100e jour de captivité pour l'ingénieur français :

Les proches de Francis Collomp dans l'angoisse depuis plus de trois mois


Publié / Actualisé
Ce vendredi 29 mars 2013 marque le 100e jour de captivité de Francis Collomp, enlevé au Nigeria le 19 décembre 2012. 100 jours synonymes d'angoisse et d'inquiétude pour son épouse Anne-Marie, et pour la belle-famille et la famille de l'otage à La Réunion. "Nous n'avons toujours aucune nouvelle sur le lieu où il se trouve ou sur son état de santé. Nous sommes dans l'attente", indique Gilda Marbois, belle-soeur de Francis Collomp. A noter que le frère d'Anne-Marie Collomp, Georges Breda, s'est envolé ce jeudi pour la métropole. Il participera au marathon de Paris le 7 avril prochain avec un groupe d'amis. Tous porteront un tee-shirt avec une photo de l'otage français et un message : "La Réunion soutient Francis Collomp".
Ce vendredi 29 mars 2013 marque le 100e jour de captivité de Francis Collomp, enlevé au Nigeria le 19 décembre 2012. 100 jours synonymes d'angoisse et d'inquiétude pour son épouse Anne-Marie, et pour la belle-famille et la famille de l'otage à La Réunion. "Nous n'avons toujours aucune nouvelle sur le lieu où il se trouve ou sur son état de santé. Nous sommes dans l'attente", indique Gilda Marbois, belle-soeur de Francis Collomp. A noter que le frère d'Anne-Marie Collomp, Georges Breda, s'est envolé ce jeudi pour la métropole. Il participera au marathon de Paris le 7 avril prochain avec un groupe d'amis. Tous porteront un tee-shirt avec une photo de l'otage français et un message : "La Réunion soutient Francis Collomp".

100e jour de captivité pour Francis Collomp. Cela fait désormais plus de trois mois que l’ingénieur français a été enlevé au Nigéria. Depuis, sa famille et ses proches vivent dans la plus grande inquiétude, craignant pour sa vie. Ils ne savent où il se trouve, s’il est en bonne santé ou s’il a accès à ses médicaments. L’angoisse est devenue leur lot quotidien. "On essaie de survivre", confie Gilda Marbois, belle-sœur de Francis Collomp.

"On n’a toujours aucune nouvelle. On est dans l’attente", dit-elle, précisant qu’il y a "des jours où on essaie de se remettre en confiance, d’être optimiste, d’espérer", et "d’autres où les choses sont plus difficiles". Elle indique que le dernier contact téléphonique avec le Quai d’Orsay remonte à une dizaine de jours. "Ils nous appellent parce qu’ils ont dit qu’ils le feraient régulièrement, mais on n’en sait pas plus", déplore-t-elle.

Alors que ce vendredi marque le 100e jour de captivité de Francis Collomp, Georges Breda, frère d’Anne-Marie Collomp, s’est envolé pour Paris ce jeudi. "Il va participer au marathon de Paris, avec un groupe de six amis", explique Gilda Marbois. "Pour l’occasion, ils porteront tous des tee-shirts avec la photo de Francis", ajoute-t-elle. Le tee-shirt arborera également le message suivant : "La Réunion soutient Francis Collomp". Une façon de dire que les proches de Francis Collomp ne l’oublient pas, mais aussi de lancer un message au niveau national sur la situation des otages français dans le monde.

Rappelons que le 19 mars dernier, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a annoncé l'exécution de Philippe Verdon, retenu en otage au Mali depuis novembre 2011. Ce jeudi 28 mars, François Hollande a déclaré que "des éléments conduisent à penser" que Philippe Verdon "pourrait être mort", rapporte le journal Libération. Ce qui accroît naturellement l’angoisse des familles des autres otages.

Par ailleurs, il y a une dizaine de jours, François Hollande faisait savoir "à l'ensemble des familles de citoyens français actuellement détenus dans le monde que la France ne paiera plus les rançons". "Depuis 25 ans, soit depuis les enlèvements au Liban, la politique française consistait à refuser officiellement toute négociation avec les ravisseurs. Dans les faits, des rançons ont été régulièrement versées", rapportait le journal Le Monde.

Concernant Francis Collomp, le 25 février dernier, le directeur du centre de crise du Quai d’Orsay avait remis à Anne-Marie Collomp une première preuve de vie de son époux. Mais l'ingénieur français n'a pu être localisé.

Rappelons que Francis Collomp a été enlevé le mercredi 19 décembre 2012, le jour de son anniversaire à Rimi, à 25 km de l’Etat de Katsina, dans le nord du Nigéria. L’homme est malade du cœur et doit prendre des médicaments quotidiennement. Le rapt a été revendiqué par le groupe islamiste Ansaru, qui a justifié l'enlèvement par "la position du gouvernement français et des Français contre l'islam et les musulmans".

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Je regarde, depuis son mobile, Posté
Je regarde votre site et j'attendais votre article sur les 100 jours de francis collomp etant donne que vous avez une une vignette sur votre accueil page et vous etes les derniers a l'annoncer meme reunion premiere etait en ligne ce matin attention pour un site qui fait de l'actu en ligne