Nigéria - 65 jours de captivité pour Francis Collomp :

Le rendez-vous entre Anne-Marie Collomp et Didier Le Bret confirmé pour ce lundi


Publié / Actualisé
Anne-Marie Collomp, l'épouse de Francis Collomp, ingénieur français enlevé au Nigéria le 19 décembre 2012, rencontrera bel et bien ce lundi 25 février Didier Le Bret, directeur du centre de crise du ministère des Affaires étrangères. Le rendez-vous a été confirmé et aura lieu à 14 heures 30 précisément à la préfecture à Saint-Denis. À l'issue de cet entretien, Anne-Marie Collomp, entourée des membres du collectif pour la libération de son mari, tiendra un point presse. Ce vendredi 22 février, cela fait 65 jours que Francis Collomp a été enlevé.
Anne-Marie Collomp, l'épouse de Francis Collomp, ingénieur français enlevé au Nigéria le 19 décembre 2012, rencontrera bel et bien ce lundi 25 février Didier Le Bret, directeur du centre de crise du ministère des Affaires étrangères. Le rendez-vous a été confirmé et aura lieu à 14 heures 30 précisément à la préfecture à Saint-Denis. À l'issue de cet entretien, Anne-Marie Collomp, entourée des membres du collectif pour la libération de son mari, tiendra un point presse. Ce vendredi 22 février, cela fait 65 jours que Francis Collomp a été enlevé.

Lors de cette rencontre, initialement prévue le 1er février mais qui avait été reportée, Anne-Marie Collomp remettra à Didier Le Bret une pétition, également en ligne, réclamant la libération de son mari. Ce samedi 16 février 2013, les membres du collectif pour la libération de Francis Collomp avaient, d'ailleurs, sillonné la ville du Port afin de recueillir le maximum de signatures.

Ce vendredi 22 février marque le 65 jour d’absence de l’ingénieur français. 65 jours d’angoisse permanente pour sa famille et sa femme, Anne-Marie Collomp. Affligée et démoralisée, elle est sans nouvelles de lui depuis le 19 décembre dernier. L’épouse n’a également aucune indication sur l’endroit où se trouve son époux, ni le moyen de savoir s’il va bien.

Rappelons que Francis Collomp a été enlevé le mercredi 19 décembre 2012, le jour de son anniversaire à Rimi, à 25 km de l’Etat de Katsina, dans le nord du Nigéria. L’homme est malade du cœur et doit prendre des médicaments quotidiennement. Le rapt a été revendiqué par le groupe islamiste Ansaru, qui a justifié l'enlèvement par "la position du gouvernement français et des Français contre l'islam et les musulmans".

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !