Nigéria - 29ème jour de captivité pour l'ingénieur français :

Anne-Marie Collomp: "j'ai peur qu'un carnage se produise"


Publié / Actualisé
Il y a 29 jours ce jeudi 17 janvier que Francis Collomp a été enlevé au Nigéria. 29 jours d'angoisse pour son épouse Anne-Marie. Elle qui ne s'exprime rarement s'est confiée à Imaz Press Réunion. Très émue, Anne-Marie Collomp dit "vivre dans l'angoisse" et ne pas vouloir que la France intervienne pour libérer les otages. "J'ai peur qu'un carnage se produise", souligne-t-elle. Anne-Marie Collomp déclare également qu'elle ne sait toujours pas où se trouve son époux et qu'elle n'a aucune nouvelle du Quai d'Orsay depuis ce samedi 12 janvier mais elle veut "garder espoir". "C'est la prière qui me fait tenir le coup. Moi qui ne suis pourtant pas croyante", témoigne-t-elle. À noter qu'une marche pour la libération de Francis Collomp sera organisée ce dimanche 20 janvier au Port. La marche démarrera à 16 heures du rond-point des Danseuses pour se rendre sur la place des Cheminots. Un lâcher de ballons multicolores "pour symboliser la diversité ethnique de La Réunion", aura lieu à la fin de la manifestation.
Il y a 29 jours ce jeudi 17 janvier que Francis Collomp a été enlevé au Nigéria. 29 jours d'angoisse pour son épouse Anne-Marie. Elle qui ne s'exprime rarement s'est confiée à Imaz Press Réunion. Très émue, Anne-Marie Collomp dit "vivre dans l'angoisse" et ne pas vouloir que la France intervienne pour libérer les otages. "J'ai peur qu'un carnage se produise", souligne-t-elle. Anne-Marie Collomp déclare également qu'elle ne sait toujours pas où se trouve son époux et qu'elle n'a aucune nouvelle du Quai d'Orsay depuis ce samedi 12 janvier mais elle veut "garder espoir". "C'est la prière qui me fait tenir le coup. Moi qui ne suis pourtant pas croyante", témoigne-t-elle. À noter qu'une marche pour la libération de Francis Collomp sera organisée ce dimanche 20 janvier au Port. La marche démarrera à 16 heures du rond-point des Danseuses pour se rendre sur la place des Cheminots. Un lâcher de ballons multicolores "pour symboliser la diversité ethnique de La Réunion", aura lieu à la fin de la manifestation.

* Comment se passent ces derniers jours ?

Ces derniers jours, je vis très mal. Depuis que j’ai appris hier soir qu’ils ont pris 41 otages en Algérie, je vis avec de l’angoisse. Et je me demande qu’est-ce qu’il va se passer ? Heureusement que ma famille et mes amis m’entourent.

* Quelles nouvelles avez-vous de Francis Collomp à ce jour ?

Rien. Depuis samedi, je n’ai aucune nouvelle du Quai d’Orsay. On devait m’appeler ce lundi pour me rassurer concernant mon billet d’avion pour Paris pour voir le président. Jusqu’à présent, j’attends toujours.

* Quand devez-vous voir François Hollande ?

Normalement, avant la fin du mois. Mais je n’ai toujours pas de réponses. Donc, je ne sais pas.

* Si vous voyez François Hollande ou Laurent Fabius, qu’allez-vous leur demander ?

Déjà, je vais leur demander où se trouve mon mari. Je n’ai pas de nouvelles. Je ne sais pas où il est. Je sais seulement, d’après ce qu’on m’a affirmé, que des médicaments ont été envoyés à l’ambassadeur de France puis ont été déposés. Mais ils ne savent pas où se trouve Francis. Je n’arrêterai jamais de parler des médicaments pour mon mari. Je ne sais pas combien de temps cela va durer mais il en a besoin.

* Comment vivez-vous au jour le jour ?

Je me lève le matin, je pleure. Je me couche le soir, je pleure. De temps en temps, j’ai une de mes soeurs qui vient me voir. Je vais également chez elle. Cela me fait changer les idées car je vais mal. Je vis vraiment dans l’angoisse.

* Cette angoisse a-t-elle été renforcée depuis l’intervention de la France au Mali ?

Oui. Je me demande ce qu’il va se passer maintenant. Je ne sais pas si cela va être une guerre comme j’entends parler ou s’il y aura une au coeur de Paris. Je ne sais pas.

* Voulez-vous que la France intervienne pour libérer les otages ?

Non, car j’ai très peur pour les autres otages et les soldats. J'ai peur qu'un carnage se produise.

* Comment essayez-vous d’avoir des nouvelles de votre époux ?

J’entends les nouvelles par les proches. Et de temps en temps, je vais sur internet.

* Vous pensez à lui tous les jours…

Tous les jours. Matin et soir, je pense à lui. Quand je rentre chez moi, je tourne en rond, je pleure matin et soir. Je n’ose même plus ouvrir mon armoire pour ne pas voir ses vêtements. Je ne veux même plus répondre au téléphone, par peur d’apprendre une mauvaise nouvelle.

* Vous gardez espoir ….

Je garde espoir. Je prie. C’est d’ailleurs la prière qui me fait tenir le coup. Moi, qui ne suis pourtant pas croyante, depuis que je me suis tournée vers la prière pour les otages, de jour en jour, j’ai espoir que mon mari va être libéré, ainsi que tous les otages.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Jaures, Posté
TOUS ENSSEMBLE DIMANCHE A 16 HEURES.