La visite du président de la République en direct (actualisé à 17h45) :

François Hollande a débarqué au Port


Publié / Actualisé
Après Saint-Joseph, l'usine de Bois-Rouge à Saint-André, Saint-Benoît et la Plaine des Palmistes, le président de la République a débarqué au Port aux environs de 16h40. Il y a dévoilé une plaque, marquant l'extension du Grand Port maritime. François Hollande a notamment rappelé le rôle stratégique du port de La Réunion au sein de l'océan Indien qui "va devenir l'un des centres névralgiques de l'économie mondiale", et rencontré les représentants des entreprises. Le chef de l'Etat a ensuite pris le chemin de Saint-Denis, où il doit achever cette journée marathon au quatre coins de l'île.
Après Saint-Joseph, l'usine de Bois-Rouge à Saint-André, Saint-Benoît et la Plaine des Palmistes, le président de la République a débarqué au Port aux environs de 16h40. Il y a dévoilé une plaque, marquant l'extension du Grand Port maritime. François Hollande a notamment rappelé le rôle stratégique du port de La Réunion au sein de l'océan Indien qui "va devenir l'un des centres névralgiques de l'économie mondiale", et rencontré les représentants des entreprises. Le chef de l'Etat a ensuite pris le chemin de Saint-Denis, où il doit achever cette journée marathon au quatre coins de l'île.
  • 17h45 : Le chef de l'Etat a quitté le Port et se dirige désormais vers Saint-Denis pour la dernière étape de sa visite.
  • 17h35 : François Hollande a chaleureusement salué Francis Collomp, ancien otage des islamistes d'Ansaru, au Nigéria, qui s'était évadé en novembre 2013.
  • 17h20 : Le président de la République rencontre le président de la CCI Ibrahim Patel, celui de la chambre des métiers Bernard Picardo, celui du Medef Yann de Prince et celui de la CPME Dominique Vienne. Ensemble, il signe une motion pour le développement de l'Entreprise à La Réunion. À noter que quleques dockers sont également présents, autour du secrétaire général de la CGTR Ports et Docks, Danio Ricquebourg.
  • 17h15 : Dans son discours, François Hollande évoque la problématique du tourisme : "La Réunion est une très belle région. Il ne suffit pas d'être au patrimoine mondial de l'UNESCO, il faut attirer les touristes. J'ai donc facilité l'obtention des visas. Les conditions d'obtention étaient datées d'un autre âge. On pensait que les étrangers voulaient s'installer à La Réunion alors qu'ils voulaient tout simplement dépenser leur argent. Il faut toujours s'intéresser à ceux qui veulent dépenser leur argent dans des conditions légales." Dans le domaine économique, le président a affirmé qu'il fallait "tout faire pour faire venir des entreprises à La Réunion", estimant que "la convention signée ce jour y contribue".
  • 17h10 : Pour François Hollande, "l'océan Indien va devenir l'un des centres névralgiques de l'économie mondiale". "Nous devons donc faire en sorte que les grandes routes maritimes passent par La Réunion", ajoute-t-il. Au sujet de l'extention du Grand Port maritime, "l'investissement représente 72 millions d'euros financés en partie par l'Europe et l'Etat français apportera sa contribution à hauteur de 15 %", précise le chef de l'Etat, ajoutant que "si l'Etat est présent, c'est parce qu'il est certain que cet investissement sera utile non seulement pour La Réunion, mais pour toute la France". "Il va y avoir un grand "hub" (un port pratiquant surtout du transbordement, accueillant les plus gros navires transocéaniques, ndlr) ici à Port Réunion qui sera utile pour tout l'océan Indien", prédit François Hollande.
  • 16h40 : François Hollande est arrivé au Port, avec près d'une heure de retard sur le programme prévu. Il a été accueilli par le maire Olivier Hoarau, la député Huguette Bello et la sous-préphète Chantal Ambroise.
  • 16h05 : Francis Collomp, portois et ancien otage détenu pendant près d'un mois au Nigéria, est également présent au Port à l'occasion de cette visite présidentielle. Le scénario du film consacré à son évasion, qui sera réalisé par Elie Chouraqui, est quasiment terminé, mais le tournage - qui doit se dérouler en partie à Djibouti et en Ethiopie - ne pourra commencer avant le mois de mars 2015. Le comédien André Dussolier, qui doit interpréter le rôle de Francis Collomp, n'est en effet pas disponible avant cette date.
  • 16h00 : Au Port, la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin vient d'arriver, accueillie notamment par le maire Olivier Hoarau et la député Huguette Bello. Sont également présents l'ancien maire Jean-Yves Langenier, le conseiller général Henry Hyppolyte, quelques anciens élus comme Michel Séraphine, mais aussi des représentants du monde économique, ou encore le président de l'IRT Patrick Serveaux. François Hollande est attendu dans quelques minutes pour poser la première pierre du chantier d'extension du Grand Port maritime, sous les yeux de trois imposants bateaux : le Marion Dufresne, qui assure la laison avec les TAAF, le Faust, transporteur de voitures, et le Alice Rickmers, un porte-conteneurs.
  • 15h50 : François Hollande achève son discours sur l'environnement par la promotion de la "transition énergétique" voulue par le gouvernement et s'apprête à quitter la Plaine-des-Palmistes pour rejoindre Le Port, poursuivant son périple en hélicoptère.
  • 15h45 : Le chef de l'Etat a inauguré la maison du Parc national, "un très bel outil". "Vous n'êtes pas un conservatoire, vous avez un devoir de préserver votre environnement, mais aussi de le valoriser et de le promouvoir", a-t-il affirmé. "Je considère que l'environnement et le patrimoine sont des outils du développement économique, culturel et touristique. La Réunion doit faire en sorte que son patrimoine puisse être un outil au service du développement", a ajouté le président. Pour François Hollande, le parc national "contribue à l'attractivité de l'île mais aussi à la renommée internationale de la France".
  • 15h00 : François Hollande vient d'arriver à la Plaine-des-Palmistes. Plusieurs membres du Cmac (Collectif pour le maintien des activités au coeur de La Réunion) manifestent aux abords de la maison du Parc national, souhaitant remettre une motion au président. Quant au ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, il est resté à Saint-Benoît afin de visiter une exploitation familiale.
  • 14h30 : Le président de la République est remonté dans son hélicoptère, quittant Saint-Benoît pour rejoindre la Plaine-des-Palmistes. Il doit y inaugurer la maison du Parc national.
  • 12h40 : François Hollande a quitté Bois-Rouge et va se rendre à la mairie de Saint-Benoît où un apéritif avec le député-maire et le conseil municipal l'attend.
  • 12h35 : Des aides seront débloquées à hauteur de 7 millions d’euros pour les agriculteurs qui ont souffert du passage de Bejisa, et une aide supplémentaire de 1 million d’euros sera assurée pour l’aide d’urgence au vu de l’état de sécheresse.
  • 12h30 : Concernant, l’aide de l’Europe le président demande sa préservation et demande à l’Europe l’autorisation pour que la Réunion "continue de faire ses sucres spéciaux".  Jean-Yves Minatchy s’est exprimé sur cette annonce : "On a maintenant l’assurance que l’Etat va nous soutenir".
  • 12h20 : François Hollande annonce une augmentation de l’aide de l'Etat à hauteur de 38 millions d’euros supplémentaires en 2017 pour garantir l’avenir de la filière canne.
  • 12h05 : François Hollande achève sa visite de l'usine. Il s'exprimera après les discours du président directeur général de Téréos et du député-maire de Saint-Benoît Jean-Claude Fruteau.
  • 11h45 : Après avoir serré de nombreuses mains, François Hollande a démarré la visite de l'usine de bois rouge en compagnie des ministres de l'Agriculture Stéphane Le Foll et la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin. Il doit ensuite prononcer un discours très attendu  sur la filière canne.
   

1 Commentaire(s)

Kekere, Posté
J'espère que le maire a bien fait nettoyé la ville avant l'arrivée d'hollande car à mes yeux c'est une des villes la moins propre de l'île J'espère qu'il a demandé à certaines personnes d'éviter de vendre des tenues du pays accrochées au mur du voisinage (angle rue charles de foucauld et jules ferry derrière la clinique Jeanne d'arc). D'ailleurs, je me demande si c'est légal ce marche haut en couleur!!!