Après 333 jours de captivité au Nigéria (actualisé à 9h20) :

Francis Collomp est arrivé en France


Publié / Actualisé
Après avoir quitté le Nigéria en fin de soirée ce dimanche, à bord d'un avion médicalisé, avec le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius, Francis Collomp est arrivé en France à 9 heures 15 (6h15, heure de Paris) ce lundi 18 novembre 2013. L'ex-otage a été accueilli sur la base aérienne militaire de Villacoublay par le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault accompagné des frères et soeurs de l'ex-otage. Anne-Marie Collomp, son épouse, Gilda Marbois, sa belle soeur, et Valérie Aubert, une amie de la famille, s'envoleront vers Paris lundi soir. Francis Collomp avait été enlevé le 19 décembre 2012 dans le Nord du Nigéria par le groupe islamiste Ansaru.
Après avoir quitté le Nigéria en fin de soirée ce dimanche, à bord d'un avion médicalisé, avec le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius, Francis Collomp est arrivé en France à 9 heures 15 (6h15, heure de Paris) ce lundi 18 novembre 2013. L'ex-otage a été accueilli sur la base aérienne militaire de Villacoublay par le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault accompagné des frères et soeurs de l'ex-otage. Anne-Marie Collomp, son épouse, Gilda Marbois, sa belle soeur, et Valérie Aubert, une amie de la famille, s'envoleront vers Paris lundi soir. Francis Collomp avait été enlevé le 19 décembre 2012 dans le Nord du Nigéria par le groupe islamiste Ansaru.

Les traits tirés et extrêmement fatigué, Francis Collomp est arrivé tard dans la soirée à l'aéroport international d'Abuja du Nigéria. Selon Didier Le Bret, directeur du centre de crise du ministère français des Affaires étrangères, cité par 20minutes.fr, l'ex-otage "a perdu 30 kilos" mais "il garde un mental très solide grâce aux exercices intellectuels et physiques" qu'il a pratiqués en captivité. "La façon dont il a saisi l'opportunité de s'évader montre à quel point il a gardé un esprit combatif", a-t-il souligné.

Alors qu'une source française proche du dossier avait auparavant indiqué que Francis Collomp s'était enfui à la faveur d'un échange de tirs entre le groupe qui le détenait et l'armée nigériane, selon Femi Adenaike Adeleye, commissaire de police à Kaduna, dans le nord du Nigéria, l'ingénieur français a réussi à prendre la fuite samedi pendant la prière de ses geôliers, à Zaria, rapporte leMonde.fr. "Ils priaient toujours pendant quinze minutes et hier, ils n'avaient pas verrouillé la porte de sa cellule. Donc pendant qu'ils priaient, M. Collomp est sorti et il s'est mis à courir. Il a arrêté un taxi-moto et lui a demandé de l'emmener au poste de police le plus proche", a expliqué le commissaire, notant que l'ex-otage a été gardé neuf mois à Kano, la plus grande ville du nord du Nigeria, puis deux mois à Zaria.

Par ailleurs, en milieu de soirée ce dimanche, Anne-Marie Collomp et son époux ont pu se parler pour la première fois depuis onze mois. "Il a a dit qu'il était heureux de pouvoir enfin entendre la voix de sa femme, de sa famille. J'ai pu aussi lui parler, je lui ai dis que l'on préparait une grande fête pour son retour", relate Gilda Marbois, belle-soeur de l'ex-otage.

Anne-Marie Collomp a été avertie ce dimanche par le Quai d'Orsay par téléphone à 14 heures 30, alors qu'elle était à la plage. Ensuite, le président de la République en personne lui a précisé les conditions de sa libération. Dans la résidence de la Presqu'Île au Port,  l'appartement est aussitôt devenu plein à craquer. "Mon mari est un héros, il a échappé tout seul à Ansaru, avait alors lancé l'épouse de l'ex-otage. Une cinquantaine de proches s'était ensuite réunie spontanément pour fêter la libération de l'ingénieur français autour d'une coupe de champagne et d'un "Sa Maloya Francis", improvisé sur place. Les proches de Francis Collomp ont également organisé dans la soirée un défilé de voitures dans les rues du Port.

Pour rappel, Francis Collomp a été enlevé le 19 décembre 2012, le jour de son 63ème anniversaire à Rimi, au nord du Nigéria. Une trentaine d'hommes armés sont venus le chercher dans sa résidence, en tuant au passage deux gardes du corps et un voisin. Le rapt a été revendiqué par le groupe Ansaru. Cette secte islamique, liée au Boko Haram, dénonce notamment l'intervention de la France au Mali.

Le 25 février 2013, à la préfecture, Didier Le Bret, directeur du centre de crise du ministère des Affaires étrangères, remet à Anne-Marie Collomp une vidéo où l'on voit son mari. Cette vidéo a été tournée une dizaine de jours après son enlèvement. On y voit Francis Collomp assis entre deux fusils, canons pointés vers le haut. L'ingénieur français demandait à François Hollande d'oeuvrer pour sa libération.

Une nouvelle preuve de vie est montrée par Laurent Fabius à la belle famille de Francis Collomp, le 23 mai à Paris. Dans cette vidéo datée du 17 avril, l'homme, déjà malade du coeur,  y apparaît très affaibli. Un mois plus tard, Anne-Marie Collomp s'adresse pour la première fois à son mari sur les ondes de RFI : "je t'aime, je ne t'abandonne pas, je te demande de tenir le coup." Le 27 septembre 2013, le groupe Ansaru diffuse la dernière preuve de vie de Francis Collomp sur internet. Une vidéo de trois minutes où l'otage appelle les gouvernements français et nigérian à ouvrir des négociations avec ses ravisseurs.
 

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !