Grand Raid 2003 :

Les "fous" se préparent


Publié / Actualisé
La 11ème édition du Grand Raid, l'une des courses de montagnes les plus difficiles au monde, aura lieu les vendredi 24, samedi 25 et dimanche 26 octobre 2003. Environ 2 000 compétiteurs prendront le départ de cette course qui traverse La Réunion de part en part, d'où son nom de "Diagonale des fous"
La 11ème édition du Grand Raid, l'une des courses de montagnes les plus difficiles au monde, aura lieu les vendredi 24, samedi 25 et dimanche 26 octobre 2003. Environ 2 000 compétiteurs prendront le départ de cette course qui traverse La Réunion de part en part, d'où son nom de "Diagonale des fous"

C'est du Cap Méchant à Saint-Philippe et non pas de la marine Langevin (Saint-Joseph) que sera donné le vendredi 24 octobre à 4 heures le départ de la 11ème édition du Grand Raid. "Nous en sommes exactement à 2 116 inscrits" indiquait Robert Chicaud, président de l'association "Grand Raid" dans la conférence de presse qu'il a tenue ce mardi 19 août 2003 à Saint-Denis. Les noms des coureurs ont tout été tirés au sort devant huissier. Un millier de candidatures n'ont pas eu la chance d'être retenu.
62% des compétiteurs (soit 1 317) résident à La Réunion et 684 en métropole. Les 115 autres coureurs sont originaires de 17 pays différents dont Maurice, l'Afrique du Sud, l'Allemagne, le Luxembourg, la Belgique, la Suède, la République tchèque, le Canada ou les Etats-Unis, "ce qui démontre une nouvelle fois la dimension internationale du Grand Raid" commentait Robert Chicaud. À noter la présence d'une forte délégation de Mayotte qui, de l'avis des organisateurs, comptera plusieurs athlètes de haut niveau.


130 kilomètres de course

Les "fous" devront courir, pour les meilleurs, marcher pour les autres sur 130 kilomètres soit 5 kilomètres de plus que les autres années. D'un dénivelé de 8 000 mètres, le parcours ira donc de Saint-Philippe à Saint-Denis en passant par le volcan, les cirques de Cilaos, de Mafate et de Salazie, la Roche écrite. Les premiers devraient arriver à Saint-Denis le vendredi en début de soirée. Les autres ont jusqu'à dimanche soir pour le faire.
Si Thierry Técher, vainqueur de la précédente édition de la "Diagonale des fous" en 2002, et Marcelle Puy, première féminine en 2002, ne prendront pas le départ cette année, la majeure partie des favoris seront présents.
Ainsi, Pascal Parny, premier en 2001 et toujours détenteur du record de l'épreuve avec un temps de 16 heures 1 minute et 4 secondes, les cousins Libelle, Cléo et Willy, Géraldine Joubert, Patrick Maffre, Jean-Pierre Rivière (vainqueur du Semi Raid en 2002) s'aligneront au départ.

"Être bien préparé"

La course comptera deux moments d'émotion en bas de la descente de Kerveguen (Cilaos) et au sommet de la Roche Écrite où l'année dernière deux concurrents, le métropolitain Gérard Bornage et le Néerlandais Guus Smith, avaient trouvé la mort Des stèles seront érigées en leur mémoire.
L'occasion pour Robert Chicaud de souligner que "le Grand Raid est une course extrême à laquelle il ne vaut mieux ne pas participer si l'on n'est pas parfaitement préparé". Il rappelait que les concurrents avaient jusqu'au 25 septembre prochain envoyer aux organisateurs le certificat médical attestant que leur bonne condition physique. "Il est évident que pour courir cette course il faut être bien mentalement et physiquement. En fait il faut bien se connaître et bien connaître ses limites" insistait-il.

Par SMS

Par ailleurs, l'opérateur de téléphonie mobile, SFR, a annoncé que cette année encore les concurrents pourront demander que leur positionnement, leur temps et leur classement à chaque poste de pointage soit communiqué par SMS à trois personnes de leur choix. De même, en composant le numéro de dossard du concurrent précédé de RAID (7243) il se sera possible à tous les possesseurs de portables SFR se renseigner sur la course d'un compétiteur.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !