Enlèvement d'un Français au Nigéria :

L'otage est marié à une Réunionnaise


Publié / Actualisé
Francis Collomp, l'ingénieur français enlevé au Nigéria le mercredi 19 décembre 2012 n'est pas Réunionnais mais est marié à une Réunionnaise depuis plus de 30 ans. Il s'agit d'une information de nos confrères de Réunion Première. Le couple s'était installé au Port il y a six ans. Pour rappel, l'homme a été enlevé dans le nord du Nigéria par une trentaine d'hommes armés qui ont attaqué la résidence de la compagnie Vergnet dans l'Etat de Katsina, frontalier du Niger. Le groupe islamiste Ansaru, considéré comme proche d'Aqmi (Al-Qaida au Maghreb islamique) a revendiqué l'enlèvement.
Francis Collomp, l'ingénieur français enlevé au Nigéria le mercredi 19 décembre 2012 n'est pas Réunionnais mais est marié à une Réunionnaise depuis plus de 30 ans. Il s'agit d'une information de nos confrères de Réunion Première. Le couple s'était installé au Port il y a six ans. Pour rappel, l'homme a été enlevé dans le nord du Nigéria par une trentaine d'hommes armés qui ont attaqué la résidence de la compagnie Vergnet dans l'Etat de Katsina, frontalier du Niger. Le groupe islamiste Ansaru, considéré comme proche d'Aqmi (Al-Qaida au Maghreb islamique) a revendiqué l'enlèvement.

Le groupe islamiste Ansaru a revendiqué ce dimanche 23 décembre 2012 l’enlèvement, dans le nord du Nigéria, de Francis Collomp, cet ingénieur français travaillant pour la société d’éoliennes Vergnet. "Le rôle majeur de la France dans l’attaque (planifiée) contre l’Etat islamique dans le Nord du Mali" est cité comme l’une des causes de ce rapt.

Francis Collomp, 63 ans, est marié à une Réunionnaise depuis une trentaine d’années. Selon Réunion Première, il s’était installé au Port avec sa femme il y a six ans. Il a été enlevé le mercredi 19 décembre 2012 au soir, au nord du Nigéria. Le rapt a eu lieu à Rimi, à 25 km de Katsina. Les ravisseurs étaient au moins au nombre de trente, et ont attaqué la résidence où logent les ingénieurs de Vergnet. Lors de leur opération, ils ont tué un agent de sécurité et un voisin, tous deux Nigérians, et ont grièvement blessé un policier. Le rapt a eu lieu alors que Francis Collomp était de retour à Rimi depuis quatre semaines après une absence de six mois.

A noter que le groupe islamiste Ansaru, basé au Nigéria, est considéré comme proche d’Aqmi. Il est tenu pour responsable de la mort cette année de deux otages occidentaux, lun britannique, l’autre italien, enlevés au Nigéria en mai 2011, non loin de la frontière avec le Bénin et le Niger.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !