Après la mort de sept otages étrangers tués au Nigéria :

Gilda Marbois : "Francis Collomp est toujours en vie"


Publié / Actualisé
Ce samedi 9 mars 2013, le groupe islamiste Ansaru, qui a revendiqué le rapt de Francis Collomp le 19 décembre dernier au Nigéria, a annoncé l'exécution de sept otages étrangers. Également retenus au Nigéria depuis le début du mois de février dernier, ces derniers avaient été enlevés sur un chantier de construction de la société libanaise Setraco, dans le nord du pays. À La Réunion, cette nouvelle ne fait qu'accentuer l'angoisse de la femme, Anne-Marie, et de la belle-famille de l'ingénieur français, qui craignent pour sa vie. Cela même si ce dimanche 10 mars dans la soirée, Anne-Marie Collomp a d'ailleurs reçu un appel du Quai d'Orsay. L'interlocuteur du ministère des affaires étrangères s'est voulu rassurant, selon Gilda Marbois, belle-soeur de l'otage français. "La personne m'a assuré que mon beau-frère était toujours en vie", affirme-t-elle. (Photo : Gilda Marbois, belle soeur de Francis Collomp, et Anne Marie Collomp, épouse de l'ingénieur).
Ce samedi 9 mars 2013, le groupe islamiste Ansaru, qui a revendiqué le rapt de Francis Collomp le 19 décembre dernier au Nigéria, a annoncé l'exécution de sept otages étrangers. Également retenus au Nigéria depuis le début du mois de février dernier, ces derniers avaient été enlevés sur un chantier de construction de la société libanaise Setraco, dans le nord du pays. À La Réunion, cette nouvelle ne fait qu'accentuer l'angoisse de la femme, Anne-Marie, et de la belle-famille de l'ingénieur français, qui craignent pour sa vie. Cela même si ce dimanche 10 mars dans la soirée, Anne-Marie Collomp a d'ailleurs reçu un appel du Quai d'Orsay. L'interlocuteur du ministère des affaires étrangères s'est voulu rassurant, selon Gilda Marbois, belle-soeur de l'otage français. "La personne m'a assuré que mon beau-frère était toujours en vie", affirme-t-elle. (Photo : Gilda Marbois, belle soeur de Francis Collomp, et Anne Marie Collomp, épouse de l'ingénieur).

C’est dans un communiqué en arabe et en anglais que le groupe islamiste Ansaru a annoncé avoir exécuté ce samedi 9 mars sept otages étrangers. Parmi ces otages : deux Libanais, deux Syriens, un Grec, un Italien et un Britannique travaillant pour la société libanaise de construction Setraco. Ils avaient été enlevés au début du mois de février dernier.

Selon LeMonde.fr, "dans ce communiqué, le groupe islamiste dit avoir décidé d'exécuter les otages en raison de tentatives menées par la Grande-Bretagne et le Nigeria pour leur porter secours". Il était également accompagné de captures d'écran d'une vidéo censée montrer les corps.

Au Port, l’annonce de la mort des sept otages étrangers n’a fait qu’accroître la peur de la belle-famille de Francis Collomp, enlevé au Nigéria le 19 décembre 2012 par le même groupe islamiste. "J’ai appris la nouvelle par l’une de mes sœurs hier dimanche. Anne-Marie l’a su un peu plus tôt. Elle était déjà inquiète depuis plusieurs jours. Son mari est le seul otage à ne pas avoir été tué", explique Gilda Marbois, belle-sœur de l’otage.

Suite à cette annonce, cette dernière indique que sa soeur a reçu, ce dimanche dans la soirée, un appel du Quai d’Orsay. Selon elle, l’interlocuteur s’est voulu rassurant et a affirmé qu'il existait des preuves de vie de l'ingénieur français. "La personne m’a dit qu’ils avaient reçu des nouvelles de Francis la semaine dernière et m’a confirmé qu’il était toujours en vie", précise Gilda Marbois. Elle poursuit : "Ma sœur est quelque part rassurée mais elle a quand même peur qu’on lui dise cela pour la calmer. Elle n’a pas confiance. Sa peur est légitime".

Malgré cet appel, la belle-famille de l’otage français ne cache toujours pas son angoisse. "Combien de temps va encore durer cette situation. Nous vivons dans l’inquiétude et dans le stress permanent. Toute la famille est pris dans la gangrène", confie-t-elle.

Gilda Marbois souligne également que sa sœur est de plus en plus "abattue" et "démoralisée". "Elle n’arrête pas de pleurer depuis quelques jours", poursuit-elle. La belle-sœur de l’ingénieur dit aussi avoir le sentiment d’être impuissante et de ne plus savoir quoi faire. "J’ai envie de voir ma sœur se sentir mieux", note-t-elle.

Rappelons qu’Anne-Marie Collomp a rencontré le lundi 25 février 2013, Didier Le Bret, directeur du centre de crise du ministère des Affaires étrangères. L'entretien, qui avait duré environ 1h30, avait été l'occasion pour cette dernière d'avoir une première preuve de vie de son époux. Une vidéo où l'on voit Francis Collomp lui avait été remise. Cette vidéo avait été tournée une dizaine de jours après l'enlèvement de l'ingénieur français et venait d’être reçue par le ministère des affaires étrangères.

L’ingénieur français Francis Collomp a été enlevé le mercredi 19 décembre 2012, le jour de son anniversaire à Rimi, à 25 km de l’Etat de Katsina, dans le nord du Nigéria. L’homme est malade du cœur et doit prendre des médicaments quotidiennement. Le rapt a été revendiqué par le groupe islamiste Ansaru, qui a justifié l'enlèvement par "la position du gouvernement français et des Français contre l'islam et les musulmans".

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Soutien Otages, Posté
Nous avons fait une page FaceBook qui essaye de recenser toutes les actualités des 15 otages et aussi faire du buzz afin que l'on parle d'eux pour ne pas les oublier.
Si cette cause vous interpelle, n'hésitez pas à rejoindre cette page FaceBook et en parler.
http://www.facebook.com/SoutienOtages
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)