecture, invitant à "éviter le secteur". La rue Nicolas Appert, où se trouvaient les locaux du journal, est bloquée, avec une dizaine de policiers déployés sur place, a constaté une journaliste de l'AFP.

Une cellule de crise a été ouverte au ministère de l'Intérieur, où le ministre Gérald Darmanin se rendait "en urgence" avec le Premier ministre Jean Castex.
 

AFP



 

   

1 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Le pays des droits de l homme finira en dictature et ce sera l armée qui aura pris le pouvoir , devant l incompétence et l'imprévoyance des gouvernements successifs ....
Qu avez vous fait de nous ........? Que vont devenir nos enfants ?