Nicolas Villeneuve :

Du volcan à la photo


Publié / Actualisé
Étudiant en géologie à l'Université de La Réunion Nicolas Villeneuve fait de la photo pour illustrer ses observations de terrain. Au début, la prise de vue n'est alors pour lui qu'un simple outil de travail. Puis, à la faveur d'une éruption volcanique au Piton de la Fournaise et de rencontres avec des passionnés d'images, la photo va devenir le second métier de Nicolas Villeneuve
Étudiant en géologie à l'Université de La Réunion Nicolas Villeneuve fait de la photo pour illustrer ses observations de terrain. Au début, la prise de vue n'est alors pour lui qu'un simple outil de travail. Puis, à la faveur d'une éruption volcanique au Piton de la Fournaise et de rencontres avec des passionnés d'images, la photo va devenir le second métier de Nicolas Villeneuve
Né à La Réunion, il y a 29 ans, Nicolas Villeneuve se passionne très jeune pour la pierre et la terre. C'est ce qui le pousse à entamer des études de géologie. Elles le conduiront jusqu'au doctorat de volcanologie qu'il a présenté avec succès le 23 décembre 2000.
Ces études lui ont fait découvrir une toute autre activité : la photo. Les prises de vues qu'il effectuait pour les besoins de ses visites de terrains, vont se transformer en seconde nature. Nicolas Villeneuve se souvient très précisément de son "basculement" dans le camp photo. "C'était à l'occasion de l'éruption de mars 1998, la première que je suivais en tant que volcanologue, j'ai travaillé avec Jean-Louis Cheminée, mon directeur de thèse, et avec Philippe Bourseiller. Mes premières "vrais" photos datent de cette époque" relate le photographe.
Il ne va plus "décrocher". Il s'achète du matériel photo qu'il se fait voler un mois plus tard. "Piqué au vif", il acquiert "du matos de pro". L'aventure est lancée. Elle ne s'arrêtera plus. Nicolas Villeneuve photographie toutes les éruptions volcaniques, participe à des safaris photos au Zimbabwé et en Éthiopie, il collabore à des ouvrages touristiques. Bref, il vit désormais "le boîtier à la main", d'ailleurs, dit-il "l'appareil photo est le prolongement naturel de la main et de la prunelle".
Pas du tout attiré par la photo en studio ou la photo de mode, Nicolas Villeneuve "fait" plutôt dans le reportage magazine. Outre le volcan, il est attiré par l'authenticité de la vie réunionnaise. L'éternité de la nature et les mystères du règne animal font aussi partie de ses sujets de prédilections.
Bienvenue à Nicolas Villeneuve dans la "Galerie"
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !