Nigéria - 59ème jour de captivité pour l'otage français :

Le Port - Une pétition pour la libération de Francis Collomp


Publié / Actualisé
La belle-famille et les proches de Francis Collomp, ingénieur français enlevé au Nigéria le 19 décembre 2012, poursuivent leur mobilisation afin de réclamer sa libération. Une pétition circule actuellement. Ce samedi 16 février 2013, les membres du collectif pour la libération de Francis Collomp ont, d'ailleurs, sillonné la ville du Port afin de recueillir le maximum de signatures. À noter que la pétition, également en ligne, sera remise en main propre à Didier Le Bret, directeur du centre de crise du ministère des Affaires étrangères, le 25 février prochain. Date à laquelle, il rencontrera, à La Réunion, Anne-Marie Collomp, l'épouse de l'otage français. Ce samedi, cela fait 59 jours que Francis Collomp a été enlevé.
La belle-famille et les proches de Francis Collomp, ingénieur français enlevé au Nigéria le 19 décembre 2012, poursuivent leur mobilisation afin de réclamer sa libération. Une pétition circule actuellement. Ce samedi 16 février 2013, les membres du collectif pour la libération de Francis Collomp ont, d'ailleurs, sillonné la ville du Port afin de recueillir le maximum de signatures. À noter que la pétition, également en ligne, sera remise en main propre à Didier Le Bret, directeur du centre de crise du ministère des Affaires étrangères, le 25 février prochain. Date à laquelle, il rencontrera, à La Réunion, Anne-Marie Collomp, l'épouse de l'otage français. Ce samedi, cela fait 59 jours que Francis Collomp a été enlevé.

C’est pour ne pas oublier l’otage français mais surtout demander sa libération que la pétition a été lancée. À l’initiative, le collectif pour la libération de Francis Collomp créé le 11 janvier dernier. L’objectif : organiser toutes les actions susceptibles d’aboutir à cette démarche. Après avoir organisé une marche le 20 janvier, les membres de ce collectif ont sillonné la ville du Port toute la matinée. L’objectif : recueillir le maximum de signatures afin de remettre la pétition, également en ligne, à Didier Le Bret.

En effet, le directeur du centre de crise du ministère des Affaires étrangères rencontrera à La Réunion le 25 février prochain Anne-Marie Collomp, l’épouse de l’otage. La rencontre était initialement  prévue le 1er février mais avait été reportée.

Ce samedi 16 février marque le 59e jour d’absence de l’ingénieur français. 59 jours d’angoisse permanente pour sa famille et sa femme, Anne-Marie Collomp. Affligée et démoralisée, elle est sans nouvelles de lui depuis le 19 décembre dernier. L’épouse n’a également aucune indication sur l’endroit où se trouve son époux, ni le moyen de savoir s’il va bien.

Rappelons que Francis Collomp a été enlevé le mercredi 19 décembre 2012, le jour de son anniversaire à Rimi, à 25 km de l’Etat de Katsina, dans le nord du Nigéria. L’homme est malade du cœur et doit prendre des médicaments quotidiennement. Le rapt a été revendiqué par le groupe islamiste Ansaru, qui a justifié l'enlèvement par "la position du gouvernement français et des Français contre l'islam et les musulmans".

www.ipreunion.com

 

   

1 Commentaire(s)

PAYET JEAN , Posté
CET HOMME EST UN MODELE DES FRANCAIS IL NE MERITE PAS L'ENFER NE FAIS PAS DE LUI UN MARTIR