Les proches de Francis Collomp déplorent son manque de soutien :

Huguette Bello : "j'ai fait mon devoir"


Publié / Actualisé
Lors d'un point presse ce samedi 7 septembre 2013, la belle-famille réunionnaise de Francis Collomp, enlevé au Nigéria le 19 décembre dernier, avait dénoncé le manque de soutien des politiques, et notamment celui d'Huguette Bello, députée de la 2ème circonscription. Elle avait, en effet, affirmé que si elle avait été au début contactée par l'élue saint-pauloise, elle n'a depuis "plus de nouvelles". Interrogée par Imaz Press Réunion ce lundi 9 septembre 2013, Huguette Bello estime "avoir fait son devoir" et indique ne pas comprendre ces propos. "Dans tout cela, il ne faut pas non plus qu'il y ait des manoeuvres de politique politicienne", note-t-elle.
Lors d'un point presse ce samedi 7 septembre 2013, la belle-famille réunionnaise de Francis Collomp, enlevé au Nigéria le 19 décembre dernier, avait dénoncé le manque de soutien des politiques, et notamment celui d'Huguette Bello, députée de la 2ème circonscription. Elle avait, en effet, affirmé que si elle avait été au début contactée par l'élue saint-pauloise, elle n'a depuis "plus de nouvelles". Interrogée par Imaz Press Réunion ce lundi 9 septembre 2013, Huguette Bello estime "avoir fait son devoir" et indique ne pas comprendre ces propos. "Dans tout cela, il ne faut pas non plus qu'il y ait des manoeuvres de politique politicienne", note-t-elle.

"Dès que j’ai appris que Francis Collomp habite au Port, j’ai rendu visite à son épouse. J’ai effectué des démarches auprès du préfet et du ministère des affaires étrangères. J’estime avoir fait mon devoir", lance Huguette Bello. Cette dernière affirme ne pas comprendre les propos de Gilda Marbois, belle-sœur de l’ingénieur français, qui, dit-elle, est "entourée d’une personne candidate aux municipales du Port. "Dans tout cela, il ne faut pas qu’il y ait des manœuvres de politique politicienne", déplore-t-elle.

Soulignant que le dossier de l’enlèvement de Francis Collomp est "extrêmement délicat", dans la mesure où "il ne faut pas s’exprimer n’importe comment", la députée maire de Saint-Paul affirme "faire son boulot". "Je travaille sur ce dossier et je n’ai pas besoin de me répandre là dessus. Je suis plusieurs dossiers de femmes victimes de violences, mais ce n’est pas pour autant que je suis tous les jours au téléphone avec elles ou devant leur porte", indique-t-elle.

La députée-maire de Saint-Paul poursuit : "qui n’est pas sensible à la détresse d’Anne-Marie Collomp ? Mais de là à dire que je suis indifférente, non".

Enfin, Huguette Bello dit "comprendre la détresse et l’émotion" des proches de Francis Collomp, "qui font que certaines choses sont dites sans forcément l’être pensé". "Anne-Marie Collomp et sa famille ont mon soutien et ma solidarité. Elles l’ont eu et elles l’auront encore", termine-t-elle.

 www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)