[PHOTOS RÉTRO D'IMAZ PRESS] Grand Raid 2006 : Jannick Séry, le roi de Bourbon :

"Si Jornet et D'Haene ne viennent pas, un Réunionnais peut gagner"


Publié / Actualisé
Jannick Séry prendra le départ du Trail de Bourbon cette année. Une compétition qu'il remportait à trois reprises en 2012, 2013 et 2014. Il décrochait aussi trois Semi-Raid, l'ancêtre de cette course, en 2005, 2006 et 2007. Une blessure, nécessitant son hospitalisation, l'empêchait de s'aligner sur Grand Raid, organisé du 19 au 22 octobre 2017. Il désire s'y attaquer en 2018. Nous l'interrogeons dans le cadre de la rétrospective de la grande traversée, couverte en images par Imaz Press Réunion depuis 2000. En 2006, notre agence de presse transmettait, pour la première fois, à l'occasion de cette 14ème édition des textes et photos par le réseau Edge. Le sportif de Grand Bassin évoque aussi ses meilleurs souvenirs et ses objectifs élevés. Il souhaite en effet remporter un jour la Diagonale.
Jannick Séry prendra le départ du Trail de Bourbon cette année. Une compétition qu'il remportait à trois reprises en 2012, 2013 et 2014. Il décrochait aussi trois Semi-Raid, l'ancêtre de cette course, en 2005, 2006 et 2007. Une blessure, nécessitant son hospitalisation, l'empêchait de s'aligner sur Grand Raid, organisé du 19 au 22 octobre 2017. Il désire s'y attaquer en 2018. Nous l'interrogeons dans le cadre de la rétrospective de la grande traversée, couverte en images par Imaz Press Réunion depuis 2000. En 2006, notre agence de presse transmettait, pour la première fois, à l'occasion de cette 14ème édition des textes et photos par le réseau Edge. Le sportif de Grand Bassin évoque aussi ses meilleurs souvenirs et ses objectifs élevés. Il souhaite en effet remporter un jour la Diagonale.

 

En 2006, le Suisse Christophe Jacquerod et le Métropolitain Vincent Delebarre terminaient main dans la main à La Redoute en 20h40. Le duo s’élançait du Cap Méchant à Saint-Philippe. Karine Herry, première chez les féminines, se classait vingtième au classement général. 1401 des 2234 raideurs parvenaient à franchir la ligne d’arrivée.

Lire aussi : Jacquerod et Delebarre main dans la main

Il y a onze ans, Jannick Séry décrochait son second Semi-Raid. Cette année, il devait participer à son second Grand Raid après celui de 2015. Une grave blessure en décidait autrement. Il tombait sur le Raid 974 et se cassait deux côtes. Presque deux mois d’arrêt… "Je suis resté au moins 15 jours à l’hôpital. J’ai subi une opération en raison d’un épanchement pleural car mon poumon s’est infecté avec le frottement des côtes. J’ai eu de la rééducation pendant un mois et demi et je n’ai pu m’entraîner à Grand Bassin", commente-t-il.

Après des séances chez le kiné, il reprenait progressivement la préparation physique avec Joël Hauss. Son rétablissement était rapide. Tout comme l’amélioration de sa santé. Il parvenait finalement à s’inscrire "dernière minute" au Trail de Bourbon.

Retrouvez aussi la rubrique Photos rétro d'Imaz Press

"Mon but est de gagner une dernière fois avant de passer à une autre étape avec le Grand Raid. Aret un kou ek le Trail de Bourbon ! Mon objectif est la gagne sur le Grand Raid. Cela devient difficile. Si Kilian Jornet et François D’Haene ne viennent pas, un Réunionnais peut gagner", ajoute-t-il. Selon lui, Freddy Thévenin peut cette année tenir la cadence d’Antoine Guillon et de Julien Chorier, deux ex-vainqueurs aussi.

La dernière victoire d’un Réunionnais remonte à celle de Pascal Parny en 2008. Jeannick Séry pousse les autres coureurs à ne pas craindre l’adversité. "Il ne faut pas faire de complexe d’infériorité car nous ne pouvons pas aller courir à l’extérieur. Nous avons l’avantage du terrain. Plus les meilleurs viennent, plus le niveau s’élève", lance l’athlète de 34 ans. On espère que les autres coureurs locaux suivront ses conseils.
 

ts/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !