La visite à La Réunion de François Hollande en direct (actualisé à 11h25) :

Le président de la République salue Saint-Joseph


Publié / Actualisé
L'avion présidentiel, avec François Hollande à son bord, a atterri un peu avant 7 heures à l'aéroport de Pierrefonds ce jeudi matin 21 août 2014. Il a été précédé de quelques minutes par le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll et la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin. Après avoir été accueilli par le président de Région Didier Robert, la présidente du conseil général Nassimah Dindar et un bon nombre de parlementaires réunionnais, le président de la République a pris la direction de Saint-Joseph. Sur place il s'est offert deux bains de foule. Le premier à l'auditorium, le second sur le site de la future médiathèque saint-joséphoise.
L'avion présidentiel, avec François Hollande à son bord, a atterri un peu avant 7 heures à l'aéroport de Pierrefonds ce jeudi matin 21 août 2014. Il a été précédé de quelques minutes par le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll et la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin. Après avoir été accueilli par le président de Région Didier Robert, la présidente du conseil général Nassimah Dindar et un bon nombre de parlementaires réunionnais, le président de la République a pris la direction de Saint-Joseph. Sur place il s'est offert deux bains de foule. Le premier à l'auditorium, le second sur le site de la future médiathèque saint-joséphoise.
  • 11h25 : François Hollande vient d'arriver sur le site de l'usine de Bois-Rouge où il prendra connaissance des enjeux de l'agriculture réunionnaise avant de poursuivre avec une visite de l'usine.
  • 11h10 : L'hélicoptère de François Hollande vient d'atterrir à Bois-Rouge. Parmi les personnalités présentes se trouvent : Jean-Paul Virapoullé, Paul Vergès, Jean-Claude Fruteau, Nassimah Dindar, Monique Orphé ou encore Younouss Omarjee.
  • 10h50 : Le président de la République a quitté Saint-Joseph à bord de son hélicoptère. Il est attendu aux alentours de 11 heures à l'usine de Bois-Rouge. Aucune manifestation de planteurs n'est prévue pour le moment.
  • 10h35 : François Hollande termine son discours en promettant de revenir pour inaugurer la médiathèque. Il va poursuivre sa visite vers l’usine sucrière de Bois-Rouge.
  • 10h30 : Il salue dans son discours "la volonté de la région de s'impliquer dans le projet de médiathèque : un grand projet pour la culture". Le président assure que La Réunion et les Outre-mer sont une "chance" et non une "charge" pour La France. "Vous êtes placés dans un endroit stratégique, géographiquement vous êtes un carrefour entre l'Asie, l'Afrique et l'Europe, c'est une chance. Toute la France doit investir à La Réunion", déclare-t-il.
  • 10h25 : François Hollande débute son discours et commence par remercier la population pour son accueil chaleureux. Il a d'abord tenu à s'exprimer sur le report de son déplacement prévu en juillet dernier.  "Vous êtes la diversité de la France et de La Réunion. Vous êtes de toutes les couleurs et de toutes les origines. Vous êtes la France. Vous êtes un espoir pour la France, vous prouvez que l'on peut vivre ensemble sans prier le même Dieu et même sans prier du tout. Je ne compte que des amis à La Réunion", a t-il déclaré dans son discours. Il a poursuivi en rappelant : "La Réunion connaît un taux de chômage de plus de 25 %, c'est une cause nationale. Le pacte de responsabilité vaut pour toute la France, il sera, s'il le faut, adapté et conforté pour La Réunion. Sans froisser aucune loi, il s'agit de faire en sorte que tous les jeunes réunionnais bien formés puissent travailler sur l'île".
  • 10h20 : Un hommage est rendu au "passeur de mémoire François Saint-Omer récemment disparu". La salle des contes de la médiathèque portera son nom. François Hollande débute son discours.
  • 10h15 : Le député-maire Patrick Lebreton commence son intervention par une boutade : "Merci de m'avoir reconnu". Il est chaleureusement applaudi. Il remercie François Hollande d'avoir tenu sa promesse de campagne, et d'être revenu à Saint-Joseph en tant que président. "Merci d'être venu dans la commune la plus australe de France. Cela prouve que pour vous, il n'y a pas de commune trop éloignée", a-t-il lancé. La médiathèque a été baptisée "Médiathèque du Sud Sauvage".
  • 10h10 : Francois Hollande pose la première pierre de la future médiathèque avec le député-maire Patrick Lebreton.
  • 10h05 : "Quel accueil, je vous en remercie ! ", s'exclame-t-il au vu des 2000 personnes venues l'accueillir. Les services de la mairie lui présentent le projet de future médiathèque. Il est accompagné du ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll et de la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin.
  • 10h00 : Francois Hollande se livre à un vrai exercice de convivialité au son du maloya. Il prend son temps pour signer des autographes, embrasser la population et discuter avec eux. Il est suivi par un cortège d’élus : Didier Robert, Huguette Bello, le député-maire de Saint-Joseph Patrick Lebreton, Jean-Jacques Vlody… Il a salué le conseil municipal qui lui a réservé une haie d’honneur.
  • 9h50 : François Hollande est arrivé à la médiathèque de Saint-Jospeh pour la pose de la première pierre et se prête à un bain de foule.
  • 9h30 : le président a achevé son discours sur l'emploi en ces termes : "Ce n'est pas l'emploi aux Réunionnais, c'est les Réunionnais dans l'emploi à La Réunion (...). Si La Réunion porte une grande ambition, elle réussira." François Hollande doit désormais se rendre à la médiathèque de Saint-Joseph.
  • 9h25 : Concernant les mutations des fonctionnaires, "c'est le critère des Centres des intérêts matériels et moraux (CIMM) qui sera pris en compte", annonce le président.
  • 9h20 : François Hollande annonce la création d'une classe préparatoire aux concours administratifs à La Réunion. "Ça n'existe nulle part ailleurs, ce sera un modèle", souligne-t-il.
  • 9h15 : "Nous pouvons faire davantage d'allègements d'impôts pour les outre-mer. Le CICE doit être plus efficace avec un taux plus élevé dans les outre-mer", précise le président de la République.
  • 9h05 : François Hollande débute son allocution sur l'emploi. "Concernant les emplois d'avenir, j'ai décidé d'abaisser la part du financement des collectivités de 25 % à 10 %", annonce-t-il.
  • 9h00 : les échanges se poursuivent sur le thème de l'emploi local à l'auditorium de Saint-Joseph. Le président de la République doit s'exprimer sur le sujet à l'issue de la recnontre. Il doit ensuite se rendre à la médiathèque de Saint-Joseph, où l'attendent près d'un millier de personnes.
  • 8h05 : François Hollande est arrivé à l'auditorium de Saint-Joseph pour une rencontre sur l'emploi local. Le député-maire Patrick Lebreton présente son rapport sur la régionalisation de l'emploi dans les Outre-mer.
  • 7h50 : sur le passage du convoi présidentiel, une vingtaine de manifestants se sont postés sur le rond-point de la Petite-Île. Ils réclament davantage de contrats aidés. Sur le route de Pierrefonds à Saint-Joseph, chaque rond-point est d'ailleurs investi par des petits groupes de manifestants.
  • 7h35 : le président de la République a quitté l'aéroport de Pierrefonds pour se rendre à Saint-Joseph, où il doit assister à une rencontre sur le thème de l'emploi local. Il a évité tout contact avec les dizaines de manifestants présents aux abords de l'aéroport.
  • 7h15 : François Hollande s'est exprimé devant la presse. L'occasion de premières annonces. "Le pacte de responsabilité sera appliqué avec des modalités plus favorables à La Réunion. Les défiscalisations seront préservées voire améliorées", a notamment assuré le président. Concernant la problématique sucrière, "nous allons faire une convention canne particulièrement originale pour assurer l'avenir de la filière", a affirmé le président.
  • 7h00 : l'avion de François Hollande atterrit à l'aéroport de Pierrefonds. Sur place, le président de la République est accueilli par ses deux ministres puis par les élus réunionnais : le président de Région Didier Robert, la présidente du conseil général Nassimah Dindar, les députés Ericka Bareigts, Jean-Jacques Vlody, Jean-Claude Fruteau et Huguette Bello, les sénateurs Michel Vergoz et Michel Fontaine, et le député européen Younouss Omarjee.
  • 6h45 : un premier avion de la délégation présidentielle a atterri à l'aéroport de Pierrefonds. À son bord, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll et la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin.
   

9 Commentaire(s)

Empanne!, Posté
Qu'on lui file un hamecon dans laculotte, et hop a la baille! Remarque, meme les requins risquent de se mefier.
Patrick, Posté
2 avions car c'est un principe de sécurité.
C'est appliqué dans toutes les entreprises.
Les dirigeants ne voyagent jamais dans la même avion.
Lors de la catastrophe du Mont St Odile, une entreprise de la région de Chambéry a été décimé car ses principaux responsables voyageant dans le même avion.
On peut en vouloir au président Hollande sur beaucoup de sujets mais désolé ce n'est pas le commun des mortels. Il a heureusement/malheureusement pour nous une responsabilité importante et pour rien au monde je ne souhaiterais l'avoir.
Le ratio salaire/emmerdements (désolé de la trivialité) n'est vraiment pas intéressant.
Manso, Posté
François Hollande devrait avoir la franchise de dire à nos compatriotes (réunionnais et encore plus mahorais) que la cause première des maux sociaux et environnementaux qui s'abattent sur leurs îles est la démographie galopante. Pour rappel, les 2 territoires sont déjà saturés et leurs taux de fécondité sont encore les suivants : Mayotte (4,1) et La Réunion (2,4)... La densité de population de Mayotte en 2050 pourrait même être de 1.250 hab/km²...
Bimalt, Posté
et surtout pourquoi pas un avion de ligne .....moins cher..... comme le commun des mortels, comme les gens "normaux".......
Stephane, Posté
2 AVIONS ? alors qu'on doit faire des économies !? Et je suis sûr qu'un 3ème ne va pas tarder !
Manso, Posté
François Hollande devrait avoir la franchise de dire à nos compatriotes (réunionnais et encore plus mahorais) que la cause première des maux sociaux et environnementaux qui s'abattent sur leurs îles est la démographie galopante. Pour rappel, les 2 territoires sont déjà saturés et leurs taux de fécondité sont encore les suivants : Mayotte (4,1) et La Réunion (2,4)... La densité de population de Mayotte en 2050 pourrait même être de 1.250 hab/km²...
Securité, Posté
Noune,
Pourquoi deux avions? Tout simplement parce que c'est le protocole de sécurité. Il y a un mieux soit c'était un avion pour le présidant et un qui voyage à vide, alors que là c'est un avion pour le président et le second pour les deux ministres. En parlant de coût, ces avions coûtent moins cher à faire venir que l' Air Sarko One (A330). Alors oui, je ne suis pas partisan de ce président, mais là dessus il ne peut pas être attaqués :)
Play 974, Posté
C'est qui le président de la Réunion?? Cela fait partie des annonces du président de la République. Il nous a nommé un président pour la réunion? Au fait c'est quoi la recnontre????
NOUNE, Posté
IL FAUT SE SERRER LA CEINTURE !!! ALORS POURQUOI DEUX AVIONS ?