La visite de François Hollande en direct (actualisé à 19h20) :

"Je sais ce que les Réunionnais m'ont apporté"


Publié / Actualisé
Quelques minutes après avoir quitté Le Port, François Hollande est arrivé à Saint-Denis, dernière étape de son marathon réunionnais. Le président a été accueilli au son du maloya devant la préfecture et a déposé une gerbe au pied du monument aux morts, rue de la Victoire. Il s'est ensuite offert un dernier bain de foule avant d'achever son séjour par une rencontre avec les élus de La Réunion à l'ancien hôtel de ville du chef-lieu, avant de prononcer une ultime allocution. Le chef de l'Etat s'envolera ce vendredi matin pour Mayotte, avant de rejoindre les Comores le lendemain pour le sommet de la commission de l'océan Indien.
Quelques minutes après avoir quitté Le Port, François Hollande est arrivé à Saint-Denis, dernière étape de son marathon réunionnais. Le président a été accueilli au son du maloya devant la préfecture et a déposé une gerbe au pied du monument aux morts, rue de la Victoire. Il s'est ensuite offert un dernier bain de foule avant d'achever son séjour par une rencontre avec les élus de La Réunion à l'ancien hôtel de ville du chef-lieu, avant de prononcer une ultime allocution. Le chef de l'Etat s'envolera ce vendredi matin pour Mayotte, avant de rejoindre les Comores le lendemain pour le sommet de la commission de l'océan Indien.

19h30 : Le président de la République achève son discours, résumé de toute sa journée réunionnaise, et reçoit ses derniers applaudissements réunionnais de la journée. Ce vendredi matin, après un petit déjeuner avec quelques acteurs économiques, François Hollande s'envolera pour Mayotte. Il terminera son séjour dans l'océan Indien ce samedi avec le sommet des chefs d'Etat de l'océan Indien à Moroni, aux Comores.

19h20 : "Je souhaite que l'Outre-mer s'engage pleinement dans la diversification énergétique et dans les énergies renouvelables", déclare François Hollande. Puis sur les emplois d'avenir : "Vous devez montrer l'exemple, vous les élus, les responsables d'association, pour qu'il y ait 40 000 emplois d'avenir qui puissent être créés dans votre région."

19h15 : Concernant les dettes sociales et fiscales, "je souhaite que des mesures soient prises par le gouvernement pour que les entreprises saines puissent poursuivre leur activité", affirme François Hollande.

19h00 : "On parle beaucoup de déflation, voire de désinflation, mais pour beaucoup la vie est encore trop chère. Il y a trop de pauvreté, de désespoir à La Réunion et trop d'impatiences qui peuvent prendre d'autres terrains d'expression que les bureaux de vote", poursuit François Hollande. "Je souhaite que l'ensemble des acteurs économiques, que j'ai rencontrés au Port, puissent bâtir une convention de partenariat pour l'exportation", ajoute-t-il.

18h50 : Au tour de François Hollande de prendre la parole pour son ultime allocution : "Je connais La Réunion, sa population, j'y suis attaché, je sais ce qu'elle m'a apporté et ce qu'elle apporte au pays (...) Je sais ce que la République doit à La Réunion."

18h35 : Le maire de Saint-Denis Gilbert Annette débute son discours d'accueil : "Non, la misère n'est pas moins pénible au soleil. Notre société réunionnaise, notre peuplement se sont construits sur une valeur, le travail". Puis, s'adressant à François Hollande : "Nous sommes le territoire où vos efforts doivent être les plus importants, car nous sommes le département le plus touché par le chômage, le plus sinistré (...) La principale demande de nos concitoyens, c'est le travail, pas l'assistanat." Et proposer au président "un pacte d'avenir pour La Réunion".

18h20 : François Hollande est rentré dans l'hôtel de ville de Saint-Denis, afin d'y rejoindre un grand nombre d'élus réunionnais. Il doit y prononcer sa dernière allocution.

18h10 : Aux côtés du maire de Saint-Denis Gilbert Annette, le président de la République s'offre un ultime bain de foule au contact des Dionysiens.

18h05 : François Hollande a déposé une gerbe au pied du monument aux morts de Saint-Denis, rue de la Victoire. Une minute de silence a ensuite été respectée.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !