Route du Littoral, crise requin... :

Visite présidentielle : premières audiences ce mercredi


Publié / Actualisé
Si le président de la République n'est attendu que ce jeudi 21 août 2014 à La Réunion, les équipes de l'Elysée et certains de ses conseillers sont déjà arrivés sur l'île depuis quelques jours. L'occasion pour eux de commencer à répondre ce mercredi aux nombreuses demandes d'audience formulées par différentes associations ou collectifs.
Si le président de la République n'est attendu que ce jeudi 21 août 2014 à La Réunion, les équipes de l'Elysée et certains de ses conseillers sont déjà arrivés sur l'île depuis quelques jours. L'occasion pour eux de commencer à répondre ce mercredi aux nombreuses demandes d'audience formulées par différentes associations ou collectifs.

À la veille de la visite présidentielle, l’Elysée commence à tâter le terrain réunionnais ce mercredi. Ainsi, Roland Lambert, président de l’Association des usagers de la route en corniche (AURC), a annoncé qu’il serait reçu par un collaborateur du président ce mercredi 20 août dans l’après-midi, en compagnie d’une délégation du syndicat des terrassiers indépendants. L’occasion pour eux de prôner les bienfaits de la nouvelle route du Littoral et de rappeler leur opposition à l’installation d’un péage à l’entrée ouest de Saint-Denis.

Sur le même sujet, le président de la FNTR Jean-Bernard Caroupaye a indiqué qu’il serait lui reçu jeudi matin en préfecture, accompagné d’une délégation de transporteurs, par la conseillère technique au cabinet de la ministre des Outre-mer ainsi que par le conseiller aux affaires intérieures. Les transporteurs comptent insister sur "la nécessité pour l’économie locale de réaliser le chantier de la nouvelle route du Littoral" et évoquer "le problème des ouvertures et de la mise en exploitation de nouvelles carrières dans le département".

Enfin, une délégation de professionnels et d’associations du SYPRAL (Syndicat des professionnels et des activités de loisirs) doit également être reçue ce mercredi par un conseiller de François Hollande pour évoquer la problématique requin. "L'occasion de plaider une nouvelle fois pour des moyens d'extrême urgence afin de nous permettre d'atténuer les effets de cette crise", indique le SYPRAL.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Max974, Posté
Pour redorer sa cote de popularité, j'espère qu'Hollande va mettre un coup d'accélération au chantier de la nouvelle route du littoral.