[LIVE] Annonces du gouvernement :

Les déplacements entre les Outre-mer et la Métropole autorisés dès le 15 décembre


Publié / Actualisé
Après les annonces, place à l'explication de texte : le Premier ministre Jean Castex doit détailler ce jeudi 26 novembre 2020 les mesures d'allégement du confinement exposées par Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée du 24 novembre, et qui présentent encore de nombreuses zones de flou. Concernant les Outre-mer, Jean Castex a indiqué que les déplacements entre les Outre-mer et la Métropole seraient bien autorisés dès le 15 décembre, lorsque le confinement dans l'Hexagone passe au stade de couvre-feu. Suivez notre live (Photo AFP)
Après les annonces, place à l'explication de texte : le Premier ministre Jean Castex doit détailler ce jeudi 26 novembre 2020 les mesures d'allégement du confinement exposées par Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée du 24 novembre, et qui présentent encore de nombreuses zones de flou. Concernant les Outre-mer, Jean Castex a indiqué que les déplacements entre les Outre-mer et la Métropole seraient bien autorisés dès le 15 décembre, lorsque le confinement dans l'Hexagone passe au stade de couvre-feu. Suivez notre live (Photo AFP)

  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi

    Bonne soirée à toutes et tous

  • IPR

    Il sera "impératif" de "limiter" les convives à Noël

    Il sera "impératif" de "limiter" le nombre de convives pour célébrer les fêtes de Noël et du Nouvel An en raison de l'épidémie de Covid-19, a averti jeudi le Premier ministre Jean Castex.Le couvre-feu, qui sera mis en place le 15 décembre, sera "levé à titre dérogatoire les 24 et 31 décembre" mais "cela ne veut pas dire que nous pourrons fêter Noël ou le Nouvel An comme les années précédentes" car "ces moments de rassemblements festifs et amicaux, où l'on baisse la garde et porte moins le masque, sont particulièrement risqués". "Il est donc impératif que vous limitiez le nombre de personnes à table et évitiez les rassemblements trop nombreux", a-t-il ajouté, en précisant que "des recommandations concrètes" seront annoncées avant les vacances.

    Mais, pour M. Castex, il "n'est pas question" que ces fêtes familiales se privent de la présence des aînés, notamment "des grands-parents". Il a précisé que le gouvernement allait "regarder ce que font tous les pays européens" afin d'"essayer d'en tirer quelques enseignements utiles".

  • IPR

    Trois laboratoires s'activent sur la recherche d'un vaccin

    Ces laboratoires "ont transmis un certain nombre de données" avec des résultats encourageants, indique Olivier Véran. "En France nous avons saisi la Haute autorité de santé pour publier des recommandations sur les publics cibles prioritaires."

    Le gouvernement attend des retours fin novembre pour un lancement courant décembre. Le conseil éthique sera également consulté.

  • IPR

    "Courage et solidarité"

    "Je tiens à remercier tous les partenaires sociaux" conclut Jean Castex. "Toutes ces mesures nous les assumons d'autant plus que s'ajoutent aussi les dégâts psychologiques du confinement et son lot d'angoisses, et d'incertitudes" ajoute le Premier ministre. Le gouvernement précisera la semaine prochaine sa nouvelle stratégie "tester, soigner, protéger".

    Des précisions vont aussi être données sur les vaccins. Cela dépend "de la discipline de chacune et chacun d'entre vous" prévient Jean Castex. "Cela suppose la mobilisation de toutes et tous. Le cap est clair : cela va prendre plusieurs mois. Plus que jamais, le courage et la solidarité vont nous permettre de tenir".

  • IPR

    20.000 jobs étudiants créés pour aider les jeunes décrocheurs

    20.000 jobs étudiants vont être créés pour aider les jeunes décrocheurs en passant par les Crous, pour une durée de 4 mois. Un investissement de l'Etat de 50 millions d'euros.

    Le plan "un jeune une solution" devrait permettre de soutenir les jeunes en difficulté. Les bénéficiaires de la garantie jeunes vont doubler : au moins 200.000 jeunes concernés.

    "Les jeunes sont les plus concernés par cette crise", note Elisabeth Borne. "Près d'un million de jeunes ont été embauchés en CDD de plus de trois mois ou CDI depuis août."

  • IPR

    Aide aux entreprises et aux saisonniers

    Concernant la baisse d'activité dans les hôttels ou autres établissements appartenant auu secteur du tourisme, une nouvelle enveloppe du fonds de solidarité sera débloquée.

    Pour les saisonniers "nous allons leur assurer une garantie de ressource de 900 euros par mois jusqu'à février 2021" précise le Premier ministre.

    La ministre du Travail Elisabeth Borne donne des précisions. "Le marché du travail reste dynamique dans son ensemble mais il nous faut prendre en compte la situation des travailleurs précaires". Les droits des demandeurs d'emploi sont donc prolongés.

  • IPR

    Reprise des déplacements entre la Métropole et les Outre-mer le 15 décembre

    A partir du 15 décembre les déplacements entre régions et donc entre la Métropole et les Outre-mer peuvent reprendre, confirme Jean Castex. Les tests seront toujours obligatoires au départ de l'Hexagone.

    Une dérogation du couvre-feu sera permise pour Noël et le Nouvel An pour rejoindre ses proches, mais dans des limites raisonnables.

  • IPR

    Roselyne Bachelot donne des détails sur la culture

    "Evidemment la crise sanitaire n'est pas terminée : devront s'appliquer dans les salles de spectacle et de cinéma les mêmes règles précédent le confinement, groupes de 6, masque pendant toute la séance..." indique la ministre de la Culture Roselyne Bachelot.

    "Il faut pendant cette période organiser nos journées différemment" au moment du couvre-feu note-t-elle. La discipline du chant ne pourra pas reprendre, trop risquée pour la propagation du virus. Tout le reste peut reprendre, isntruments, théâtre etc.

  • IPR

    "Faire de 2021 l'année de la gastronomie française"

    Les auto-écoles vont rouvrir en Métropole. La préparation des épreuves théoriques se fera toujours à distance. Les visites immobilières vont aussi reprendre. "En revanche les bars et les restaurants resteront fermés jusqu'au 20 janvier", "une décisions extrêmement difficile à prendre" note Jean Castex. "Ils restent des lieux de contamination élevés, la durée de séjour y est plus prolongée qu'ailleurs, et ils sont en lieu clos alors que la période de l'année ne nous permet pas de recourir aux terrasses".

    Le Premier ministre assure : "nous allons très fortement accompagner les professionnels de ce secteur, financièrement, et en témoignant des marques de solidarité, avec la vente à emporter, en leur fournissant aussi des perspectives sur les conditions de réouverture. Et puis nous pourrions faire de 2021 l'année de la gastronomie française" propose Jean Castex.

    Côté sport, les pratiques à l'extérieur vont pouvoir reprendre. "Les actitivités en club sont un élément majeur d'épanuissement".

    La réouverture des lieux de culte quant à eux "ne pourra être que progressive" : "ces lieux accompagneront d'abord 30 personnes puis cette jauge évoluera en fonction de la situation sanitaire".

    Côté culture, Jean Castex reconnaît que les professionnels de la culture ont tenté de s'adapter jusqu'au bout. "Dès samedi, les commerces liés à la culture pourront rouvrir. Les bibliothèques et les archives également."  Dès le 15 décembre, les musées, les cinémas et les salles de théâtre pourront rouvrir.

  • IPR

    Réouverture des commerces demain en Métropole

    "S'agissait des commerces, je sais que l'attente était forte" reconnaît Jean Castex. "L'ensemble des commerces qui étaient fermés pourront rouvrir samedi 28 novembre. Par conséquent les mesures de fermetures dans certains rayons des grandes surfaces seront aussi levés" en Métropole, ajoute le Premier ministre.

    Ces réouvertures devront se faire avec "un protocole sanitaire renforcé", à commencer par les jauges d'accueil du public. Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises précise : "la jauge est portée à 8 mètres carrés par client, cette règle s'applique à la surface totale et les salariés ne sont pas comptabilisés". Un couple parents-enfant comptera pour une seule personne.

    Dans les grands commerces il faudra un système de comptage. "Pour éviter des flux trop importants pendant les fêtes de fin d'année, les commerces pourront rester ouverts jusqu'à 21h et le dimanche".

    Les commerces qui sont restés fermés jusqu'à demain pourront toucher l'aide issue du fonds de solidarité, qui va jusqu'à 10.000 euros.

  • IPR

    Olivier Véran confirme que la 2ème vague est passée

    "Nous avons atteint le pic épidémique au cours de la deuxième semaine de novembre" confirme Olivier Véran. "Chaque semaine on compte 30% de diagnostic en moins." Après avoir atteint les 45.000 cas au moment du confinement, le total passe sous la barre des 15.000. Objectif du gouvernement : passer sous la barre des 5.000 cas journaliers.

    Dans plusieurs pays, le pic a également été franchi. Ce n'est pas le cas de l'Allemagne.

    Le piec hospitalier en France a été franchi la semaine dernière. "La charge hospitalière et en réanimation a commencé à se réduire" note Olivier Véran. Mais "l'épidémie n'est pas derrière nous, nous ne devons pas relâcher nos efforts, et nous réussirons".

  • IPR

    Trois phases distinctes

    "Nous autorisons le redémarrage progressif de certaines activités et nous maintenons fermées plus longtemps d'autres activités" précise Jean Castex.

    1 -  Les magasins pourront rouvrir pour la prmière phase dès demain. "Les attestations obligatoires".

    2 - Le 15 décembre une deuxième phase va s'ouvrir, avec un couvre-feu. "L'attestation sera obligatoire en soirée" précise le Premier ministre.

    3 - En janvier 2021, "alors nous pourrons décider de lever le couvre-feu et la réouverture des bars et restaurants".

    Tout au long de cette période, le télétravail reste la règle et "devra être le plus massif possible".

  • IPR

    "Les premiers résultats sont là"

    "Je comprends la lassitude du peuple français, mais ces mesures étaient nécessaires" déclare Jean Castex. Des évolutions favorables alors que l'arrivée d'un vaccin se fait plus proche.

    "Nous sommes redescendus à 17.000 cas par jour, le R est aujourd'hui de 0,65 soit le niveau atteint lors du premier confinement et l'un des niveaux les plus bas d'Europe".

    Attention, la situation de fin novembre reste "fragile" indique Jean Castex, à l'approche des fêtes de fin d'année. "Nous ne pouvons pas baisser la garde."

     

  • IPR

    Bonjour nous ouvrons ce live pour suivre en direct les annonces de Jean Castex

    Il va donner des détails sur le déconfinement à venir

A propos

Déconfinement : les précisions du gouvernement

Le rituel est désormais bien rôdé: d'abord une allocution d'Emmanuel Macron, suivie mardi soir par près de 30 millions de Français, pour dévoiler les termes d'un allègement du confinement et "fixer un cap". Charge ensuite aux ministres de préciser "les mesures de réouvertures et les protocoles qui prévaudront".

Lors de sa conférence de presse jeudi à 11h00, Jean Castex sera entouré de cinq membres du gouvernement, dont Olivier Véran (Santé) et Bruno Le Maire (Economie) et Roselyne Bachelot (Culture), pour assurer ce service après-vente. Les grandes lignes du plan de l'exécutif sont connues. Le desserrement se fera en trois étapes. Après des semaines de polémique, les petits commerces pourront rouvrir samedi avec un protocole sanitaire renforcé.

Les offices dans les lieux de culte seront de nouveau permis et il sera possible de se déplacer, avec une attestation, dans un rayon de 20 km autour de son domicile, pendant trois heures. Le Premier ministre "reviendra sur cette règle des 20 km et 3 heures pour rappeler que cela ne signifie pas qu'il faut aller chez les uns ou les autres" et multiplier les interactions, explique son entourage.

A condition que la situation sanitaire continue à s'améliorer, les salles de cinéma, les théâtres et les musées pourront rouvrir à leur tour le 15 décembre lorsqu'un couvre-feu national nocturne replacera le confinement en vigueur depuis le 29 octobre. Enfin, à partir du 20 janvier, après des fêtes de fin d'année placées sous haute surveillance, les restaurants - mais pas les bars - pourront accueillir à nouveau des clients, là aussi si tout va bien.

L'amélioration de la situation sur le front épidémique, observée depuis la mi-novembre, s'est confirmée mercredi avec un nombre de malades hospitalisés désormais sous la barre des 30.000. La pression continue à baisser également en réanimation. Mais plus de 16.000 nouveaux cas positifs ont été confirmés mercredi, bien au-delà du palier des 5000 cas/jour fixé par Emmanuel Macron pour continuer à desserrer l'étau.

- Aides et assouplissement -

Si le cadre est posé, les interrogations restent nombreuses et de nombreux secteurs sont toujours dans l'attente de directives. D'autres misent encore sur un assouplissement des restrictions. La Conférence des évêques de France a assuré mercredi que la limitation à 30 personnes maximum par office religieux, y compris dans les cathédrales, allait être revue. Les stations de ski, prises de court par les annonces présidentielles semblant exclure une réouverture pour Noël, espèrent aussi encore pouvoir infléchir la position du gouvernement.

Alors que Jean Castex avait parlé lundi d'une "réponse définitive le 5 décembre", un arbitrage définitif n'est cependant pas attendu jeudi. Le Premier ministre devrait également clarifier la situation pour le sport amateur. Mardi, Emmanuel Macron a seulement évoqué la reprise des "activités extra-scolaires", en plein air à partir de samedi et en salle à partir du 15 décembre.

Olivier Véran devrait, lui, revenir sur la campagne "massive" de vaccination qui doit démarrer fin décembre/début janvier, enjeu crucial sur lequel l'exécutif est attendu au tournant, après les ratés sur les masques et les tests. "Les vaccins et la question de l'isolement seront abordés", selon l'entourage de Jean Castex. "Mais il ne faudra pas attendre" de détails supplémentaires par rapport aux déclarations d'Emmanuel Macron qui a lancé le débat sur des conditions d'isolement plus contraignantes des cas positifs en appelant le Parlement à s'en saisir.

Il y aura en revanche davantage de précisions sur les mesures à destination des jeunes, des précaires et des intermittents promises par le chef de l'Etat ainsi que sur les aides à destination des entreprises.
Emmanuel Macron a annoncé mardi que pour les entreprises fermées administrativement, pourraient obtenir une aide correspondant à 20% de leur chiffre d'affaires annuel. D'autres secteurs, partiellement fermés, pourraient aussi être concernés, avec une aide modulée, avance-t-on dans l'entourage du Premier ministre.

AFP

   

2 Commentaire(s)

7AC, Posté
Alors, d'un coté il est impératif de limiter le nombre de convives pour NoÃ"l, et de l'autre, il fait sauter le motif impérieux des voyages en avion.Plus de 400 personnes entassés dans une boîte de conserve pendant près de 14 heures, ça ne le dérange pas, par contre 30 personnes à table pendant quelques heures lors du réveillon, ça c'est proscrit...De qui vous moquez-vous, avons nous l'air aussi benêts que vous semblez l'être ?
Missouk, Posté
CASTEX en bon "maître d'école façon 1950 distribue les bons points et les félicitations. Tout le monde va pouvoir guincher à NoÃ"l et au Nouvel An, en attendant la 3e vague... ou ce fameux vaccin qu'on va nous forcer à accepter alors qu'on n'aura aucun recul sur ses effets indésirables à long terme. SuperMacron, SuperCastex et SuperVeran seront les sauveurs de notre belle France !