Les ravisseurs envoient une vidéo de l'ingénieur français enlevé au Nigéria :

Francis Collomp filmé assis entre deux fusils


Publié / Actualisé
La vidéo que Didier Le Bret, directeur du centre de crise du ministère des Affaires étrangères, a montré à Anne Marie Collomp ce lundi 25 février 2013 à la préfecture ne dure pas très longtemps. On y voit Francis Collomp assis entre deux fusils le canon pointé vers le haut. Rasé, bien coiffé et vêtu d'un tee shirt blanc propre, l'ingénieur français décline son identité en Anglais. Il s'adresse ensuite en Français au président de la République François Hollande et lui demande d'oeuvrer pour sa libération. Derrière lui on distingue des personnes le visage soigneusement masqué (Photo : Gilda Marbois, belle soeur de Francis Collomp, et Anne Marie Collomp, épouse de l'ingénieur).
La vidéo que Didier Le Bret, directeur du centre de crise du ministère des Affaires étrangères, a montré à Anne Marie Collomp ce lundi 25 février 2013 à la préfecture ne dure pas très longtemps. On y voit Francis Collomp assis entre deux fusils le canon pointé vers le haut. Rasé, bien coiffé et vêtu d'un tee shirt blanc propre, l'ingénieur français décline son identité en Anglais. Il s'adresse ensuite en Français au président de la République François Hollande et lui demande d'oeuvrer pour sa libération. Derrière lui on distingue des personnes le visage soigneusement masqué (Photo : Gilda Marbois, belle soeur de Francis Collomp, et Anne Marie Collomp, épouse de l'ingénieur).

Tout de suite après la fin de l'intervention de Francis Collomp, les ravisseurs disent des prières et l'un d'eux adresse un série de revendications en direction de l'État . Aucune indication ne permet d'identifier le lieu où a été tourné le film. Francis Collomp n'a plus ses lunettes, il a l'air fatigué et le souffle un peu court. mais son épouse commente : "je suis un peu rassurée, je pensais le voir dans un plus mauvais état.

L'ingénieur français est malade du coeur et doit suivre un traitement médical régulier. "On a tout fait pour qu’il ait accès à ses médicaments. Le problème, c’est que ce n’est pas simple pour un avoir un contact avec les ravisseurs. Mais tous les médicaments dont il a besoin ont été prépositionnés à notre ambassade à Abuja au Nigéria et à Niamey au Niger"a indiqué, ce lundi, Didier Le Bret à l'issue de son entretien avec l'épouse de l'otage.

Anne-Marie Collomp a demandé au directeur du centre de crise du Quai d'Orsay de ne pas diffuser la vidéo. "Je veux la garder pour moi, car ce n'est pas vraiment Francis que l'on voit sur ce film, il n'est pas comme ça. Je ne veux que l'on ait cette image de lui", a-t-elle déclaré.  Personne de sa famille n'a visionné avec elle ses images reçues fin janvier 2013 par le ministère des affaires étrangèrs mais  tournées une dizaine de jours après l’enlèvement de Francis Collomp. La vidéo n'a pas été transmise immédiatement aux autorités françaises car, craignant d'être identifiés, les auteurs du rapt ont voulu brouiller les pistes. La vidéo est donc vraisemblablement passée entre les mains de plusieurs  commissionnaires avant d'être remises à la France

Rappelons que l’ingénieur français Francis Collomp a été enlevé le mercredi 19 décembre 2012, le jour de son anniversaire à Rimi, à 25 km de l’Etat de Katsina, dans le nord du Nigéria. Le rapt a été revendiqué par le groupe islamiste Ansaru, qui a justifié l'enlèvement par "la position du gouvernement français et des Français contre l'islam et les Musulmans".

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !